[Village Semencier] Les producteurs de riz de Dabakala bientôt des millionnaires

[Village Semencier] Les producteurs de riz de Dabakala bientôt des millionnaires

Après quatre mois (février-juillet) d’intenses activités, les riziculteurs du Village Semencier de Dabakala percevront du Groupe MANY SA, en moyenne un million FCFA, issu de la vente de leur production de riz dans le mois de septembre.

Abidjan, le 1er-8-21 (crocinfos.net) Après quatre mois (février-juillet) d’intenses activités, les riziculteurs du Village Semencier de Dabakala percevront du Groupe MANY SA, en moyenne un million FCFA, issu de la vente de leur production de riz dans le mois de septembre.

Le Groupe MANY SA fera des producteurs de riz du Village Semencier de Dabakala, des millionnaires dans le mois de septembre 2021, en présence du ministre d’État, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani. L’information a été donnée par le président directeur général, Tiahmo Rauf. Un moment très attendu par ces producteurs en cette rentrée des classes.

Le ministre de lAgriculture Kobenan Kouassi Adjoumani sera a Dabalala pour apporter le soutien de lEtat

Le ministre de l’Agriculture, Kobenan Kouassi Adjoumani sera à Dabalala pour apporter le soutien de l’État aux producteurs et à Many SA

Ce sera la somme de plus de 80 millions de FCFA qui sera remise à environ, 174 agriculteurs regroupés au sein de l’Union des riziculteurs de Dabakala.  Pour mieux sécuriser les fonds des producteurs, le Groupe MANY SA invite NSIA banque à cette importante cérémonie qui, dans deux ans, selon les perspectives visées par MANY SA, enregistra plus de 25. 000 nouveaux producteurs.

Par ailleurs, par rapport à ces nombreuses contraintes, la société MANY SA propose la recapitalisation de l’agriculture familiale, son industrialisation et son arrimage au marché pour changer complètement le développement économique et social des pays africains.

Selon le PDG, Tiahmo Rauf et le directeur général, Dr Amadou Moustapha Bèye, la recapitalisation consiste à mettre l’agriculteur dans une position de gestionnaire d’entreprise en lui donnant les possibilités d’accéder à des crédits d’intrants (semences, engrais, pesticides) et d’équipements mais aussi, en lui permettant de disposer des fonds nécessaires pour faire face à certaines dépenses récurrentes de main d’œuvre et de services. « Le rôle du secteur privé sera ici déterminant », indique le DG.

Pour réussir ce programme, les riziculteurs du Village Semencier de Dabakala ont bénéficié, à travers la société MANY SA, des appuis de l’État de Côte d’Ivoire et de deux programmes d’urgence en réponse au COVID-19 (CORIS / GIZ / AfricaRice et FIDA / PADFA / PUR_2020).

Après quatre mois d’activités, les résultats sont relativement excellents, selon les promoteurs. « Pour atteindre ces résultats, un montant de 500 000 FCFA/ha a été alloué à chacun des 174 agriculteurs travaillant sur le périmètre irrigué de Dabakala de 114 hectares construit en 1970 », rappelle Dr Amadou Moustapha Bèye.

Au regard de ce qui précède, l’agriculture n’est donc, pas une affaire de pauvres. Elle nécessite des moyens financiers importants pour être rentable. Dans le cas de Dabakala, il a fallu injecter quelque 500 000 FCFA/ha pour permettre à chaque producteur d’obtenir des rendements en semences de plus de 5 T/ha. Pour la société MANY SA, ces résultats sont une bonne contribution au développement du secteur primaire et, subséquemment, des secteurs secondaire et tertiaire.

Au-delà des bénéfices financiers qu’ils ont générés, un minimum de 1 500 000 FCFA/ha après seulement quatre mois de culture, les deux programmes d’urgence, ont favorisé le raffermissement des liens au sein des familles. « Les récoltes ont été des moments d’entente cordiale où époux, épouses et enfants viennent superviser les derniers travaux agricoles et veiller à ce qu’aucun grain ne soit perdu », se réjouissent le PDG et le DG.

Serges Mignon

 

CATEGORIES
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )