[Réconciliation nationale] Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo brisent le mur de méfiance

[Réconciliation nationale] Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo brisent le mur de méfiance

Avril 2011-juillet 2021 cela fait dix ans que les Ivoiriens vivent ensemble, se saluent, se parlent mais se regardent en chien de faïence. La rencontre entre Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo du 27 juillet au Palais présidentiel, vient briser le mur de méfiance et ouvrir une bonne perspective vers la paix des braves. Il faut rappeler que ce mur s’était dressé entre ces deux acteurs majeurs de la vie politique suite à la crise post-électorale de 2010-2011 qui a occasionné la mort de plus de 3000 personnes Chaudes embrassades marquées par des sourires qui en disent long. Main dans la main, Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo ont pris la direction du Palais présidentiel devant les flashs des médias nationaux et internationaux. Avril 2011-juillet 2021, une importante page de l’histoire de la réconciliation commence à s’écrire dans le ciel politique ivoirien. Les déclarations synchronisées à la sortie du tête-à-tête, augurent des lendemains plus sereins un espoir. On le peut le dire, la fumée blanche commence à sortir et l’espoir, à nouveau, renaît. Lire l’intégralité de la déclaration des deux personnalités.

Abidjan, 28-07-2021 (crocinfos.net) Avril 2011-juillet 2021 cela fait dix ans que les Ivoiriens vivent ensemble, se saluent, se parlent mais se regardent en chien de faïence. La rencontre entre Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo du 27 juillet au Palais présidentiel, vient briser le mur de méfiance et ouvrir une bonne perspective vers la paix des braves.  Il faut rappeler que ce mur s’était dressé entre ces deux acteurs majeurs de la vie politique suite à la crise post-électorale de 2010-2011 qui a occasionné la mort de plus de 3000 personnes.

Chaudes embrassades marquées par des sourires qui en disent long. Main dans la main, Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo ont pris la direction du Palais présidentiel devant les flashs des médias nationaux et internationaux. Avril 2011-juillet 2021, une importante page de l’histoire de la réconciliation commence à s’écrire dans le ciel politique ivoirien. Les déclarations synchronisées à la sortie du tête-à-tête, augurent des lendemains plus sereins un espoir. On le peut le dire, la fumée blanche commence à sortir et l’espoir, à nouveau, renaît. Lire l’intégralité de la déclaration des deux personnalités.

Le président 𝗟𝗮𝘂𝗿𝗲𝗻𝘁 𝗚𝗯𝗮𝗴𝗯𝗼  :

« 𝐽𝑒 𝑠𝑢𝑖𝑠 𝑣𝑒𝑛𝑢 𝑟𝑒𝑛𝑑𝑟𝑒 𝑣𝑖𝑠𝑖𝑡𝑒 𝑎𝑢 𝑃𝑟𝑒́𝑠𝑖𝑑𝑒𝑛𝑡 𝐴𝑙𝑎𝑠𝑠𝑎𝑛𝑒 𝑂𝑢𝑎𝑡𝑡𝑎𝑟𝑎, 𝑞𝑢𝑒 𝑗𝑒 𝑐𝑜𝑛𝑛𝑎𝑖𝑠 𝑑𝑒𝑝𝑢𝑖𝑠 𝑙𝑜𝑛𝑔𝑡𝑒𝑚𝑝𝑠 𝑒𝑡 𝑜𝑛 𝑎 𝑝𝑎𝑟𝑙𝑒́ 𝑓𝑟𝑎𝑡𝑒𝑟𝑛𝑒𝑙𝑙𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡, 𝑎𝑚𝑖𝑐𝑎𝑙𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑒𝑡 𝑗𝑒 𝑠𝑢𝑖𝑠 𝑡𝑟𝑒̀𝑠 ℎ𝑒𝑢𝑟𝑒𝑢𝑥 𝑑𝑒 𝑐𝑒𝑡𝑡𝑒 𝑑𝑖𝑠𝑐𝑢𝑠𝑠𝑖𝑜𝑛 𝑞𝑢𝑒 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑎𝑣𝑜𝑛𝑠 𝑒𝑢𝑒 𝑝𝑎𝑟𝑐𝑒 𝑞𝑢’𝑒𝑙𝑙𝑒 𝑒́𝑡𝑎𝑖𝑡 𝑡𝑟𝑒̀𝑠 𝑑𝑒́𝑡𝑒𝑛𝑑𝑢𝑒 𝑒𝑡 𝑗𝑒 𝑠𝑢𝑖𝑠 𝑓𝑖𝑒𝑟 𝑑𝑒 𝑐̧𝑎. 𝐽’𝑎𝑖 𝑠𝑜𝑢ℎ𝑎𝑖𝑡𝑒́ 𝑞𝑢𝑒 𝑑𝑒 𝑡𝑒𝑚𝑝𝑠 𝑒𝑛 𝑡𝑒𝑚𝑝𝑠, 𝑜𝑛 𝑝𝑢𝑖𝑠𝑠𝑒 𝑎𝑣𝑜𝑖𝑟 𝑐𝑒 𝑔𝑒𝑛𝑟𝑒 𝑑’𝑒𝑛𝑡𝑟𝑒𝑡𝑖𝑒𝑛𝑠 𝑞𝑢𝑖 𝑑𝑒́𝑡𝑒𝑛𝑑𝑒𝑛𝑡 𝑙’𝑎𝑡𝑚𝑜𝑠𝑝ℎ𝑒̀𝑟𝑒 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑒 𝑝𝑎𝑦𝑠. 𝐸𝑛 𝑐𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑚𝑒 𝑐𝑜𝑛𝑐𝑒𝑟𝑛𝑒, 𝑗’𝑎𝑖 𝑠𝑢𝑟𝑡𝑜𝑢𝑡 𝑝𝑎𝑟𝑙𝑒́ 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑙𝑒 𝑃𝑟𝑒́𝑠𝑖𝑑𝑒𝑛𝑡, 𝑗’𝑎𝑖 𝑖𝑛𝑠𝑖𝑠𝑡𝑒́ 𝑠𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑝𝑟𝑖𝑠𝑜𝑛𝑛𝑖𝑒𝑟𝑠 𝑞𝑢𝑖 𝑜𝑛𝑡 𝑒́𝑡𝑒́ 𝑎𝑟𝑟𝑒̂𝑡𝑒́𝑠 𝑎𝑢 𝑚𝑜𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑐𝑟𝑖𝑠𝑒 𝑑𝑒 2010-2011 𝑒𝑡 𝑞𝑢𝑖 𝑠𝑜𝑛𝑡 𝑒𝑛𝑐𝑜𝑟𝑒 𝑒𝑛 𝑝𝑟𝑖𝑠𝑜𝑛. 𝐴𝑙𝑜𝑟𝑠 𝑗’𝑎𝑖 𝑑𝑖𝑡 𝑎𝑢 𝑃𝑟𝑒́𝑠𝑖𝑑𝑒𝑛𝑡, 𝑒𝑡 𝑣𝑜𝑢𝑠 𝑠𝑒𝑟𝑒𝑧 𝑑’𝑎𝑐𝑐𝑜𝑟𝑑 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑚𝑜𝑖 𝑞𝑢𝑒 𝑗’𝑒́𝑡𝑎𝑖𝑠 𝑙𝑒𝑢𝑟 𝑐ℎ𝑒𝑓 𝑑𝑒 𝑓𝑖𝑙𝑒 𝑒𝑡 𝑚𝑜𝑖 𝑗𝑒 𝑠𝑢𝑖𝑠 𝑑𝑒ℎ𝑜𝑟𝑠 𝑎𝑢𝑗𝑜𝑢𝑟𝑑’ℎ𝑢𝑖, 𝑒𝑢𝑥 𝑖𝑙𝑠 𝑠𝑜𝑛𝑡 𝑒𝑛 𝑝𝑟𝑖𝑠𝑜𝑛 𝑒𝑡 𝑗’𝑎𝑖𝑚𝑒𝑟𝑎𝑖𝑠 𝑞𝑢𝑒 𝑙𝑒 𝑃𝑟𝑒́𝑠𝑖𝑑𝑒𝑛𝑡 𝑓𝑎𝑠𝑠𝑒 𝑡𝑜𝑢𝑡 𝑐𝑒 𝑞𝑢’𝑖𝑙 𝑝𝑒𝑢𝑡 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑙𝑖𝑏𝑒́𝑟𝑒𝑟.

‘’𝐸𝑛 𝑐𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑚𝑒 𝑐𝑜𝑛𝑐𝑒𝑟𝑛𝑒, 𝑗𝑎𝑖 𝑠𝑢𝑟𝑡𝑜𝑢𝑡 𝑝𝑎𝑟𝑙𝑒́ 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑙𝑒 𝑃𝑟𝑒́𝑠𝑖𝑑𝑒𝑛𝑡, 𝑗𝑎𝑖 𝑖𝑛𝑠𝑖𝑠𝑡𝑒́ 𝑠𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑝𝑟𝑖𝑠𝑜𝑛𝑛𝑖𝑒𝑟𝑠 𝑞𝑢𝑖 𝑜𝑛𝑡 𝑒́𝑡𝑒́ 𝑎𝑟𝑟𝑒̂𝑡𝑒́𝑠 𝑎𝑢 𝑚𝑜𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑐𝑟𝑖𝑠𝑒 𝑑𝑒 2010-2011 𝑒𝑡 𝑞𝑢𝑖 𝑠𝑜𝑛𝑡 𝑒𝑛𝑐𝑜𝑟𝑒 𝑒𝑛 𝑝𝑟𝑖𝑠𝑜𝑛’’.

552d499e 201e 41e6 a52d fe4dba2f92ee𝐿𝑒 𝑃𝑟𝑒́𝑠𝑖𝑑𝑒𝑛𝑡 𝑎 𝑙𝑒𝑠 𝑚𝑜𝑦𝑒𝑛𝑠 𝑒𝑡 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑙𝑢𝑖 𝑞𝑢𝑖 𝑗𝑢𝑔𝑒 𝑙’𝑜𝑝𝑝𝑜𝑟𝑡𝑢𝑛𝑖𝑡𝑒́ 𝑑𝑒𝑠 𝑚𝑜𝑦𝑒𝑛𝑠 𝑒𝑡 𝑑𝑒𝑠 𝑚𝑜𝑚𝑒𝑛𝑡𝑠 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑐𝑒𝑠 𝑙𝑖𝑏𝑒́𝑟𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠. 𝐸𝑡 𝑑𝑜𝑛𝑐, 𝑗’𝑎𝑖 𝑖𝑛𝑠𝑖𝑠𝑡𝑒́ 𝑠𝑢𝑟 𝑐̧𝑎. 𝐴 𝑝𝑎𝑟𝑡 𝑐̧𝑎, 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑎𝑣𝑜𝑛𝑠 𝑝𝑎𝑟𝑙𝑒́ 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝐶𝑜̂𝑡𝑒 𝑑’𝐼𝑣𝑜𝑖𝑟𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑑𝑜𝑖𝑡 𝑎𝑙𝑙𝑒𝑟 𝑑𝑒 𝑙’𝑎𝑣𝑎𝑛𝑡, 𝑞𝑢𝑖 𝑑𝑜𝑖𝑡 𝑚𝑎𝑟𝑐ℎ𝑒𝑟, 𝑞𝑢𝑖 𝑑𝑜𝑖𝑡 𝑠𝑒 𝑝𝑎𝑟𝑙𝑒𝑟, 𝑞𝑢𝑖 𝑑𝑜𝑖𝑡 𝑑𝑖𝑠𝑐𝑢𝑡𝑒𝑟, 𝑛’𝑒𝑠𝑡-𝑐𝑒 𝑝𝑎𝑠 𝑀.𝑙𝑒 𝑃𝑟𝑒́𝑠𝑖𝑑𝑒𝑛𝑡 𝐴𝑙𝑎𝑠𝑠𝑎𝑛𝑒 ? »

𝗦.𝗘.𝗠 𝗔𝗹𝗮𝘀𝘀𝗮𝗻𝗲 𝗢𝘂𝗮𝘁𝘁𝗮𝗿𝗮 :

« 𝑀𝑜𝑛 𝑐ℎ𝑒𝑟 𝐿𝑎𝑢𝑟𝑒𝑛𝑡, 𝑀𝑒𝑟𝑐𝑖 𝑏𝑒𝑎𝑢𝑐𝑜𝑢𝑝, 𝑀𝑒𝑟𝑐𝑖 𝑑’𝑒̂𝑡𝑟𝑒 𝑣𝑒𝑛𝑢 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑐𝑒𝑡𝑡𝑒 𝑟𝑒𝑛𝑐𝑜𝑛𝑡𝑟𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑡𝑜𝑢𝑡 𝑙𝑒 𝑚𝑜𝑛𝑑𝑒 𝑑𝑒𝑚𝑎𝑛𝑑𝑎𝑖𝑡 𝑑’𝑎𝑖𝑙𝑙𝑒𝑢𝑟𝑠. 𝑀𝑎𝑖𝑠 𝑙𝑒𝑠 𝑔𝑒𝑛𝑠 𝑛𝑒 𝑠𝑎𝑣𝑒𝑛𝑡 𝑝𝑎𝑠 𝑞𝑢𝑒 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑠𝑜𝑚𝑚𝑒𝑠 𝑝𝑎𝑟𝑙𝑒́𝑠, 𝑞𝑢𝑒 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑠𝑜𝑚𝑚𝑒𝑠 𝑑𝑒𝑠 𝑎𝑚𝑖𝑠 𝑑𝑒𝑝𝑢𝑖𝑠 𝑑𝑒𝑠 𝑑𝑒́𝑐𝑒𝑛𝑛𝑖𝑒𝑠, 𝑐𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑛𝑒 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑟𝑒𝑛𝑑 𝑝𝑎𝑠 𝑗𝑒𝑢𝑛𝑒𝑠 (𝑅𝑖𝑟𝑒). 𝑃𝑎𝑟 𝑐𝑜𝑛𝑠𝑒́𝑞𝑢𝑒𝑛𝑡, 𝑙𝑒𝑠 𝑐𝑎𝑙𝑒𝑛𝑑𝑟𝑖𝑒𝑟𝑠 𝑒𝑡 𝑙𝑒𝑠 𝑜𝑝𝑝𝑜𝑟𝑡𝑢𝑛𝑖𝑡𝑒́𝑠 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑜𝑛𝑡 𝑎𝑚𝑒𝑛𝑒́𝑠 𝑎̀ 𝑎𝑣𝑜𝑖𝑟 𝑐𝑒𝑡𝑡𝑒 𝑟𝑒𝑛𝑐𝑜𝑛𝑡𝑟𝑒 𝑎𝑢𝑗𝑜𝑢𝑟𝑑’ℎ𝑢𝑖. 𝐽’𝑒𝑛 𝑠𝑢𝑖𝑠 𝑟𝑎𝑣𝑖 𝑒𝑡 𝑗𝑒 𝑐𝑟𝑜𝑖𝑠 𝑞𝑢𝑒 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑠𝑢𝑟𝑡𝑜𝑢𝑡 𝑙𝑒 𝑃𝑒𝑢𝑝𝑙𝑒 𝑑𝑒 𝐶𝑜̂𝑡𝑒 𝑑’𝐼𝑣𝑜𝑖𝑟𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑎𝑡𝑡𝑒𝑛𝑑𝑎𝑖𝑡 𝑐𝑒𝑙𝑎 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑏𝑒𝑎𝑢𝑐𝑜𝑢𝑝 𝑑’𝑖𝑚𝑝𝑎𝑡𝑖𝑒𝑛𝑐𝑒.

‘’𝐶𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑖𝑚𝑝𝑜𝑟𝑡𝑒 𝑎𝑢𝑗𝑜𝑢𝑟𝑑ℎ𝑢𝑖, 𝑐𝑒𝑠𝑡 𝑙𝑎 𝐶𝑜̂𝑡𝑒 𝑑𝐼𝑣𝑜𝑖𝑟𝑒, 𝑐𝑒𝑠𝑡 𝑙𝑎 𝑝𝑎𝑖𝑥 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑛𝑜𝑡𝑟𝑒 𝑝𝑎𝑦𝑠 𝑒𝑡 𝑐𝑒𝑙𝑎 𝑐𝑒𝑠𝑡 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑝𝑟𝑜𝑐ℎ𝑎𝑖𝑛𝑒𝑠 𝑔𝑒́𝑛𝑒́𝑟𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠’’.

123c4a52 05bf 4259 aa3c f873c7a6cc7b𝑀𝑎𝑖𝑛𝑡𝑒𝑛𝑎𝑛𝑡 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑐ℎ𝑜𝑠𝑒 𝑓𝑎𝑖𝑡𝑒 !  𝑒𝑡 𝑗𝑒 𝑣𝑜𝑢𝑑𝑟𝑎𝑖𝑠 𝑞𝑢𝑒 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑝𝑢𝑖𝑠𝑠𝑖𝑜𝑛𝑠 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑓𝑒́𝑙𝑖𝑐𝑖𝑡𝑒𝑟 𝑑’𝑎𝑣𝑜𝑖𝑟 𝑒𝑢 𝑐𝑒𝑡𝑡𝑒 𝑟𝑒𝑛𝑐𝑜𝑛𝑡𝑟𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑎 𝑒́𝑡𝑒́ 𝑐𝑜𝑟𝑑𝑖𝑎𝑙𝑒 𝑒𝑡 𝑓𝑟𝑎𝑡𝑒𝑟𝑛𝑒𝑙𝑙𝑒. 𝐿𝑎𝑢𝑟𝑒𝑛𝑡 𝑒𝑠𝑡 𝑚𝑜𝑛 𝑗𝑒𝑢𝑛𝑒 𝑓𝑟𝑒̀𝑟𝑒 𝑒𝑡 𝑚𝑜𝑛 𝑎𝑚𝑖, 𝑐𝑒𝑟𝑡𝑒𝑠 𝑖𝑙 𝑦𝑎 𝑒𝑢 𝑐𝑒𝑡𝑡𝑒 𝑐𝑟𝑖𝑠𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑎 𝑐𝑟𝑒́𝑒 𝑑𝑒𝑠 𝑑𝑖𝑣𝑒𝑟𝑔𝑒𝑛𝑐𝑒𝑠 𝑚𝑎𝑖𝑠 𝑐𝑒𝑙𝑎 𝑒𝑠𝑡 𝑑𝑒𝑟𝑟𝑖𝑒̀𝑟𝑒 𝑛𝑜𝑢𝑠. 𝐶𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑖𝑚𝑝𝑜𝑟𝑡𝑒 𝑎𝑢𝑗𝑜𝑢𝑟𝑑’ℎ𝑢𝑖, 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑙𝑎 𝐶𝑜̂𝑡𝑒 𝑑’𝐼𝑣𝑜𝑖𝑟𝑒, 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑙𝑎 𝑝𝑎𝑖𝑥 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑛𝑜𝑡𝑟𝑒 𝑝𝑎𝑦𝑠 𝑒𝑡 𝑐𝑒𝑙𝑎 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑝𝑟𝑜𝑐ℎ𝑎𝑖𝑛𝑒𝑠 𝑔𝑒́𝑛𝑒́𝑟𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠. 𝐽𝑒 𝑣𝑜𝑢𝑑𝑟𝑎𝑖𝑠 𝑟𝑒́𝑖𝑡𝑒́𝑟𝑒𝑟 𝑚𝑒𝑠 𝑐𝑜𝑛𝑑𝑜𝑙𝑒́𝑎𝑛𝑐𝑒𝑠 𝑎̀ 𝑚𝑜𝑛 𝑓𝑟𝑒̀𝑟𝑒 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒 𝑑𝑒́𝑐𝑒̀𝑠 𝑑𝑒 𝑠𝑎 𝑚𝑎𝑚𝑎𝑛, 𝐺𝑎𝑑𝑜̂ 𝑀𝑎𝑟𝑔𝑢𝑒𝑟𝑖𝑡𝑒 𝑒𝑡 𝑑’𝐴𝑏𝑜𝑢𝑑𝑟𝑎ℎ𝑎𝑚𝑎𝑛𝑒 𝑆𝑎𝑛𝑔𝑎𝑟𝑒, 𝑡𝑜𝑢𝑠 𝑙𝑒𝑠 𝑑𝑒𝑢𝑥 𝑠𝑜𝑛𝑡 𝑝𝑎𝑟𝑡𝑖𝑠 𝑎𝑙𝑜𝑟𝑠 𝑞𝑢’𝑖𝑙 𝑒́𝑡𝑎𝑖𝑡 𝑎𝑏𝑠𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑢 𝑡𝑒𝑟𝑟𝑖𝑡𝑜𝑖𝑟𝑒. 𝐽𝑒 𝑙𝑢𝑖 𝑎𝑖 𝑑𝑖𝑡 𝑞𝑢𝑒, 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑎𝑣𝑜𝑛𝑠 𝑢𝑛𝑒 𝑝𝑒𝑛𝑠𝑒́𝑒 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑒𝑢𝑥 𝑒𝑡 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑐𝑜𝑛𝑡𝑖𝑛𝑢𝑜𝑛𝑠 𝑑𝑒 𝑝𝑟𝑖𝑒𝑟 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑒𝑢𝑥 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑞𝑢’𝑖𝑙𝑠 𝑟𝑒𝑝𝑜𝑠𝑒𝑛𝑡 𝑒𝑛 𝑝𝑎𝑖𝑥. 𝑈𝑛𝑒 𝑚𝑎𝑚𝑎𝑛 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑡𝑟𝑒̀𝑠 𝑖𝑚𝑝𝑜𝑟𝑡𝑎𝑛𝑡 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑡𝑜𝑢𝑠. 𝑄𝑢𝑎𝑛𝑑 𝑗’𝑎𝑖 𝑝𝑒𝑟𝑑𝑢 𝑚𝑎 𝑚𝑒̀𝑟𝑒, 𝑎𝑙𝑜𝑟𝑠 𝑞𝑢𝑒 𝑗’𝑒́𝑡𝑎𝑖𝑠 𝑒𝑛 𝑒𝑥𝑖𝑙, 𝐿𝑎𝑢𝑟𝑒𝑛𝑡 𝑎 𝑓𝑎𝑐𝑖𝑙𝑖𝑡𝑒́ 𝑚𝑜𝑛 𝑟𝑒𝑡𝑜𝑢𝑟 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑞𝑢𝑒 𝑗𝑒 𝑝𝑢𝑖𝑠𝑠𝑒 𝑝𝑎𝑟𝑡𝑖𝑐𝑖𝑝𝑒𝑟 𝑒𝑡 𝑝𝑟𝑒𝑛𝑑𝑟𝑒 𝑒𝑛 𝑐ℎ𝑎𝑟𝑔𝑒 𝑙𝑒𝑠 𝑓𝑢𝑛𝑒́𝑟𝑎𝑖𝑙𝑙𝑒𝑠. 𝐷𝑜𝑛𝑐 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑞𝑢𝑒𝑙𝑞𝑢𝑒 𝑐ℎ𝑜𝑠𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑗𝑒 𝑛𝑒 𝑝𝑒𝑢𝑥 𝑝𝑎𝑠 𝑜𝑢𝑏𝑙𝑖𝑒𝑟. 𝐽𝑒 𝑣𝑜𝑢𝑑𝑟𝑎𝑖𝑠 𝑑𝑜𝑛𝑐 𝑡𝑒 𝑡𝑒́𝑚𝑜𝑖𝑔𝑛𝑒𝑟 𝑐𝑒𝑙𝑎, 𝑐̧𝑎 𝑎 𝑒́𝑡𝑒́ 𝑢𝑛 𝑚𝑜𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑜𝑢𝑙𝑜𝑢𝑟𝑒𝑢𝑥 𝑒𝑡 𝑗𝑒 𝑡𝑒 𝑟𝑒́𝑖𝑡𝑒̀𝑟𝑒 𝑡𝑜𝑢𝑡𝑒𝑠 𝑚𝑒𝑠 𝑐𝑜𝑛𝑑𝑜𝑙𝑒́𝑎𝑛𝑐𝑒𝑠. 𝑁𝑜𝑢𝑠 𝑎𝑣𝑜𝑛𝑠 𝑝𝑎𝑟𝑙𝑒́ 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑝𝑎𝑖𝑥 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑛𝑜𝑡𝑟𝑒 𝑝𝑎𝑦𝑠, 𝑙𝑎 𝑛𝑒́𝑐𝑒𝑠𝑠𝑖𝑡𝑒́ 𝑑𝑒 𝑟𝑒𝑛𝑓𝑜𝑟𝑐𝑒𝑟 𝑙𝑎 𝑐𝑜ℎ𝑒́𝑠𝑖𝑜𝑛 𝑛𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛𝑎𝑙𝑒, 𝑑𝑒 𝑐𝑜𝑛𝑡𝑖𝑛𝑢𝑒𝑟 𝑑𝑒 𝑟𝑒𝑛𝑓𝑜𝑟𝑐𝑒𝑟 𝑙𝑎 𝑟𝑒́𝑐𝑜𝑛𝑐𝑖𝑙𝑖𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛. 𝑁𝑜𝑢𝑠 𝑠𝑜𝑚𝑚𝑒𝑠 𝑐𝑜𝑛𝑣𝑒𝑛𝑢𝑠 𝑎𝑢𝑠𝑠𝑖 𝑑𝑒 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑟𝑒𝑣𝑜𝑖𝑟, 𝑑𝑒 𝑡𝑒𝑚𝑝𝑠 𝑒𝑛 𝑡𝑒𝑚𝑝𝑠, 𝑐𝑒𝑟𝑡𝑎𝑖𝑛𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑎𝑝𝑟𝑒̀𝑠 𝑙𝑒 𝑚𝑜𝑖𝑠 𝑑’𝐴𝑜𝑢̂𝑡 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑐𝑜𝑛𝑡𝑖𝑛𝑢𝑒𝑟 𝑐𝑒𝑠 𝑒𝑛𝑡𝑟𝑒𝑡𝑖𝑒𝑛𝑠 𝑒𝑡 𝑎𝑠𝑠𝑜𝑐𝑖𝑒𝑟 𝑙𝑒 𝑚𝑜𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑣𝑒𝑛𝑢, 𝑑’𝑎𝑢𝑡𝑟𝑒𝑠 𝑝𝑒𝑟𝑠𝑜𝑛𝑛𝑒𝑠. 𝑀𝑎𝑖𝑠 𝑗𝑒 𝑐𝑟𝑜𝑖𝑠 𝑞𝑢𝑒 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑖𝑚𝑝𝑜𝑟𝑡𝑎𝑛𝑡 𝑞𝑢𝑒 𝑙𝑒𝑠 𝑢𝑛𝑠 𝑒𝑡 𝑙𝑒𝑠 𝑎𝑢𝑡𝑟𝑒𝑠 𝑝𝑢𝑖𝑠𝑠𝑒𝑛𝑡 𝑐𝑜𝑚𝑝𝑟𝑒𝑛𝑑𝑟𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑎𝑣𝑜𝑛𝑠 𝑑𝑒́𝑐𝑖𝑑𝑒́, 𝑞𝑢’𝑖𝑙 𝑒𝑠𝑡 𝑖𝑚𝑝𝑜𝑟𝑡𝑎𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑟𝑒́𝑡𝑎𝑏𝑙𝑖𝑟 𝑙𝑎 𝑐𝑜𝑛𝑓𝑖𝑎𝑛𝑐𝑒 𝑒𝑡 𝑑𝑒 𝑓𝑎𝑖𝑟𝑒 𝑒𝑛 𝑠𝑜𝑟𝑡𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑙𝑒𝑠 𝑖𝑣𝑜𝑖𝑟𝑖𝑒𝑛𝑠 𝑠𝑒 𝑟𝑒́𝑐𝑜𝑛𝑐𝑖𝑙𝑖𝑒𝑛𝑡, 𝑠𝑖 𝑐’𝑒𝑠𝑡 𝑐𝑒𝑙𝑎 𝑙𝑒 𝑡𝑒𝑟𝑚𝑒 𝑖𝑚𝑝𝑜𝑟𝑡𝑎𝑛𝑡, 𝑚𝑎𝑖𝑠 𝑠𝑒 𝑓𝑎𝑠𝑠𝑒𝑛𝑡 𝑐𝑜𝑛𝑓𝑖𝑎𝑛𝑐𝑒 𝑒́𝑔𝑎𝑙𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡. 𝐶𝑒𝑠 𝑒́𝑣𝑒̀𝑛𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡𝑠 𝑜𝑛𝑡 𝑒́𝑡𝑒́ 𝑑𝑜𝑢𝑙𝑜𝑢𝑟𝑒𝑢𝑥, 𝑖𝑙 𝑦 𝑎 𝑒𝑢 𝑡𝑟𝑜𝑝 𝑑𝑒 𝑚𝑜𝑟𝑡𝑠 𝑒𝑡 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑑𝑒𝑣𝑜𝑛𝑠 𝑎𝑣𝑜𝑖𝑟, 𝑡𝑜𝑢𝑡 ç𝑎, 𝑑𝑒𝑟𝑟𝑖𝑒̀𝑟𝑒 𝑛𝑜𝑢𝑠, 𝑒𝑡 𝑡𝑟𝑎𝑣𝑎𝑖𝑙𝑙𝑒𝑟 𝑠𝑢𝑟 𝑙’𝑎𝑣𝑒𝑛𝑖𝑟, 𝑠𝑢𝑟 𝑙𝑎 𝑐𝑜ℎ𝑒́𝑠𝑖𝑜𝑛, 𝑠𝑢𝑟 𝑙𝑎 𝑟𝑒́𝑐𝑜𝑛𝑐𝑖𝑙𝑖𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑛𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛𝑎𝑙𝑒. 𝑁𝑜𝑢𝑠 𝑎𝑣𝑜𝑛𝑠 𝑢𝑛 𝑏𝑒𝑎𝑢 𝑝𝑎𝑦𝑠 𝑒𝑡 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑠𝑜𝑚𝑚𝑒𝑠 𝑚𝑖𝑠 𝑑’𝑎𝑐𝑐𝑜𝑟𝑑 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑡𝑟𝑎𝑣𝑎𝑖𝑙𝑙𝑒𝑟 𝑒𝑛𝑠𝑒𝑚𝑏𝑙𝑒 𝑒𝑡 𝑑𝑒 𝑓𝑎𝑖𝑟𝑒 𝑒𝑛 𝑠𝑜𝑟𝑡𝑒 𝑞𝑢𝑒 𝑙𝑎 𝐶𝑜̂𝑡𝑒 𝑑’𝐼𝑣𝑜𝑖𝑟𝑒 𝑐𝑜𝑛𝑡𝑖𝑛𝑢𝑒 𝑑𝑒 𝑝𝑟𝑜𝑔𝑟𝑒𝑠𝑠𝑒𝑟, 𝑑’𝑎𝑙𝑙𝑒𝑟 𝑑𝑒 𝑙’𝑎𝑣𝑎𝑛𝑡. 𝐿𝑎𝑢𝑟𝑒𝑛𝑡, 𝑗𝑒 𝑡𝑒 𝑟𝑒𝑚𝑒𝑟𝑐𝑖𝑒, 𝑗𝑒 𝑡𝑒 𝑑𝑖𝑠 𝑎̀ 𝑏𝑖𝑒𝑛𝑡𝑜̂𝑡, 𝑎̀ 𝑡𝑟𝑒̀𝑠 𝑏𝑖𝑒𝑛𝑡𝑜̂𝑡. 𝑁𝑜𝑢𝑠 𝑎𝑢𝑟𝑜𝑛𝑠 𝑙’𝑜𝑐𝑐𝑎𝑠𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑒 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑟𝑒𝑣𝑜𝑖𝑟 𝑎𝑝𝑟𝑒̀𝑠 𝑙𝑒𝑠 𝑓𝑒̂𝑡𝑒𝑠. 𝑀𝑒𝑟𝑐𝑖 ! »

C’est main dans la main que les deux personnalités sont retournés dans l’enceinte du palais.

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )