[Unité agricole intégrée d’Ehania] 200 jeunes, bientôt formés par apprentissage au métier de récolteurs

[Unité agricole intégrée d’Ehania] 200 jeunes, bientôt formés par apprentissage au métier de récolteurs

La direction générale de Palmci a lancé un projet de formation par apprentissage de 200 jeunes au métier de récolteurs, sur l’unité agricole intégrée d’Ehania dans la région du Sud-Comoé (d’Aboisso), le mardi 12 avril 2022.

Aboisso, le 12-4-2002 (crocinfos.net) La direction générale de Palmci a lancé un projet de formation par apprentissage de 200 jeunes au métier de récolteurs, sur l’unité agricole intégrée d’Ehania dans la région du Sud-Comoé (d’Aboisso), le mardi 12 avril 2022.

Dans le cadre de sa politique de renforcement de l’employabilité des jeunes aux métiers agricoles, l’unité agricole intégrée de la Palmci d’Ehania d’Aboisso, capitale  la région du Sud-Comoé, dans le sud-est de la Côte d’Ivoire, était à l’honneur le mardi 12 avril. Ce, grâce à l’accord-cadre de partenariat entre le groupe agro-industriel ivoirien Sifca et le ministère de l’Enseignement technique de la Formation professionnelle et d’apprentissage (Metfpa), signé le 14 décembre 2021.

Ces 200 apprenants à la récolte des régimes de palmier à huile prendront une part active à cette formation qualifiante et d’insertion, qui va s’étaler sur une période de 6 mois théorique et de 4 mois de pratique, encadrée par des tuteurs expérimentés au sein du Centre de formation de Palmci.

Kauphy Yapi Privat, sous-préfet d’Adjouan et Prof. Amissa Adima, représentant le ministre de la Formation technique et professionnelle ont salué le bien-fondé du projet qui fait partie de la vision du chef de l’État et de son gouvernement à travers les cinq piliers du Programme : Une Côte d’Ivoire solidaire. «C’est l’homme au cœur de la Côte d’Ivoire solidaire, la finalité mais, aussi le moyen pour atteindre l’objectif visé. Il va s’agir de faire de chaque Ivoirien et de chaque Ivoirienne, quel que soit ses origines et ses conditions sociales, un acteur de développement épanoui et contribuant par son travail à la création de richesse et au développement de notre beau pays », ont déclaré les autorités.

Photo de famille

La photo de famille à la fin de la cérémonie

Occasion pour Modeste Opeli, directeur de l’unité agricole intégrée (UAI) de Palmci-Ehania de présenter cette unité agricole qui, selon lui couvre 12 000 hectares de plantation industrielle et environs 36 000 ha de plantations villageoises pour 8 000 planteurs.

Par ailleurs, cette unité industrielle produit 200 000T de régimes en plantation industrielle et en achète autant avec les planteurs villageois. « Ces 400 000T sont traités dans nos 3 huileries pour produire à peu près 30% de l’huile de Palmci. Nous avons 2 000 travailleurs dont 25 cadres, 125 maitrises et 1850 employés et ouvriers. Les travailleurs dans les plantations représentent 80% de cet effectif », a indiqué M. Opeli.

Cheick Bah, directeur de l’Agence régionale d’Aboisso (Agence emploi jeunes), a déclaré que son institution ‘’cherche le vivier’’ en ne perdant pas de vue les trois axes suivants : emploi salarié, auto-emploi et le développement des compétences.

Quant à, Mme Yao Geneviève, chef des projets au du Fonds de Développement de la Formation professionnelle (Fdfp), elle a rappelé que depuis 1995 le Fdpf a un autre mécanisme d’appui aux entreprises à travers le financement de la formation par apprentissage afin que ces entreprises disposent d’une main d’œuvre qualifiée, immédiatement opérationnelle. C’est ce mécanisme que, selon Mme Yao la société Palmci a sollicité pour la formation par alternance des 200 récolteurs. Ce projet d’un coût total de 219 750 000 FCFA a été soutenu à hauteur de 135 750 000 CFA par le Fdfp. « L’objectif général de ce projet est d’accompagner le développement des activités de Palmci en comblant ses besoins en main d’œuvre qualifiée et compétente, apte à répondre aux besoins de production de l’entreprise », a-t-elle soutenu.

Cette formation qui va se solder par l’obtention d’un parchemin et l’embauche a été saluée par Gnankouri Pacôme, porte-parole des 200 jeunes. Au nom des apprentis-récolteurs, il a rendu hommage au groupe agro-industriel ivoirien Sifca et à l’administration publique ivoirienne grâce à qui, leur insertion dans la société est une réalité.

Mme Henriette Billon, directrice communication et développement durable du groupe SIFCA, a encouragé les jeunes et les a conseillés à redoubler d’effort pour sortir de la précarité. « Ce projet à visage humain vous donne  l’opportunité d’acquérir des compétences professionnelles nécessaire pour améliorer votre employabilité. Vous pouvez mieux épargner parce que tout est gratuit dans toutes nos unités de production (hébergement, accès au soin, transport…) », a conseillé Mme Billon.

Kpan Charles, envoyé spécial à Ehanian

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (2)
  • comment-avatar

    I was extremely pleased to discover this page. I want to to thank you for ones time due to this wonderful read!! I definitely appreciated every part of it and I have you bookmarked to look at new information on your web site.

  • comment-avatar
  • Disqus ( )