[Santé Mutuelle] Une faîtière des mutuelles sociales de Côte d’Ivoire rejette les nouveaux tarifs dans les cliniques privées (voir déclaration intégrale)

[Santé Mutuelle] Une faîtière des mutuelles sociales de Côte d’Ivoire rejette les nouveaux tarifs dans les cliniques privées (voir déclaration intégrale)

Les délégués et dirigeants de onze mutuelles, membres de l’Alliance des Mutuelles Sociales de Côte d’Ivoire (AMS-ci) ont répondu présent à la convocation du conseil d’administration portant organisation d’une assemblée générale extraordinaire sur les dispositions à prendre face à l’augmentation du coût des prestations médicales en secteur privé, le jeudi 26 juillet 2018 à Abidjan.

La PCA Slaha Kayo Clarisse épse Mahi

La Présidente du Conseil d’Administration Mme Kayo Slaha Clarisse épse Mahi

En cause, depuis le 1er juillet 2018, l’Association des Cliniques Privées de Côte d’Ivoire (Acpci) a procédé à l’augmentation du coût des prestations médicales dans toutes les cliniques privées œuvrant en Côte d’Ivoire.

Apres une analyse profonde de la situation qui prévaut dans les cliniques relativement à l’impact financier sur la prise en charge des mutualistes, ainsi que les implications sociales qui peuvent découler de cette mesure, l’assemblée générale extraordinaire de l’AMS-CI, a tenue à marquer son désaccord avec les nouveaux tarifs en vigueur depuis le 1er juillet 2018.

Entre autres décisions majeures, l’adoption d’un accord cadre pour la mise en réseau des structures sanitaires des mutuelles membres de l’AMS-CI et de référer ses mutualistes vers le réseau de soins public et confessionnel  pour les spécialités inexistantes au niveau du réseau interne de l’AMS-CI, en attendant l’aboutissement des négociations en cours avec les cliniques privées.

La Présidente du Conseil d’Administration Mme Kayo Slaha Clarisse épse Mahi, a indiqué les 11 mutuelles qui composent la faitière : le Fonds de Prévoyance de la Police nationale (Fppn), le Fonds de prévoyance militaire (FPM), la Mutuelle des Agents de la Direction générale des Impôts (Madgi), la Mutuelle des Agents de la Caisse nationale de prévoyance sociale (MA/CNPS), la Mutuelle de santé des Agents du centre national de recherche agronomique (Musa-cnra), la Mutuelle de santé des Agents de palm Afrique (Musa palm), la Mutuelle des Travailleurs et Retraités du secteur privé de Côte d’Ivoire (Mutrep-ci), la Mutuelle des Agents de l’Eau et de l’Electricité / Mutuelle d’épargne et de crédit du groupe CIE-Sodeci (Ma2e), l’Assistance mutuelle des Agents du Trésor de Côte d’Ivoire (Amat-ci), l’ONG Côte d’Ivoire Prospérité (CI-Prospérité), la Mutuelle des personnels du ministère de l’Education nationale et de l’enseignement technique de côte d’ivoire (Mupemenet-ci).

Enfin, il convient de noter que l’AMS-CI est membre fondateur de l’Union Africaine de la Mutualité (UAM) et membre fondateur de l’Union Mondiale des Mutuelles (UMM) le 05 juin 2018 à Genève.

Kpan Charles

Ci-dessous l’intégralité de la résolution

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE DE L’ALLIANCE DES MUTUELLES SOCIALES DE COTE D’IVOIRE (AMS-CI)

RÉSOLUTION

Considérant le caractère spécifique des mutuelles sociales régies par le règlement N°007 de l’uemoa;

Considérant le rôle primordial des mutuelles sociales dans la prise en charge sanitaire des adhérents et leurs ayants droit ;

Considérant l’année budgétaire en cours d’exécution avancée;

Vu l’immatriculation de l’AMS-CI auprès de l’Agence Ivoirienne de Régulation des Mutuelles Sociales (AIRMS) sous le numéro d’agrément n°2A/0242018/CI

Vu les objectifs et les acquis de l’AMSCI relativement aux tarifs mutualistes consensuels en vigueur;

Vu les conventions existantes entre les mutuelles membres de l’AMS-CI et les cliniques membres de l’ACP-CI ;

Après avoir entendu le rapport du Conseil d’Administration sur les différentes actions menées auprès de l’Association des Cliniques Privées de Côte d’Ivoire (ACPCI) depuis l’entrée en vigueur des nouveaux tarifs;

L’assemblée générale de l’AMS-CI, réunie en session extraordinaire, ce jeudi 26 juillet 2018 à la Bourse du Travail d’Abidjan;

Vu l’urgence;

DECIDE

  • De marquer son désaccord pour l’application des nouveaux tarifs au 1er juillet 2018 ;
  • De l’adoption d’un accord cadre pour la mise en réseau des structures sanitaires des mutuelles membres de l’AMS-CI ;
  • De référer ses mutualistes vers le réseau de soins public et confessionnel pour les spécialités inexistantes au niveau du réseau interne de l’AMSCI ;
  • De la mise en place d’un comité technique chargé de la mise en œuvre des mesures arrêtées.

DEMANDE AU CONSEIL D’ADMINISTRATION

  • De poursuivre les discussions à tous les niveaux pour obtenir la suspension de l’application des nouveaux tarifs.
  • De tout mettre en œuvre pour l’adoption de tarifs mutualistes consensuels.

Fait à Abidjan le jeudi 26 juillet 2018

L’Assemblée Générale Extraordinaire

 

 

 

 

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )