[Côte d’Ivoire Modernisation du Transport] Les experts révèlent les difficultés et font des propositions

[Côte d’Ivoire Modernisation du Transport] Les experts révèlent les difficultés et font des propositions

En prélude à la cérémonie de remise des Prix du Marché des africains des transports de l’Afrique de l’ouest (Matao), qui se tiendra dans la soirée, plusieurs experts du milieu des Transports ont animé un panel, dans la journée sur le thème central : « De la nécessité d’une mobilité urbaine, fluide, confortable et sécurisée en temps de Covid-19. Enjeux stratégies et perspectives », mardi 29 décembre 2020, à la salle Anono 1 de l’hôtel du Golf à Abidjan.

Abidjan, le 29-12-2020 (croinfos.com) En prélude à la cérémonie de remise des Prix du Marché africains des transports de l’Afrique de l’ouest (Matao), qui se tiendra dans la soirée, plusieurs experts du milieu des Transports ont animé un panel, dans la journée sur le thème central : « De la nécessité d’une mobilité urbaine, fluide, confortable et sécurisée en temps de Covid-19. Enjeux stratégies et perspectives », mardi 29 décembre 2020, à la salle Anono 1 de l’hôtel du Golf à Abidjan.

Après avoir exposé le rôle de leurs différentes structures dans le processus clé de la mobilité urbaine, les experts ont évoqué les difficultés que rencontre la mobilité urbaine en Côte d’Ivoire notamment à Abidjan, qui constitue le nœud gordien du problème.

90a499df 16b3 42d8 9b32 4cbec4f2c8d7

Une vue des panelistes

Tour à tour, le président du panel Dr Siélé Silué, conseiller spécial du Premier ministre en charge des questions de Transport, Gahié Aristide, directeur de la planification des études et des projets au niveau de l’Amuga, Dr Mohamed Kouyaté Djamadjan, DG du Fonds de développement du transport routier, Anganman Bernard Coffi Oser, responsable des projets et actions auprès des Ong et association de sécurité routière, M. Touré de l’Observatoire de la fluidité routière et Diaby Brahima, DG Haut conseil du  patronat des entreprises du transport routier ont abordé la question qui revêt des enjeux à la fois social et économique sur la question.

À les en croire, l’impact sur la productivité des employés est majeur et les incidences financières sont énormes selon un rapport de la banque mondiale évoqué par le président du panel. Ce rapport fait état de 10 millions de déplacement en moyenne pour la somme de 1075 FCFA dépensée avec 3 heures de perte dans la circulation. Ce qui engendre 1200 milliards FCFA de perte par an.

Les experts révélé les difficultés qui plombent le secteur des transports en Côte d’Ivoire. Selon eux, elles sont d’ordre infrastructurelle, organisationnelle et civique.

Conséquence : la mobilité urbaine, fluide, confortable et sécurisée se heurte à des difficultés. Qui sont entre autres, l’augmentation galopante de la population urbaine : « Plus de 6 millions d’habitants et environ 50% de la population urbaine à Abidjan. Avec des prévisions de 10 millions d’ici 2050 ». L’accroissement des véhicules privés transportant  moins de 15 % de la pop urbaine au détriment du transport de masse, l’anarchie dans le secteur dominé par les transports artisanaux, le manque d’aire de stationnement, de gares modernes.

Au titre des recommandations, les experts ont proposé diverses actions. Notamment, faire de la mobilité urbaine une préoccupation majeure du gouvernement, penser l’accessibilité lors du lotissement des terrains, définir des sites pour la construction de tête de stationnement, inciter à la constitution en entreprise des transporteurs etc.

Le président du panel Dr Siélé Silué a invité chaque ivoirien à s’impliquer pour une mobilité urbaine durable, mais également un appel ferme aux actes et la prise de conscience.

La modération du panel a été assurée de main de maître par Dr Djédjé Gnakalé, consultant et expert maritime et président  du comité scientifique.

Diomandé Mariam

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )