[Visite dans le Tonkpi] L’empreinte de Clarisse Slaha Kayo Mahi à Man, Danané, Séipleu….

[Visite dans le Tonkpi] L’empreinte de Clarisse Slaha Kayo Mahi à Man, Danané, Séipleu….

La secrétaire d'État chargée de la Protection sociale (SEPS), Mme Clarisse Slaha Kayo Mahi, vient de faire environ une semaine dans le Tonkpi. Retour ces activités politiques, culturelles et administratives de la dame de fer du Tonkpi.

Abidjan, le 26-11-2021 (crocinfos.net) La secrétaire d’État chargée de la Protection sociale (SEPS), Mme Clarisse Slaha Kayo Mahi, vient de faire environ une semaine dans le Tonkpi. Retour ces activités politiques, culturelles et administratives de la dame de fer du Tonkpi.

La secrétaire d’État chargée de la Protection sociale, Clarisse Slaha Kayo Mahi, était dans le Tonkpi du 18 au 24 novembre 2021, où elle a honoré plusieurs rendez-vous soit avec ses collègues (Dr Albert Flindé et le gal de corps d’armée, Diomandé Vagondo) soit, toute seule.

Clarisse Slaha Kayo Mahi 1

Mme Clarisse Slaha Kayo Mahi est allée au contact des sages partout où elle est passée. Ph. Paul K.

Dans le Tonkpi, Clarisse Slaha Kayo Mahi est reconnue pour son franc-parler qui, par moments, dérange. Cette juriste de formation ne se laisse pas faire. Elle a toujours un mot à dire pour mieux recadrer les débats quand les hommes veulent imposer leur point de vue à toute une assistance. D’où, son petit surnom, ‘’Dame de fer’’. Elle le sait. « C’est un surnom que les gens chuchotent depuis des années, je le sais, mais contrairement à ce que les gens pensent, je suis flexible aux bonnes idées constructives », répond-elle.

À son arrivée dans la capitale du district des Montagnes, le 18 novembre, la secrétaire d’État, Clarisse Slaha Kayo Mahi, a assisté à la première édition du Festival des arts et cultures des peuples Mandé et alliés (Festimande), aux côtés du ministre de l’Intérieur et la Sécurité Diomande Vagondo (parrain), et du ministre gouverneur, Dr Albert Flindé, au stade Léon Robert de Man. Une activité qui a réuni les filles et fils du Tonkpi autour la culture et les a rapprochés de leurs cadres et élus.

Le lendemain, vendredi 19 novembre, elle était à Danané, capitale du Tonkpi sud où elle a initié une journée d’hommage des populations des départements de Danané et de Zouan-Hounien au président de la République, Alassane Ouattara. Là, c’est elle qui accueillait ses hôtes du jour.

Même décor le jour de la cérémonie avec une marée humaine, acquise aux différentes personnalités du gouvernement, des cadres et des élus.

Un passage politique réussi avec la déferlante mobilisation des populations au stade de Danané. Cet acte a été longuement salué par le représentant du président de la République, Adama Bictogo, par ailleurs, directeur exécutif du parti au pouvoir, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp).

Le Tonkpi dans le viseur de la conquête du pouvoir par le Rhdp

Dans cette partie montagneuse de la Côte d’Ivoire, l’enjeu politique est de taille. C’est le bastion, jusqu’à preuve du contraire, du parti de feu Robert Guéi, l’Udpci (Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d’Ivoire). Le Rhdp et les autres partis de l’opposition sont en bataille rangée. Alassane Ouattara et ses hommes politiques mettent tout en œuvre pour se tailler la part du lion. La personnalité, la moins politique, le gal Diomandé Vagondo doit faire des choix de qualité et non de complaisance pour réussir la mission. Pour cause, il est ‘’le fils du président Alassane Ouattara’’ dans le Tonkpi, selon le représentant du chef de l’État. La conquête du pouvoir pour la présidentielle de 2025, passe aussi par le Tonkpi. Tous ceux qui ont été nommés doivent avoir reçu le mot d’ordre pour réussir cette mission avec les mots justes et la manière.

Quant aux populations, surtout les leaders d’opinion de la région, ils ne manquent pas d’idées.  Sur les réseaux sociaux, ils interpellent le chef de l’État et son gouvernement sur le recul manifeste de leur région. Des voies d’accès aux différents chefs-lieux des différents départements du Tonkpi quasi-inexistantes. Les populations réclament une solution ‘’durable’’  en lieu et place ‘’d’une voie palliative qui disparaîtrait avec les premières pluies des saisons pluvieuses’’. Il y a un réel défi à relever, loin des discours démagogiques, dans le Tonkpi. Le discours est formel : « Nous avons été oubliés, et ça, tous nos cadres, élus et personnalité le savent. Les différents pouvoir ne vont pas continuer à utiliser nos parents au gré de leurs intérêts égocentriques», entend-on. L’État a le dos large, encaisse et promet, mais ne peut pas tout faire.

Les personnalites ministerielles les cadres et elus du Tonkpi demontrent de plus en plus leur union

Les personnalités ministérielles, les cadres et élus du Tonkpi démontrent de plus en plus leur union et leur cohésion autour de l’idéal de développement. Ph. Paul K.

Après l’étape de Danané, la secrétaire d’État chargée de la Protection sociale, était en compagnie du ministre gouverneur, Dr Albert Flindé à Séipleu dans la sous-préfecture de Goulaleu pour officier dans cette journée consacrée aux remerciements à l’endroit  du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le général de corps d’armée, Vagondo Diomandé. C’était le samedi 20 novembre.

Le lendemain, dimanche 21 novembre, Mme Clarisse Slaha Kayo Mahi a fait une pause dans son village natal à sa résidence de Goueupleu, sans se reposer. Pour cause, elle a reçu les agents de l’Institut national de la statistique (INS). Elle les a encouragés à mener à bien cette opération qui constitue, pour le gouvernement, un outil d’aide à la planification et au développement. Un acte administratif et sociétal sans coloration politique.

Idem, le lundi 22 novembre 2021 où elle s’est rendue au lycée moderne, Auguste Miremont Séverin de Bin-Houyé pour s’imprégner des difficultés du personnel et des apprenants. Elle y a pris en charge, un handicapé moteur, Kouipeu Goumun Joël, élève en classe de terminale. Un acte de haute portée humanitaire, à caractère social, qui entre dans le cadre de sa mission gouvernementale.

Le mardi 23 novembre, elle a consacré un tête à tête de plus de 3 h d’horloge au corps préfectoral de Bin-Houyé. Si rien n’a filtré des échanges entre la secrétaire d’État et les hauts fonctionnaires de l’État, on peut affirmer  que les échanges ont tourné autour du respect des lois, des règlements et des valeurs de la République.

Une vue des locaux du tribunal de Danane visites par Mme Clarisse Slaha Mahi

Une vue des locaux du tribunal de Danané, visités par Mme Clarisse Slaha Mahi. Ph. Paul K.

Mme Clarisse Slaha Kayo Mahi a bouclé la boucle dans la capitale du Tonkpi sud, à Danané où elle a visité le tribunal de cette localité, le mercredi 24 novembre. Au cours de la visite guidée par le président, Émile Koffi et le procureur Latte Raymond, des locaux de ce tribunal, la diplômée en droit s’est imprégnée des réalités de cette administration judiciaire. Cette visite de haute portée gouvernementale a été saluée le président du tribunal qui a profité de l’occasion pour égrener un chapelet de doléances.

Le calendrier très chargé de Mme Clarisse Slaha Kayo Mahi a pris fin par la cérémonie du lancement de l’opération planting d’arbres initiée par le cantonnement des Eaux et Forêts de Danané, ce même jour, à Danané. Cette opération a réuni, sur un même plateau, la société civile et administrative, les hommes de politiques rendre plus verdoyante la commune de Danané.

Actions politiques et administratives, actes de bon office, la secrétaire d’État chargée de la Protection sociale, Clarisse Slaha Kayo Mahi, la Dame de fer, renforce davantage le lien de fraternité et de cohésion entre les filles et fils du Tonkpi sud.

Kpan Charles

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )