[Tchad] L’un des chefs du Fact fait prisonnier avec 156 combattants

[Tchad] L’un des chefs du Fact fait prisonnier avec 156 combattants

Plus d’une centaine de combattants du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (Fact) viennent d’être faits prisonniers par l’armée loyaliste tchadienne ce dimanche, selon plusieurs sources.

Abidjan, le 9-05-21 (crocinfos.net) Plus d’une centaine de combattants du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (Fact) viennent d’être faits prisonniers par l’armée loyaliste tchadienne ce dimanche, selon plusieurs sources.

Des éléments du FACT arrêtés

Des éléments du FACT arrêtés par l’armée tchadienne

156 combattants du Fact faits prisonniers par le chef d’État-major des armées, Abakar Abdelkerim Daoud, alias Kerenkenyo et sa troupe ont été accueillis triomphalement à N’Djaména (capitale du Tchad), selon plusieurs sources dont le confrère tchadinfos.com, plaident pour leur insertion dans la société tchadienne.

Abakar Abdelkerim Daoud et sa troupe ont livré plusieurs combats intenses dans le nord de Kanem à la frontière entre le Niger et le Tchad contre les éléments du Fact. Ils ont fait plusieurs prisonniers dont le directeur général adjoint de la gendarmerie du Fact, Oumar Mahamat, arrêté à la frontière près de Nokou, localité située dans le nord de Kanem.

En Libye, selon Oumar Mahamat le groupe rebelle du Fact travaillait aux côtés des forces du Maréchal Khalifa Haftar qui, en contrepartie leur livrait des armes et du matériel de guerre. Face à la presse où ces rebelles ont été brandis comme des trophées de guerre, le directeur général adjoint de la gendarmerie du Fact a réitéré l’intention qui les anime depuis le 11 avril, date à laquelle ils ont quitté la Libye. « Notre objectif était de venir prendre le pouvoir », a déclaré Oumar Mahamat, plaidant en ces termes : « Maintenant que nous sommes entre les mains du régime actuel, nous souhaitons que le gouvernement donne à ceux qui sont arrêtés, ceux dont ils ont besoin afin d’intégrer la société ».

Ils menaient le combat de la prise du pouvoir, selon lui, avec 500 véhicules. Mais, n’a évalué le nombre de combattants.  Cependant, l’armée affirme avoir récupérés plusieurs véhicules fait 156 prisonniers.

Les nouvelles autorités du Tchad vont-elles se plier à cette plaidoirie des rebelles qui ont mis fin à la vie du président Idriss Deby Itno?

Kpan Charles

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )