[Région du Cavally/PPA-CI] Le doyen des cadres et des fédéraux interpelle le président Laurent Gbagbo sur des dissensions

[Région du Cavally/PPA-CI] Le doyen des cadres et des fédéraux interpelle le président Laurent Gbagbo sur des dissensions

« Je m’indigne du traitement dont est l’objet le ministre Hubert Oulaye au sein de la direction du Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI), depuis sa nomination au poste de président exécutif par le président Laurent Gbagbo », a dénoncé d’emblée, M. Joseph Guy Monsio, doyen des cadres et des fédéraux PPA-CI du Cavally et fédéral de Guiglo sous-préfecture, lors d’une conférence de presse qu’il a animée le samedi 14 mai 2022 dans la commune de Yopougon.

Ce cadre PPA-CI de cette région désapprouve selon lui, les attaques contre le ministre Hubert Oulaye et la destruction du parti dans la région du Cavally orchestrée par le coordonnateur régional et son adjoint de Guiglo.

Ce pourquoi, il interpelle le Woody de Mama et à la direction de cette formation politique. A l’en croire, les dissensions ont repris de façons virulentes, avec des attaques contre le président exécutif, digne fils des Wê.

Il demande donc au Dr. Assoa Adou que les structures de base considèrent comme le nouveau ‘’Gardien du temple’’ d’user de son pouvoir pour stopper de façon diligente cette guéguerre, et ces attaques inadmissibles. Car dira-t-il « Son silence laisse supposer qu’il en serait l’instigateur », a-t-il soutenu.

Et d’ajouter « Nous sommes désormais perplexes sur sa capacité à maitriser les troupes et à occuper vaillamment la place de gouverneur du PPA-CI qui lui échoit de droit ».

Au demeurant, M. Joseph Guy Monsio s’insurge contre certaines nominations dans cette région, notamment la désignation de M. Hilaire Ouedji Douze au poste de « commissaire électoral régional du Cavally » qui serait très injuste non seulement pour certaines raisons, mais cette nomination s’est faite à l’insu du ministre Hubert Oulaye.

Pour lui, « c’est une grosse insulte aux vaillants PPA-CI du Cavally qui ont maintenu vivace le peuple Wê derrière le président Laurent Gbagbo, à travers les crises multiformes que la Côte d’Ivoire a connues et qui l’ont martyrisé », a-t-il rappelé.

Ainsi, il a conclu cette rencontre avec la presse en ces termes : « Nous demandons au président exécutif de mettre rapidement fin à cette mascarade de nominations des fédéraux et des commissaires électoraux régionaux et départemental de guiglo ».

Y.K

 

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )