Basket, Miss Côte d’Ivoire…on a vibré

Basket, Miss Côte d’Ivoire…on a vibré

Vibrations au Palais des Sports de Treichville. L’équipe nationale de Basket fait plaisir au public ivoirien. La miss Côte d’Ivoire 2022 est connue.

Abidjan, le 3-7-22 (crocinfos.net) À Barthelemy Zouzoua Inabo: Vibrations au Palais des Sports de Treichville. L’équipe nationale de Basket fait plaisir au public ivoirien. La miss Côte d’Ivoire 2022 est connue. Mais constat, les Ivoiriens.nes regardent surtout le spectacle, pas pour rêver mais se plaindre de tout. Et puis, cette affaire des couleurs LGBT sur la clôture de l’ambassade des USA…

FB IMG 1656835320981

Les Éléphants basketteurs ont donné des sensations fortes au public. Ph.Dr.

Les Eléphants de Côte d’Ivoire ont signé deux victoires consécutives. Et comme il n’y a jamais deux sans trois, le public attend la signature devant l’équipe nationale de la Guinée ce dimanche 3 juillet 2022, au Palais des Sports de Treichville.
L’équipe ivoirienne n’a pas été scintillante face à la République comme elle l’a été face à l‘Angola. Le Palais des Sports a connu des doutes des frayeurs pendant les deux premiers quarts temps. La RCA avait cinq points d’avance à la pause, (30-35). Et puis, le soutien du public, cette envie de ne pas décevoir les espoirs placés en eux, ont poussé les joueurs à se surpasser. Pour terminer les deux derniers quarts temps en force. Au mental et à l’engagement. Dix (10 ) points d’écart à la fin 73-63.

‘’Les Eléphants de Côte d’Ivoire ont signé deux victoires consécutives. Et comme il n’y a jamais deux sans trois, le public attend la signature devant l’équipe nationale de la Guinée ce dimanche 3 juillet 2022, au Palais des Sports de Treichville.’’

Fait notable, chaque discipline sportive a son public et ses fanatiques. Le Palais des Sports refuse du monde lors des matches des Eléphants dans ce tournoi éliminatoire du mondial 2023 de Basket, Zone Afrique, groupe C. Rien qu’à voir le ministre Koné Bruno focus sur la compétition. Rien qu’avoir ces jeunes gens et ces jeunes filles qui n’hésitent pas à payer le ticket à 5000 FCFA, dans cette conjoncture économique pour le moins difficile pour juste vivre leur passion: des signes que lé sport a de l’avenir dans ce pays.
Maintenant, il faut revenir aux fondamentaux, développer le sport au plan national, trouver les moyens nécessaires et le management adéquat pour ne pas relever le niveau des compétitions nationales dans toutes les discipline et ne pas réduire les équipes nationales aux joueurs évoluant à l’extérieur. C’est la meilleure manière de vider le Sport local de sa substance.

FB IMG 1656835430936

Miss Marlène-Kany Kouassi porte désormais la couronne. Ph.Dr

Autre événement qui a retenu l’attention ce samedi 2 juillet 2022, la finale du concours Miss Côte d’Ivoire 2022. Miss Marlène-Kany Kouassi porte désormais la couronne. Celle qui succède à Olivia Yacé est étudiante en master 1 de Drpit privé. Signe que le concours Miss Côte d’Ivoire n’est pas seulement pour jeunes filles en quête de s’exhiber sur les plateaux, devant le monde entier. Miss Côte d’Ivoire est à inscrire dans la politique culturelle, touristique globale du pays. On ne vit pas que de pain. La promotion du pays passe par tout ce qui met en valeur le génie de ses enfants, de tous ses enfants.

‘’Le concours Miss Côte d’Ivoire n’est pas seulement pour jeunes filles en quête de s’exhiber sur les plateaux, devant le monde entier. Miss Côte d’Ivoire est à inscrire dans la politique culturelle, touristique globale du pays.’’

Fait notable, certains.nes téléspectateurs.trices assistent au concours, juste pour se défouler, critiquer tout et rien. Pour eux, c’est soirée Gbairai. Mais bon, pour critiquer, trouver les failles, il faut bien regarder. Signe que le concours a de l’audience. Maintenant, le scénario pour la production doit être bien écrit pour mettre en valeur, le potentiel culturel, artistique et touristique du pays. Félicitations à la Reine de beauté 2022.

Un mot sur les couleurs Arc-en-ciel qui apparaissent dans l’environnement a Abidjan. Franchement, chacun est libre de ses options et de ses orientations. Mais chacun doit savoir dans quel environnement exprimer ses pulsions. Même aux USA, terre de Démocratie tant enviée, tout n’est pas autorisé. On l’a bien vu avec le président Donald Trump, traqué sur les réseaux sociaux au point où il a décidé de créer son propre réseau social.
C’est quoi en fait, ce passage en force? Ou disons cette manière d’imposer à la société ivoirienne, sa volonté et ses choix?

‘’Franchement, chacun est libre de ses options et de ses orientations. Mais chacun doit savoir dans quel environnement exprimer ses pulsions. Même aux USA, terre de Démocratie tant enviée, tout n’est pas autorisé.’’

Les choses s’imposeront d’elles-mêmes, avec l’évolution de la société. En Côte d’Ivoire, on dit « le masque vient dans la maison de ton père… ». Tout est dans le respect les uns des autres. Tout est cultuel, en fait. Il faut juste le savoir et l’intégrer. Les Ivoiriens ne sont pas intégristes. Mais il ne faut pas croire qu’ils ne savent pas dire « non »! Ils savent surtout, ce qui est bon pour eux… Ce monde sera encore plus beau, si chacun respecte chacun!

La chronique de Fernand Dédeh

CATEGORIES
TAGS
Share This