Réexaminons avec lucidité la phénoménologie du pouvoir politique…! (Par Pascal Roy)

Réexaminons avec lucidité la phénoménologie du pouvoir politique…! (Par Pascal Roy)

Au-delà des spectacles politiques inutiles, des discours redondants et des comportements péri-démocratiques, quelles sont les propositions de vos experts pour notre Côte d’Ivoire commune à onze mois de l’élection présidentielle de 2020… ? Quelles sont vos stratégies de développement solidaire, d’accompagnement de la construction de la société ivoirienne et vos réponses collectives à nos problèmes sécurito-économico-socio-éducatifs collectifs ?

’Les médiacrates de tous bords doivent sortir énergiquement de la pédagogie qui mène à la désinformation des peuples, tirant les populations dans une tournure fataliste des évènements prônant comme seule issue la soumission du grand nombre aux décisions des maîtres docteurs en injures prodadiques et des aeronautes politiques aux frasques fiévreuses’’

Quelle est votre vision chiffrée d’une société guidée dans ses actions par le respect des besoins et des droits fondamentaux de l’homme, une société qui respecte l’homme, sa culture, qui valorise les potentiels, les savoirs et savoir-faire locaux enrichis au contact des autres cultures, une société qui favorise les aspirations et valorise les initiatives des populations à la base, une société qui s’organise pour analyser les évolutions de son environnement, une société qui renforce le capital social des individus, des familles, des communautés villageoises et régionales, une société qui accroît les capacités de gestion et de coopération entre individus et communautés, augmente leur autonomie, les ouvre sur l’environnement, développe leur capacité à se faire entendre par les administrations et les collectivités locales, une société qui reconnaît la complémentarité entre l’Etat et la société civile et qui considère la concertation, la participation et la co-gestion comme une valeur ajoutée pour l’efficacité dans la gestion des biens communs, une société qui privilégie le débat plutôt que le combat, développe la solidarité, le dialogue et le sens du compromis, une société qui favorise le développement décentralisé, qui promeut des dynamiques locales, élabore et met en œuvre des projets de territoire concertés, qui permet l’expression des spécificités régionales, dans un ensemble plus vaste d’intégration nationale et sous-régionale…?

Les médiacrates de tous bords doivent sortir énergiquement de la pédagogie qui mène à la désinformation des peuples, tirant les populations dans une tournure fataliste des évènements prônant comme seule issue la soumission du grand nombre aux décisions des maîtres docteurs en injures prodadiques et des aeronautes politiques aux frasques fiévreuses. Aujourd’hui plus que jamais notre pays a besoin d’une compétition démocratique saine. L’arc de la nation ne peut plier dans le sens de la justice, sans l’action de ceux qui ont le titre le plus important, pas président ou Premier ministre, mais citoyens. Réexaminons, avec lucidité, la phénoménologie du pouvoir politique, en retrouvant l’âme du XVIII ème siècle, l’époque des Lumières, où l’on tirait les esprits vers le haut. Une innovation de l’intellect doit naître en Côte d’Ivoire et avec elle, une vision du monde totalement nouvelle.

Docteur Pascal ROYMaître de Conférences des Universités -Philosophe-Juriste-Diplômé de Sciences Politiques, de Médiations et RH -Consultant, Coach Politique et chroniqueur

CATEGORIES
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )