[Asec Mimosas vs Africa Sports] La rivalité légendaire du football ivoirien

[Asec Mimosas vs Africa Sports] La rivalité légendaire du football ivoirien

La rivalité historique entre l'Asec Mimosas et l'Africa Sports, deux clubs ivoiriens légendaires, ont marqué l'histoire du football ivoirien par leur passion et leurs performances mémorables. Dr Issa Sangaré Yeresso nous plonge dans l’histoire.

-La passion positive du football en Côte d’Ivoire…

Abidjan, Côte d’Ivoire, le 9 juillet 2024 (crocinfos.net)—Ces deux clubs ivoiriens de football dans leurs classicos nous ont gratifié de biens de suspenses, bonheurs et de très fortes émotions .Une rivalité saine fair-play qui a fondé, fortifié la réputation du football ivoirien.

‘’L’Asec Mimosas est un club stable modernisé par son président Maître Roger Ouegnin; sa nouvelle politique est basée sur la formation des jeunes dans son centre Mimosifcom à Sol Beni.’’

Le club le plus titré de Côte d’Ivoire, l’Asec Mimosas a été créé le 29 novembre 1948 .L’Association Sportive des Employés de Commerce a été créée par des amoureux du ballon rond de Côte d’Ivoire, Dahomey (Benin), Sénégal, Haute-Volta (Burkina Faso), Togo, Liban et France. L’esprit du club « Les enfants s’amusent avec élégance ». Les supporters du club jaune et noir sont des actionnaires qui se considèrent tous frères. Les matchs les plus héroïques de l’Asec Mimosas furent contre Hafia de la Guinée Conakry et contre l’Ashanti Kôtôkô. L’Asec Mimosas est un club stable modernisé par son président Maître Roger Ouegnin; sa nouvelle politique est basée sur la formation des jeunes dans son centre Mimosifcom à Sol Beni. Le point faible c’est la vente systématique des joueurs à l’étranger. Les présidents des clubs et la Fédération Ivoirienne de de Football feraient mieux d’asseoir une politique salariale attrayante pour attirer et retenir les joueurs.

La marrée vert et rouge est beaucoup attendu à l’ouverture du championnnat 2024-2025

L’africa Sports à l’origine était le « Club Sportif Bété ». Le 27 avril 1947 à Treichville à l’Habitat Craône des jeunes ɓété : Pierre Doua Sery Mogador, Léon Bilé, Pascal Bailly,Albert Guigui et Pierre Zokou rebaptisent l’équipe; l’Africa sports est né : Depuis son origine à ce jour l’Africa sports National a cultivé son esprit guerrier, combatif; ses supporters les membres associés savent communiquer à leurs joueurs cette mentalité de résilience qu’aucun club ivoirien ne possède. Le plus haut fait de l’Africa Sports c’est le match conquérant livré au stade Tata Raphaël au Zaïre au temps fort de Joseph Désiré Moboutou. Les combines, injustices, tricheries frustrations et humiliations n’ont jamais eu raison de l’Africa Sports.

L’Africa Sports, du sang sur du gazon c’est la rigueur et l’efficacité.

‘’Le point faible du club son instabilité. Le club pêche par son organisation ; il n’a pas un programme projeté dans le moyen et long terme. Après 77 ans le club ne compte aucun stade dans son patrimoine.’’

Cette opiniâtreté, cette résilience dans la solidarité a permis à l’Africa Sports de remonter en division 1. Le point faible du club son instabilité. Le club pêche par son organisation ; il n’a pas un programme projeté dans le moyen et long terme. Après 77 ans le club ne compte aucun stade dans son patrimoine.

Au-delà des taquineries cette renaissance du club vert et rouge est le condiment, le piment qui manque à l’insipide, fade et monotone championnat ivoirien.

Le classico jaune-noir / vert rouge relevait le niveau du football ivoirien et mettait en jambes nos footballeurs. À cette époque la rivalité entre les deux clubs qui n’est jamais allée en dehors des stades a bénéficié à l’équipe nationale les éléphants où Laurent Pokou, Manglé Eutache, Gnaoré Bertrand, Moh Emmanuel étaient des adversaires, coéquipiers complices redoutables.

Les dirigeants de l’Asec Mimosas, de l’Africa Sports et de la FIF doivent repenser le championnat ivoirien au- delà des intérêts égoïstes, mesquins afin que nos clubs surtout ceux des provinces soient compétitifs sur le plan international.

Que l’esprit sportif nous habite à jamais.

Les faits sont sacrés les commentaires sont libres.

Dr. Issa Sangaré Yeresso Prix international de journalisme Université Aix Marseille 2.Chevalier de l’ordre de la Culture.’’

CATEGORIES
TAGS
Share This