[Visite d’État dans le Hambol] Katiola attend son École de police

[Visite d’État dans le Hambol] Katiola attend son École de police

Le gouvernement a annoncé, en 2017, la réalisation de la deuxième école de police nationale dans le chef-lieu de la région du Hambol.

Lors de son séjour dans la région du Hambol du 27 au 30 novembre 2019, le Président de la République, Alassane Ouattara, va-t-il procéder à la pause de la première pierre de la deuxième école de police du pays à Katiola ?

C’est en tout cas le grand souhait des autorités administratives et la population. Tous retiennent leur souffle à moins d’une dizaine de jours de l’arrivée du Chef de l’État. Leur espoir est d’autant plus grand que le site du futur établissement a été identifié depuis longtemps. C’est le maire Camara Thomas, qui, à la demande des autorités, a choisi l’endroit. Et les spécialistes envoyés par le gouvernement l’ont validé.

Très enthousiaste, celui-ci considère que ce sera « une bonne annonce qui apportera beaucoup de plaisir » à sa population au cas où Président de la République déclarait l’imminence des travaux lors de sa visite. Pour l’heure, il remercie « très sincèrement » les autorités étatiques d’avoir choisi Katiola pour ce grand projet « très attendu ».

EP1

Katiola attend son école de police à l’image de celle d’Abidjan. Ph.Dr

Tout comme le Maire, ils sont nombreux les habitants et ressortissants du département de Katiola qui expriment d’ores et déjà leurs reconnaissances au gouvernement pour le projet. C’est le cas du chef de Canton de Fronan, Coulibaly Tiémoko Basile. «Nous disons merci au chef de l’Etat Alassane Ouattara pour la remarquable considération qu’il a pour la région  du Hambol.   J’ai été  ému quand j’ai appris cette bonne nouvelle à savoir la construction prochaine de la 2e école de police de Côte d’Ivoire  à Katiola », se réjouit-il.

Pour le chef de Canton, l’implantation de l’École nationale de police à Katiola est même un honneur. «Katiola est toujours présent lors des grands évènements dans ce pays. Le drapeau français a été  descendu par Ouassénan Gaston en 1960 et il a fait hisser très haut le drapeau ivoirien. C’est un fils  de Katiola. Le premier général des armées de  Côte d’Ivoire est un fils du département. Voilà que la 2e école de police de Côte d’Ivoire sera construite  à Katiola, le premier département de l’intérieur à l’accueillir, cette grande école de sécurité », se vante le chef de canton.

Outre, l’École nationale de police, l’autre nouvelle qui excite le plus les populations dans l’attente de l’arrivée du Chef de l’Etat, c’est le projet de construction d’un Centre hospitalier régional digne de ce nom à Katiola.

Sur cette épineuse question de santé, les populations prient, à ce que le Président Ouattara procède à la pause de la première pierre.

Sériba Koné, envoyé spécial dans le Hambol

 

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )