La maladie de nos hommes politiques et nous (Par Mayeul Danhoue)

La maladie de nos hommes politiques et nous (Par Mayeul Danhoue)

L’information relative au ‘’contrôle médical’’ de son Excellence monsieur le Premier ministre de Côte d’Ivoire, ne finit plus de susciter des réactions et sentiments de tout genre, à la fois compatissants, déconcertants, incompréhensibles, parfois même passionnés.

Mais cette situation regrettable appelle tout de même quelques réflexions. D’abord, au-delà de l’émoi général, il faut comprendre toutes ces agitations émues comme un révélateur de la perte progressive des valeurs qui ont patiemment forgé la conscience des Ivoiriens en tant que peuple résiliant et empathique. De même, on assiste au glissement inexorable de notre humanité vers son point d’inhumanité, la valorisation de la culture du gadget ou de l’inessentiel au détriment de l’essentiel.

‘’(…) On assiste au glissement inexorable de notre humanité vers son point d’inhumanité, la valorisation de la culture du gadget ou de l’inessentiel au détriment de l’essentiel’’.

Ensuite, tout ceci montre que nos hommes politiques, toute obédience confondue, inspirent de moins en moins confiance aux populations, parce qu’ils sont tous clivant, de vrais bourreaux du peuple, auteurs ou tuteurs de nos peurs et misères, des maîtres de l’injustice et du piétinement de nos droits, des fossoyeurs sans scrupule de la richesse commune, d’impitoyables agents de la paupérisation croissante des masses.

‘’Oui, on a vu dans cette Côte d’Ivoire, des gens chanter et danser avec des cercueils à l’effigie du président Gbagbo’’.

Oui, on a vu dans cette Côte d’Ivoire, des gens chanter et danser avec des cercueils à l’effigie du président Gbagbo. D’ailleurs, il faut faire remarquer que cette situation est loin d’être inédite, encore moins exclusive à notre pays. On voit les mêmes scènes au Cameroun et au Gabon. Et je parie que la majorité des Camerounais et Gabonais seraient heureux de voir leurs présidents crever.

‘’(…) Au nom de quoi le Premier Ministre se fait-il ‘’contrôler’’ en France alors que la Côte d’Ivoire dispose d’hôpitaux ultra modernes, d’‘’hôpitaux émergents’’.

Enfin, au nom de quoi le Premier Ministre se fait-il ‘’contrôler’’ en France alors que la Côte d’Ivoire dispose d’hôpitaux ultra modernes, d’‘’hôpitaux émergents’’ ? Au nom de quoi encore peut-il être évacué en France alors que de nombreux Ivoiriens meurent au quotidien dans nos hôpitaux sinistrés et dont on vante pourtant les qualités? Autres temps, autres mœurs, dit-on. Si nous nous posons les bonnes questions, c’est sûr que nous aurons les bonnes réponses. Un penseur disait avec justesse: ‘’ce sont les hommes politiques qui crédibilisent la politique’’.

‘’Donnons le meilleur au peuple et il nous le revaudra, car rarement, le peuple est ingrat’’.

À sa suite, j’ajouterai que ce sont les hommes politiques qui moralisent et assainissent la vie publique. Donnons le meilleur au peuple et il nous le revaudra, car rarement, le peuple est ingrat. En attendant, je joins mes prières ferventes à celles de toutes les bonnes volontés pour la guérison rapide du premier de nos ministres.

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )