Crise au Burkina Faso, AG de l’Africa Sports : Fernand Dédeh sans détour

Crise au Burkina Faso, AG de l’Africa Sports : Fernand Dédeh sans détour

Je m’en vais m’asseoir moi-même dans la salle de l’assemblée générale de l’Africa pour l’élection du président de la section football de l’Africa Sport. Il fait curieusement office de président central du club. Les « on dit » dans le pays de ton Camarade sont trop…

Abidjan, le 28-11-2021 (crocinfos.net) À Barthelemy Zouzoua Inabo: Je m’en vais m’asseoir moi-même dans la salle de l’assemblée générale de l’Africa pour l’élection du président de la section football de l’Africa Sport. Il fait curieusement office de président central du club. Les « on dit » dans le pays de ton Camarade sont trop…

‘’« Quelle que soit l’issue de l’Assemblée générale, Kaloua est parti ». La transition permanente, il n’est pas dedans.’’

Chez le voisin burkinabé, je n’apprécie pas trop ce qui se passe dans le circuit internet et dans la rue…

Yves Zogbo Junior Kaloua Zagadou Gnoleba Goledjera Guyéwaya- Bohignakou-Bachir a fait mieux que la tantie MDG. Il n’a pas traîné dans la transition. Il ne veut pas traîner dans la normalisation. Il a eu un timing. Il tient à le respecter. Il ne peut pas régler tous les problèmes de l’Africa qui datent du milieu des années 80. Il va à l’essentiel. Mettre en place avec le minimum de réglage, un comité légal et légitime élu par une assemblée acceptée de tous. Ce comité mettra sur la table les problèmes à régler par priorité. Point!

« Quelle que soit l’issue de l’Assemblée générale, Kaloua est parti ». La transition permanente, il n’est pas dedans.

Trois candidats pour la présidence de la section football de l’Africa Sport. L’ancien président de l’équipe, Kuyo

Tea Narcisse, surnommé Cercueil où le Gaucher, du temps de sa splendeur dans la défense centrale des Aiglons et de l’équipe nationale (années 80), Jean-Michel Deigna, ancien membre du comité directeur dirigé par le premier, porteur d’un projet de société sportive, en rupture avec la gestion dite de mécénat et d’homme providentiel et Koné Cheick Oumar, le Juriste, la balançoire, l’homme qui voulait faire de l’Africa Sport, le Réal Madrid d’Afrique, découvert après la crise post-électorale, en 2011.

À l’initiative de Koné Cheick Oumar, les trois  prétendants ont essayé d’accorder leurs violons la nuit du vendredi 26 novembre au samedi 27 novembre 2021, de 22 h à 3 h, sans succès. Pas de consensus. L’élection aura lieu. Maintenant, devant quel collège électoral? « L’assemblée générale est souveraine. Nous exécuterons ce qu’elle décidera. », dit le président du comité de normalisation de l’Africa Sport d’Abidjan.

‘’Trois candidats pour la présidence de la section football de l’Africa Sport. L’ancien président de l’équipe, Kuyo’’

Certains membres du comité ne partagent pas la méthode du président et s’en plaignent en coulisses. « Parce  que nous avons souhaité que conformément aux résolutions de L’AG, il soit procédé à l’augmentation du quota des supporters dans le collège électoral, des menaces ont commencé à pleuvoir… ».

Je serai dans la salle pour suivre tout ça…

Les Rues au Burkina Faso étaient bien chaudes ce samedi 27 novembre 2021. Les autorités ont annoncé 10. 000 manifestants à travers le pays. Les populations grondent, en raison des attaques terroristes qui font chaque jour, de nombreuses victimes aussi bien dans les rangs des forces de défense et de sécurité que dans ceux des civils. Le gouvernement est sous pression de toutes parts.

Le Chef de l’Etat dans un discours à la télévision nationale le 25 novembre 2021, a appelé au calme et à la retenue. Annonçant des mesures fortes pour tenter de juguler la menace terroriste et la crise sociale et humanitaire qu’elle engendre.

Ce qui se passe au Burkina Faso ne doit laisser personne indiffèrent en Afrique de l’Ouest et plus particulièrement en Côte d’Ivoire. Les terroristes sont en train de saper les bases de ce pays-frère et la graine de la haine, de la peur et de l’angoisse qu’ils sèment par leurs actions déstabilisatrices et meurtrières, atteint le cœur du pouvoir. Ils dressent ainsi le peuple ou une partie du peuple contre le pouvoir et les marches et violences constatées à travers le pays, ne sont que des gains pour la propagande nocive de ces personnes sans foi, ni loi. Sans projet de société, sinon, détruire, tuer, faire peur, déstabiliser pour développer les trafics en tout genre.

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )