[Covid-19] ‘’Nous avons des raisons de nous inquiéter’’ (Par Fernand Dédêh Tagro)

[Covid-19] ‘’Nous avons des raisons de nous inquiéter’’ (Par Fernand Dédêh Tagro)

À Barthelemy Zouzoua Inabo: Nous avons des raisons de nous inquiéter. Le nouveau bilan officiel du Coronavirus établi par le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique fait état de 25 cas confirmés dont deux guéris. Signe que le virus progresse en Côte d’Ivoire. Et qu’il est impérieux pour chacun de nous, de s’investir dans la sensibilisation et dans les actions citoyennes. Le mot-clé de la lutte contre le Covid-19 doit être la transparence. Dire les choses comme elles sont et pourquoi elles sont. Mettre les populations devant leurs responsabilités. Et le gouvernement devant son miroir.

Quand les grandes nations elles-mêmes prennent des mesures draconiennes, de confinement total ou partiel, avec des attestations de sortie pour ceux qui n’ont pas d’autres choix, pourquoi, nos pays déjà fragiles, devraient-ils jouer avec la réalité?

La transparence va choquer sûrement. Elle va effrayer certains. Mais elle va sauver la société. C’est sur ce terrain que l’opinion attend les autorités. La transparence comme au Burkina Faso. Des ministres contrôlés positifs n’ont pas caché leurs statuts. L’ambassadeur des USA dans le pays, lui non plus. L’exemple vient du sommet et convainc la base à respecter les consignes.

‘’Le mot-clé de la lutte contre le Covid-19 doit être la transparence. Dire les choses comme elles sont et pourquoi elles sont. Mettre les populations devant leurs responsabilités’’.

J’ai suivi avec intérêt, l’implication de ton camarade dans la sensibilisation des Ivoiriens. Il est très actif sur twitter. Du coup, il se fait discret, donnant des signes d’inquiétude aux Ivoiriens. Certains se demandent où il est confiné? Il y en a qui me dit « le virus ça est vraiment terrible. C’est le grand et tout puissant camarade de BIZ qu’il confine sur twitter comme ça»?

‘’La transparence va choquer sûrement. Elle va effrayer certains. Mais elle va sauver la société. C’est sur ce terrain que l’opinion attend les autorités’’.

J’ai noté les appels à Abidjan la prise de conscience collective de certains hommes politiques, notamment celui du « Lion du Moronou ». Tout comme la distribution de kits de protection par « l’enfant égaré » de ton camarade aux plus démunis.

Je note avec satisfaction, la mobilisation des jeunes sur les réseaux sociaux. Chacun fait de son mieux pour aider, inciter les citoyens à respecter les mesures gouvernementales. La vraie question est la coordination de toutes ces initiatives.

Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique balance depuis peu, des sms aux citoyens. C’est bien.

La bataille contre le Coronavirus est collective. Elle se gagnera par l’implication de chacun et de tous. Par des mesures fortes et bien comprises. Et non les mesurettes et les tergiversations.

Opinion: Communication brouillée et confuse

Un document détaillant les nouveaux cas en Côte d’Ivoire par villes et par zones à circulé sur les réseaux sociaux. Au recoupement, il provient bien des services du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique. Le ministre est bien passé à la télévision mais s’est contenté du chiffre global de 25 cas dont 8 nouveaux à la date du dimanche 22 mars 2020.

Ses services balancent donc le document détaillé dans les inbox des journalistes. Au moment où ceux-ci exploitent le document de bonne source, les mêmes personnes qui l’avaient balancé paniquent et supplient les journalistes de le retirer! C’est quoi ces amusements?

‘’La bataille contre le Coronavirus est collective. Elle se gagnera par l’implication de chacun et de tous. Par des mesures fortes et bien comprises. Et non les mesurettes et les tergiversations’’.

Ce n’est pas nouveau! Avant la réunion du conseil national le 16 mars 2020, une fuite au niveau du ministère de la Santé avait permis de connaître avant l’heure, les mesures arrêtées en interne. Un cadre du ministère avait nié l’existence d’un tel document au cabinet. Le lendemain, le Conseil national de sécurité avait arrêté exactement les mesures connues de tous, à l’avance.

Ou bien, la tutelle joue de vérité ou elle tourne autour. Et il ne faut pas s’étonner que l’opinion doute du discours public. Ce qui aura pour effet, le système D pour obtenir les vraies informations.

Dialogue surréaliste entre le parent d’une personne qui présente les symptômes du Coronavirus, qui est confinée à son domicile et un opérateur du numéro vert indiqué par les autorités pour les cas d’urgence et/ou les informations

1- Le 49 j’appelle en insistant…. un monsieur finit par décrocher l’air sec et agacé. « Allô. Bonjour monsieur j’ai une personne avec des sympt… »

2- Bonjour Madame (il me coupe net: « appelez le 143! »

3- « Oui monsieur mais le 143 ne passe pas… »

4- « Appelez le 143! ». Et il me coupe au nez

Monsieur le ministre de la Santé et de l’hygiène publique, si c’est cela la prise en charge, nous sommes mal barrés…

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )