[Renforcement de la coopération transfrontalière Côte d’Ivoire-Burkina Faso] Soixante acteurs frontaliers des deux pays se réunissent à Ferkessédougou

[Renforcement de la coopération transfrontalière Côte d’Ivoire-Burkina Faso] Soixante acteurs frontaliers des deux pays se réunissent à Ferkessédougou

Ferkessédougou, 28-04-2021 (crocinfos.net) Les 26 et 27 avril 2021, s’est tenue à l’hôtel SOGECOH de Ferkessédougou, la deuxième rencontre des acteurs frontaliers de la province de la Comoé au Burkina Faso et des départements de Ouangolodougou, Kong et Téhini en République de Côte d’Ivoire. Elle fait suite à celle tenue les 07 et 08 novembre 2019 à Banfora entre les autorités administratives frontalières des régions frontalières du Bounkani et du Tchologo en Côte d’Ivoire et celles des régions des Cascades et du Sud-Ouest du Burkina Faso.

Cette rencontre, organisée par les structures en charge des frontières des deux pays avec l’appui du projet d’appui au Programme Frontière de l’Union Africaine (GIZ/PFUA), a connu la participation de soixante (60) acteurs frontaliers dont trente-huit (38) de la Côte d’Ivoire et vingt-deux (22) du Burkina Faso.

La cérémonie d’ouverture a été ponctuée par trois (03) allocutions.

La première a été prononcée par monsieur Soualiho Soumahoro, Préfet du département de Kong, représentant le Préfet de la Région du Tchologo, Préfet du département de Ferkessédougou. Il a, au nom du Préfet de région, souhaité la bienvenue et un bon séjour aux participants dans sa circonscription. Il a présenté le contexte de la tenue de cette rencontre et relevé l’importance de la gestion concertée des problèmes rencontrés au niveau des espaces frontaliers qui permettra de déterminer les enjeux et les problématiques relatifs à la gestion desdits espaces.

Prenant à son tour la parole, Madame Aminata Sorgho /Gouba, Haut-Commissaire de la Province de la Comoé, chef de la délégation Burkinabé a transmis les salutations du Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation à la délégation Ivoirienne. Elle a en outre traduit toute la gratitude du gouvernement Burkinabé aux autorités administratives Ivoiriennes pour l’accueil chaleureux et l’organisation de cette rencontre malgré le climat sanitaire difficile lié à la pandémie à Covid-19.

Pour Madame le Haut-commissaire, cette rencontre témoigne de la bonne collaboration et de la fraternité qui existent entre les autorités Ivoiriennes des Départements de Téhini, Kong et Ouangolodougou avec leurs homologues de la province de la Comoé. Elle a souligné la nécessité pour les Chefs des circonscriptions administratives soucieux du bien-être moral et matériel des populations frontalières de développer des actions de coopération afin de pérenniser les liens de fraternité et d’amitié qui unissent les populations de leur espace frontalier pour apporter des solutions durables à leurs difficultés.

La dernière allocution a été celle de Monsieur Diakalidia Konaté, Secrétaire Exécutif de la Commission Nationale des Frontières de la Côte d’Ivoire, chef de la délégation Ivoirienne.

Il a d’entrée de jeu remercié la délégation Burkinabé pour avoir accepté l’invitation en effectuant le déplacement jusqu’à Ferkessédougou. Il a exprimé sa satisfaction quant à la régularité des rencontres qui contribuent à consolider les relations fraternelles entre la Côte d’Ivoire et le Burkina.

Le Secrétaire Exécutif a saisi l’occasion pour remercier les représentants du Système des Nations Unies pour avoir accepté d’effectuer le déplacement jusqu’à Ferkessédougou. Il s’est aussi réjoui des thématiques inscrites à l’ordre du jour de cette rencontre qui permettront d’apporter des réponses concrètes aux difficultés rencontrées dans les zones frontalières.

Avant de déclarer ouvert l’atelier, Monsieur Diakalidia Konaté a exhorté l’ensemble des acteurs présents à des échanges fructueux en vue d’atteindre les résultats escomptés.

Trois (03) commissions mixtes de travail ont été mises en place et présidées respectivement par messieurs les Préfets des Départements de Ouangolodougou, de Téhini et madame le Haut-Commissaire de la Province de la Comoé.

Les résultats des travaux des commissions ont été restitués en plénière et les échanges ont permis d’enrichir les matrices des problèmes, des solutions et des recommandations proposées en y ajoutant les délais impartis, les personnes responsables de la mise en œuvre et les indicateurs de performance.

Crocinfos avec Sercom

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )