UE, vous aussi dans la comédie sociale de la cohésion sociale, de la paix et de la solidarité ! (Simple avis par Pascal Kouassi)

UE, vous aussi dans la comédie sociale de la cohésion sociale, de la paix et de la solidarité ! (Simple avis par Pascal Kouassi)

UE : demandez ce dont les ivoiriens ont besoin.

Vous avez arraché tous les tabourets, les autres sont debout. C’est dans cette posture qu’ils doivent vous faire les accolades ? Ils sont debout, ils doivent se baisser pour vous embrasser ? C’est cela le vivre ensemble ? C’est cela la solidarité ?

’Ne gaspillez plus d’euros pour des choses aussi futiles que la chaise pour un crapaud. À moins que vous veuillez vous-mêmes faire du tourisme’’.

Union européenne, vous prenez des milliers d’euros et vous les investissez dans les futilités. Vous enrichissez Magic System déjà vachement riche. Aujourd’hui, des écoles souffrent d’un manque de tables-bancs criant, vous auriez dû consacrer ces milliers d’euros à l’achat de tables-blancs pour les enfants du pays.

Ne gaspillez plus d’euros pour des choses aussi futiles que la chaise pour un crapaud. À moins que vous veuillez vous-mêmes faire du tourisme. Souvenez-vous, la veille de la présidentielle 2010, les partis politiques représentatifs avaient été invités à signer une charte, à jurer de respecter le verdict des urnes. En d’autres termes, ils ont “mangé fétiche”. Par ailleurs, lors de la bataille entre la République du Plateau et la République du Golf, des arbitres africains avaient été commis pour officier dans cette palabre. Les belligérants devaient respecter le principe : la décision du panel de l’UA était irrévocable, sans appel. Le verdict rendu, le camp perdant a renié sa signature. Il a ameuté ses troupes : jeunes et vieux patriotes. La Première dame de l’époque a même organisé un meeting au Palais de la culture où elle a insulté, insulté, insulté l’adversaire, l’UA et ses sbires, L’ONU, L’ONUCI et son Coréen, “la France, le père et la mère de la France”.

‘’La cohésion, la paix, la solidarité ne doivent pas être des mots. Elles ne se décrètent pas, elles ne se chantent pas, elles se vivent’’.

Et puis, on s’est battus, on s’est tués. Et certains se sont installés grâce à un concours de circonstance: l’un des chars français venus accomplir un acte hautement humanitaire, protéger les ambassades, a cassé par mégarde le portail blindé de la résidence officielle; et les autres ont regagné le rang ou sont allés en exil.

C’est pour des Ivoiriens comme ça, des gens qui sont encore là, qui n’ont point changé que vous distribuez l’argent des contribuables européens à des chanteurs et autres amuseurs publics ?

La cohésion, la paix, la solidarité ne doivent pas être des mots. Elles ne se décrètent pas, elles ne se chantent pas, elles se vivent. Alors, pourquoi quand un Ivoirien n’est pas du Rhdp, il ne doit pas exercer de hautes fonctions dans ce pays ? En outre, toutes les directions où l’on manipule de l’argent sont tenues uniquement par un groupe de ressortissants ou Rhdp. Vous avez arraché tous les tabourets, vous êtes assis, les autres sont debout et vous leur demandez de vivre ensemble, de manger ensemble avec vous. L’exemple le plus éloquent est celui de Grand-Bassam. On donne la mairie à Jean Louis Moulot ainsi que la Sodexam que dirigeait son adversaire Philippe Ezaley.

Mais, lorsque vous tendez le micro au principal arracheur de tabourets, il bombe sa poitrine et débite son nouveau refrain « le père fondateur, Houphouët-Boigny ». Houphouët-Boigny faisait-il du rattrapage ? Arrachait-il des tabourets ? Laurent Gbagbo, votre prédécesseur n’a pas fait de rattrapage. Les présidents de L’AN, du CES, de la CS, de la Cei, les premiers responsables du Trésor et ministère de l’Economie, des Douanes, des Impôts sont respectivement : Mamadou koulibaly, L. D. Fologo, Youssouf Koné, Mambé ou Bakayoko, Diby Koffi, Gnamien Konan, Feh Kessé.
Le vivre ensemble pour vous signifie pensée unique, s’habiller de la même manière? Vous êtes assis dans des bureaux luxueux, climatisés, les autres sont debout. Et le comble, pour les jeunes en quête d’emplois, ce sont des chiffres, des pourcentages qu’un griotin vient débiter sur les plateaux de télévision sous tutelle. Il vient faire la comédie d’y être invité. (On le sent à travers les réponses aux questions du journaliste ou sa conclusion.)
C’est ça le vivre ensemble ? C’est ça la cohésion sociale ? Est-ce que vous pensez que les autres sont ignares, idiots ? Cessez de nous distraire ou d’insulter notre intelligence !

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )