Prix d’excellence : les politiciens nègres et leurs médailles (Simple Question)

Prix d’excellence : les politiciens nègres et leurs médailles (Simple Question)

Quelle image voulez-vous donner à notre pays par ces comédies ? Avant-hier, c’était le Prix du meilleur maire d’Afrique. Hier, c’était le Prix du meilleur promoteur de la Culture, le nouveau mécène de la culture. Aujourd’hui, c’est le Prix du meilleur leadership politique et de la promotion du civisme.

Le vendredi 20 décembre 2019, ce Prix récompensera un secrétaire d’État. L’initiateur indique que son prix vient récompenser ‘’ses qualités d’homme d’ouverture, son humanisme, son sens de créativité, mais surtout ses actions de promotion des valeurs civiques en vue de la construction de l’Ivoirien nouveau’’. Le promoteur du prix ajoute, par ailleurs, ‘’le secrétaire a réussi à amener les institutions et l’administration à s’approprier les valeurs telles que l’honneur au drapeau national…’’

‘’Pourquoi, sur la voie de l’émergence, la Côte d’Ivoire doit-elle composer avec le burlesque ?’’

Le récipiendaire a évidemment apprécié le choix porté sur sa personne.

Pourquoi, sur la voie de l’émergence, la Côte d’Ivoire doit-elle composer avec le burlesque ? En effet, les salles de cinéma, de théâtre ont fermé parce que ces arts, les hommes politiques les ont subtilisés aux artistes depuis 1990.

Chaque semaine, des saltimbanques parcourent le pays pour offrir des spectacles gratuitement sur les places publiques. Et comme on sait que les politiciens sont devenus des comédiens, rôles auxquels certains n’étaient pas suffisamment préparés, ils tombent dans le ridicule. Alors, des plaisantins de tout acabit se lèvent, inventent leurs prix parce qu’ils savent qu’ils trouveront des preneurs, des gens friands de rodomontades, des gens en mal de publicité ou en campagne avant l’heure. Ne dit-on pas que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute?

‘’Des plaisantins de tout acabit se lèvent, inventent leurs prix parce qu’ils savent qu’ils trouveront des preneurs, des gens friands de rodomontades, des gens en mal de publicité ou en campagne avant l’heure.’’

Aujourd’hui, ce ‘’celui’’, c’est celui qui a de l’argent. Et comme c’est ceux qui sont au pouvoir qui ont de l’argent, les flatteurs ont trouvé leurs cibles privilégiées. Et comme si tout n’était pas bouclé, des hommes en campagne anticipée (imitant leurs enfants) distribuent l’argent des Ivoiriens à ces farfelus inventeurs de prix, souvent des escrocs qui vont solliciter de l’aide auprès des représentations diplomatiques. Vous comprenez pourquoi les trois prix de l’année sont décernés à trois personnalités du pouvoir. Les prix aussi ont compris que leur avenir, leur salut, leur bonheur se trouvent au Rhdp. Seul le Rhdp peut leur assurer un bonheur perpétuel.

Les politiciens nègres et leurs médailles !

Par Pascal Kouassi

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )