Les soldats avaient tous, leurs armes sur eux avec les munitions mais….

Les soldats avaient tous, leurs armes sur eux avec les munitions mais….

Les soldats avaient tous, leurs armes sur eux avec les munitions. D'ordinaire dans les unités classiques, seul le groupe de garde a des armes chargées. Les autres personnels conservent les leurs à l'armurerie et les munitions à la poudrière.

Abidjan, le 22-04-2021 (crocinfos.net) À Barthelemy Zouzoua Inabo: « Attends, des gens pensent encore prendre un camp militaire, en 2021, en Côte d’Ivoire à bord de taxi-compteurs? », s’interroge un cadre. Une chose est sûre, des assaillants ont tenté de perforer le mur du camp militaire d’Anyama N’dotré, au petit matin, le mercredi 21 avril 2021. Une chose est sûre, les forces de défense et sécurité s’attendaient une attaque, elles étaient en alerte maximale. Défense hermétique.

’Selon mes informations, les soldats avaient tous, leurs armes sur eux avec les munitions. D’ordinaire dans les unités classiques, seul le groupe de garde a des armes chargées. Les autres personnels conservent les leurs à l’armurerie et les munitions à la poudrière. C’est que toutes les forces étaient en alerte maximale, 24h sur 24. Informées de l’imminence des attaques mais ne pouvant pas deviner les lieux. Elles ont pris les précautions en pareilles circonstances’’.

Les assaillants, selon la fiche de renseignements que nous avons pu consulter, sont arrivés à bord d’un véhicule type 4×4 de couleur noire et de taxis compteurs. Le bilan établi par l’autorité militaire fait état de trois tués et un blessé fait prisonnier ainsi que de nombreux matériels saisis, côté assaillants, un blessé léger côté force de défense.

Des questions fondamentales ont besoin de début de réponse: Qui sont les assaillants? Combien étaient-Ils? D’où sont-ils venus?

Des questions fondamentales ont besoin de début de réponse: Qui sont les assaillants? Combien étaient-Ils? D’où sont-ils venus?

Selon mes informations, les soldats avaient tous, leurs armes sur eux avec les munitions. D’ordinaire dans les unités classiques, seul le groupe de garde a des armes chargées. Les autres personnels conservent les leurs à l’armurerie et les munitions à la poudrière. C’est que toutes les forces étaient en alerte maximale, 24h sur 24. Informées de l’imminence des attaques mais ne pouvant pas deviner les lieux. Elles ont pris les précautions en pareilles circonstances.

‘’Pour une fois, allons au bout des choses. Le Procureur de la République, responsable des enquêtes en matière de terrorisme devrait prendre la parole et situer au moins les Ivoiriens sur les premiers éléments en possession des autorités.’’

Le patron de l’Armée nationale, en visite dans le camp de N’dotré ce mercredi 21 avril 2021, a réconforté ses hommes. « Je vous félicite pour votre prompte réaction et vous invite à maintenir cette posture de vigilance. Le pourquoi et le comment des attaques ne vous incombent pas. Nous sommes jugés sur la qualité de notre réaction et notre capacité à anticiper et à agir ».

Les enquêtes se poursuivent. « Elles vont révéler de grandes choses». Pour une fois, allons au bout des choses. Le Procureur de la République, responsable des enquêtes en matière de terrorisme devrait prendre la parole et situer au moins les Ivoiriens sur les premiers éléments en possession des autorités. Des questions fondamentales ont besoin de début de réponse: Qui sont les assaillants? Combien étaient-Ils? D’où sont-ils venus? Où étaient-Ils regroupés? À qui appartiennent les voitures utilisées? Qui sont les commanditaires? Quels sont les objectifs recherchés? Quelle est le mode opératoire? Jusqu’où veulent-ils aller? Les enquêtes en cours permettent-elles d’avoir des pistes?

Les autorités n’ont pas le droit de laisser les Ivoiriens et tous ceux qui vivent dans ce pays et/ou qui y ont des intérêts dans le noir. Laisser ainsi les rumeurs dominer la scène.

La situation est contrôlée, c’est certain. Le chef d’Etat-major Général a demandé dès le mercredi 21 avril 2021, aux Ivoiriens et aux Ivoiriennes de vaquer à leurs occupations.

Le gouvernement JPA1 a déroulé son agenda tel que prévu. Le conseil gouvernemental de cadrage, programmé le même jour, a pu se tenir. JPA a a tracé le cadre organique et donné le cap du gouvernement: « Pour aller vite et bien, il nous faut planifier très vite et bien. Nous sommes un gouvernement de mission. Et nous serons un gouvernement de résultats. ». Le vrai maçon…

Par Fernand Dédeh

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )