La Côte d’Ivoire et la Chine fêtent 35 ans de coopération amicale fructueuse

La Côte d’Ivoire et la Chine fêtent 35 ans de coopération amicale fructueuse

Une réception festive a réuni de hautes autorités ivoiriennes et chinoises vendredi à Abidjan à l’occasion de célébration du 35e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Côte d’Ivoire.

Lambassadeur de Chine en Côte dIvoire Tang Weibin

L’ambassadeur de Chine en Côte d’Ivoire, Tang Weibin

Danse du lion exécutée par de jeunes Ivoiriens et prestation artistique de lycéennes, entre autres, autour d’un buffet où se mélangeaient gastronomies chinoise et ivoirienne, ont été offertes par l’ambassadeur de Chine en Côte d’Ivoire, Tang Weibin, à ses invités parmi lesquels le vice-président ivoirien Daniel Kablan Duncan et de nombreux membres du gouvernement ivoirien.

Pour M. Tang, cet anniversaire est un “jour particulier qui mérite d’être célébré et commémoré”. Il a rappelé que le 2 mars 1983, “la Côte d’Ivoire et la Chine se sont unies malgré la longue distance qui les sépare grâce à la vision clairvoyante de leurs dirigeants respectifs qui ont pris la décision stratégique d’établir officiellement des relations diplomatiques entre les deux pays”.

Selon le diplomate chinois, ces relations ont été fondées sur les “cinq principes de la coexistence pacifique” prônés par les dirigeants chinois et la politique dite “ami de tout le monde, ennemi de personne” instaurée par le premier président ivoirien, Félix Houphouët-Boigny.

En 35 ans, les relations sino-ivoiriennes ont résisté à l’épreuve du temps et se sont renforcées. Les deux pays, “fidèles aux principes de l’égalité, du bénéfice et du respect mutuel”, sont devenus de “bons amis” et de “bons partenaires“, liés par la sincérité et la confiance mutuelle et oeuvrant ensemble à une coopération mutuellement bénéfique.

L’ambassadeur de Chine a cité le soutien financier de son pays à de nombreux projets importants en matière d’infrastructures, dont le barrage de Soubré, l’autoroute Abidjan-Bassam, l’extension du port d’Abidjan, l’installation du réseau de vidéosurveillance à Abidjan, l’extension du réseau national d’électricité ou encore l’adduction d’eau à Abidjan.

Il a également cité des projets sociaux tels que le Palais de la culture d’Abidjan, l’hôpital de Gagnoa, la Maison des députés à Yamoussoukro, un centre de lutte contre le paludisme et le lycée d’excellence d’Anyama, tous des dons du gouvernement chinois.

La Chine est devenue “le premier pays source de financement” de la Côte d’Ivoire, a affirmé Tang Weibin, non sans insister sur l’accroissement des investissements par des entreprises chinoises.

Dans les secteurs des mines, de la transformation agricole, de la logistique et du commerce, le volume des investissements chinois à destination de la Côte d’Ivoire se chiffre à 200 millions de dollars, selon lui.

En 2017, la Chine est devenue “le troisième partenaire commercial de la Côte d’Ivoire avec un volume d’échanges commerciaux de 1,85 milliard de dollars et une augmentation de 10% par rapport à l’année précédente”, a souligné le diplomate qui n’a pas omis la formation de près de 1.600 Ivoiriens en Chine et des bourses annuelles pour 50 jeunes.

A en croire le ministre ivoirien des Affaires étrangères, Marcel Amon-Tanoh, la coopération sino-ivoirienne est “appréciée au plus haut niveau de l’Etat ivoirien”. “Les relations sino-ivoiriennes sont un modèle de coopération Sud-Sud fondée sur l’esprit de gains mutuels et la solidarité entre les peuples”, a-t-il dit. Pour M. Amon-Tanoh, la coopération bilatérale s’avère “prometteuse”.

Les festivités du 35e anniversaire, qui vont durer toute l’année, seront marquées par le lancement des timbres postaux commémoratifs, une semaine du cinéma chinois, un séminaire sur la coopération sino-africaine, un salon des produits chinois et des cours de langue aux fonctionnaires chinois.

Abidjan, 3 mars (Xinhua)

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )