[Refus du passeport ivoirien à Gbagbo] Blé Goudé très remonté contre le pouvoir d’Abidjan

[Refus du passeport ivoirien à Gbagbo] Blé Goudé très remonté contre le pouvoir d’Abidjan

Abidjan, 26-08-2020 (https://crocinfos.net/) L’ancien ministre ivoirien de la jeunesse, Charles Blé Goudé, est très remonté contre le pouvoir d’Abidjan, après son refus d’accorder un passeport ivoirien à l’ex-président de la République, Laurent Gbagbo.

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux mercredi 26 août 2020, l’ancien chef des Jeunes Patriotes de Côte d’Ivoire tire à boulets rouges sur le président Alassane Ouattara et son gouvernement, qui refusent d’accorder un passeport ivoirien au président du Front populaire ivoirien (Fpi).

Il est affligé par le fait que le chef de l’Etat et ses collaborateurs s’opposent à la demande de délivrance de ce passeport ordinaire à Laurent Gbagbo, qui a formulé le vœu de rentrer au pays, afin de prendre pleinement part à la vie politique de la Côte d’Ivoire.

Pourtant, se souvient Blé Goudé, quand Gbagbo Laurent était élu président de la République en 2000, il y avait un mandat d’arrêt international contre Alassane Ouattara, mais il a décidé de le faire rentrer en Côte d’Ivoire, même cas pour le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) Henri Konan, qui vivait en exil en France.

« Mais pourquoi, le président Alassane Ouattara veut-il faire exception à toutes ces traditions de paix en Côte d’Ivoire ? Pourquoi ? » s’interroge l’ancien secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI). Et de rappeler que ce passeport diplomatique que veut Laurent Gbagbo, est le même que l’ex-président ivoirien avait accordé en son temps à Alassane Ouattara lui-même et à sa défunte mère.

Sans porter de gang, l’acquitté de la Cour pénale internationale (Cpi) va aussi s’interroger sur l’héritage politique que veut léguer Alassane Ouattara en prenant de telles décisions.

Par rapport aux discours haineux que tiennent souvent les politiques ivoiriens, le bras droit de Laurent Gbagbo n’est pas allé du dos de la cuillère pour dénoncer le comportement du président du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp).

« À chaque fois, quand il est assis, oui Hamed Bakayoko a fait la prison, oui Henriette Diabaté a fait la prison… C’est lui qui enseigne la haine. Pourquoi il rappelle tout cela à chaque fois ? », a fustigé Charles Blé Goudé. Non sans montrer comment, lui, procède pour parler de paix à ses proches en a inculquant l’amour, le vire ensemble à ses progénitures.

Le président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (Cojep) a, par ailleurs, tenu a rappelé, à juste tire, au parti au pouvoir et son premier responsable « qu’on ne peut pas gérer un pays cela, en arguant toujours les autres ».

Georges Kouamé

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )