Bonne année mandat d’arrêt 2020 à tous…L’Editorial de EKB

Bonne année mandat d’arrêt 2020 à tous…L’Editorial de EKB

Ça y’est. 2019 a tiré sa révérence. Une année, marquée par des bouleversements avec pour conséquences, une recomposition du « marigot politique » ivoirien. La nouvelle année, elle, pointe à l’horizon avec une kyrielle d’incertitudes. Au plan politique, on a assisté à la création de nouveaux groupements, partis et formations politiques, tant du côté du pouvoir que de l’opposition. Le Rassemblement pour la démocratie et la paix (Rhdp-unifié), la Coalition pour la démocratie, la réconciliation et la paix (CDRP), Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), le Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI), un mouvement proche de l’ex-président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro.
Tous ces partis et mouvements avec les formations politiques classiques dont le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-rda) et le Front populaire ivoirien(Fpi) affûtent leurs armes pour la conquête ou la reconquête du pouvoir en 2020. Cette recomposition ne s’est pas fait sans heurts. Si la bataille pour le contrôle de « l’houphouetisme », philosophie prônée par Félix Houphouët Boigny fait rage entre le parti fondé par ce dernier, le Pdci-rda et le Rhdp, le désamour entre l’ancien chef rebelle, Guillaume Soro et le Rhdp d’Alassane Ouattara fait planer l’incertitude sur le début de l’an 2020, année électorale en Côte d’Ivoire.
A cela, il faut ajouter, l’imbroglio autour de la libération totale de Laurent Gbagbo et de Blé Goudé encore en exil en dépit de leur acquittement après plusieurs années de détention à la Cour pénale internationale(CPI) pour des poursuites relatives à la crise post-électorale de 2010-2011. Si l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo après son acquittement a déposé ses valises à Bruxelles en Belgique en attendant de recouvrer définitivement sa liberté pour regagner son pays la Côte d’Ivoire, ce n’est malheureusement pas le cas pour son ministre de la jeunesse, Charles Blé Goudé qui vient d’être condamné par la justice ivoirienne à 20 ans de prison, assortie d’un mandat d’arrêt international.
Ironie du sort, son compagnon de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) et adversaire pendant la crise post-électorale, candidat déclaré à la présidentielle de 2020, Guillaume Soro, une semaine plus tôt (23 décembre 2019) a été frappé, lui aussi par un mandat d’arrêt international pour tentative d’atteinte à l’autorité de l’Etat et de blanchiment de deniers publics. « Que se passe-t-il ? Parmi les prétendants sérieux à la présidentielle de 2020, à part Bédié, les autres sont contraints à l’exil. C’est comme si le pouvoir actuel a décidé de les éloigner de la course… », ironise un observateur sous le sceau de l’anonymat. Se prononçant sur ledit mandat d’arrêt, le chef de l’exécutif ivoirien a été on ne peut plus clair. « Nul ne sera autorisé à déstabiliser la Côte d’Ivoire » et que « le droit sera appliqué à tous, candidat ou pas ». Voilà qui est clair. Cette réplique de Alassane Ouattara conforte-t-il, l’observateur dans sa position ? Pas si sûr. Toujours, est-il que les mois à venir réservent bien des surprises surtout au plan politique.
Autre fait majeur de cette fin d’année, c’est incontestablement l’avènement de l’Eco en remplacement du FCFA. Sur la question, les avis sont partagés. Si les présidents français et ivoirien qui ont donné l’information soutiennent mordicus que cet avènement de la nouvelle monnaie ouest africaine traduit la volonté de la France de donner son indépendance économique à ses anciennes colonies, ce n’est malheureusement pas le cas de nombreux observateurs africains qui soutiennent l’hypothèse de « la vraie fausse disparition du FCFA », car soutiennent-ils, « agacé de voir la monnaie « françafricaine » servir d’exutoire aux colères antifrançaises, le président de la République française a lancé un aggiornamento négocié avec huit pays d’Afrique de l’Ouest »vu que même si la France cesse d’être cogestionnaire, elle demeure toujours le garant financier. Bref ! On retiendra que la nouvelle année s’annonce avec des mandats d’arrêt tout azimut. Bonne année mandat d’arrêt à tous…

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )