[Toulepleu/La Ministre Anne Ouloto humiliée à 3 reprises] Voici les dates, le lieu et les faits

[Toulepleu/La Ministre Anne Ouloto humiliée à 3 reprises] Voici les dates, le lieu et les faits

Toulepleu, le 21-08-2022 (crocinfos.net) Certains faits et/ou méfaits de la vie peuvent paraître souvent négligeables voire anodins. Mais en adoptant un ordre pénétrant à l’image d’un voyant ou d’un locuteur-voyageur comme c’est le cas dans les récits de voyage, ils sont plutôt parfois si révélateurs en ce sens qu’ils ne demeurent généralement point et ne peuvent même demeurer sans effets majeurs  sur leurs auteurs et aussi, bien sûr sur leurs destinataires ou pire encore, sur l’assistance dans toute sa globalité. Bien qu’ils se comptent certes des bouts du doigt à cause de leur caractère rarissime, dans la Commune de Toulepleu, 3 cas et non des moindres s’y sont produits à l’occasion du déplacement très médiatisé de la Ministre Anne Ouloto. Faits survenus respectivement les dimanche 14 et lundi 15 août 2022 et qui ont affecté négativement et considérablement tous les participants à la double cérémonie d’investiture des délégués départementaux de CNJCI et d’hommage au Président ADO, y compris, en premier lieu, la Ministre Anne Ouloto, respectivement marraine et initiatrice de ces deux cérémonies. A dire juste, la Ministre Anne Ouloto a pris sa modeste tasse d’humiliation au moment où il ne le fallait et là où il ne le fallait non plus.

Que s’est-il bien passé à Toulepleu les 14 et 15 août 2022 à la place publique Alassane Ouattara au point d’humilier la Ministre Anne Ouloto ? Et qui a pu oser ainsi?

TOULEPLEU A LA UNE

Les officiels se sentaient en danger

Les faits…

Toulepleu le dimanche 14 août 2022 dernier, nous sommes aux environs de 20h. La Ministre Anne Ouloto est annoncée pour son discours par le très prolixe enseignant et maître de cérémonie, Monsieur Yomba, sous un tonnerre d’applaudissements des jeunes de la CNJCI. Éloquente, elle captive d’office d’entrée de jeu son auditoire de cette soirée et profite de cette opportunité pour mieux vendre son champion ADO aux jeunes avant de leur prodiguer de sages conseils. C’est au moment où elle abordait la question relative à la participation des jeunes à titre d’observateurs aux sessions du Conseil Régional du Cavally qu’est survenue une coupure d’électricité. Ensuite une deuxième coupure de même durée que la première quelques minutes seulement après et plonge le site de la cérémonie dans les pénombres en interrompant ainsi son speech. Que se passe-t-il, a-t-on entendu certains jeunes s’interroger tandis que d’autres ne manquaient pas d’indiquer que le courant a “Zahé” (mot noushi qui signifie en français tout gâté). Après renseignements, il s’agissait d’une alimentation au groupe électrogène défaillant. Plutôt que de faire un branchement direct sur le réseau électrique national, le comité d’organisation dirigé par le Député de Toulepleu Kahiba Lambert a jugé, pour des raisons qui lui sont propres de procéder ainsi. La Ministre de la fonction publique Anne Ouloto, présidente du Conseil Régional du Cavally et marraine de surcroît de la présente cérémonie dans le noir, à deux reprises, dans sa ville natale, en présence de ses invités et parents. Même si de par son tact elle a su surmonter l’humiliation de cette soirée, les observateurs avertis de cette scène retiendront qu’elle a eu sa modeste dose de honte.

TOULEPLEU 2

Tous ont été témoins du discours peu audible du Député de Toulepleu

En Afrique, l’on a coutume d’entendre très souvent dire que le malheur ne survient jamais une seule fois. Et la Ministre Anne Ouloto n’était pas encore au bout de ses peines. Car le lendemain de cette soirée difficile, elle a pris rendez-vous cette fois-ci avec un autre fait plus grave que les deux coupures d’électricité. Pour la scène du lundi 15 août 2022, l’acteur n’était autre encore que le même Député de Toulepleu, l’Honorable Kahiba Lambert, par ailleurs président du comité d’organisation (P.C.O) de la cérémonie d’hommage au Président Alassane Ouattara initiée par la Ministre Anne Ouloto. Le très attendu P.C.O devant situer la symbolique de cette rencontre du jour s’est perdu en conjecture dans sa propre  allocution fleuve écrite, avec une voix très peu audible, nasillante et hésitante qui a fini par agacer le public et les officiels. Un discours dont l’essence a consisté à citer certaines personnalités politiques présentes. Comme le ferait très bien un enseignant dans une salle de classe avant de dispenser ses cours.

Bref, le Député de Toulepleu a fait un discours décousu, preuve de sa non éloquence, là où le Maire PDCI-RDA, Monsieur Dénis Kah Zion avait “tué” (mot noushi qui signifie réussir) par sa prolixité sans lire un quelconque support. Au-delà de la Ministre Anne Ouloto, ce sont plusieurs milliers de personnes résidant dans le Cavally et plus particulièrement dans le Département de Toulepleu qui ont chargé plus de 2.500 volts de charge d’humiliation. Comme pour dire que, là où les uns réussissent, les autres peuvent échouer. A condition qu’ils restent eux-mêmes et se concentrent sur leurs documents écrits comme l’avait si bien fait d’ailleurs le Ministre Kouadio Konan Bertin de la réconciliation représentant le Ministre d’État, Ministre de la défense empêché.

Étaient présents à cette cérémonie, dans la loge officielle, les Ministres Siguidé Soumahoro, Ano Blé Félix, Kouadio Konan Bertin, Nabo Clément, Tiéoulou Félix, Anne Ouloto, le Ministre-Gouverneur Albert Flindé, l’Ambassadeur Voho Sahi, le président de l’UDCY, le corps préfectoral du Cavally, les Maires Kah Zion,  Bayala, Baillet Benoît…et plusieurs cadres de la Région du Cavally.

Laine Gonkanou, Correspondant Régional

CATEGORIES
TAGS
Share This