[Visite à l’ex-président Gbagbo à Mama] Des chefs ‘’fantômes’’ wê accusent Dr Serey Doh Célestin et Anne Désirée Ouloto

[Visite à l’ex-président Gbagbo à Mama] Des chefs ‘’fantômes’’ wê accusent Dr Serey Doh Célestin et Anne Désirée Ouloto

Dans sa parution du vendredi 27 août 2021, Le Nouveau Réveil N°5845, quotidien proche de l’opposition titre ce qui suit à sa page 7 : « Visite à l’ex-président Gbagbo à Mama, samedi/ Le Rhdp menace des chefs wê ». Notre approche.

Abidjan, le 28-8-21 (crocinfos.net) Dans sa parution du vendredi 27 août 2021, Le Nouveau Réveil N°5845, quotidien proche de l’opposition titre ce qui suit à sa page 7 : « Visite à l’ex-président Gbagbo à Mama, samedi/ Le Rhdp menace des chefs wê ». Notre approche.

Dans les faits, selon le confrère, Dr Serey Doh Célestin, secrétaire d’État aux Affaires maritimes, par ailleurs, président du conseil régional du Guémon (ouest) et Anne Désirée Ouloto, ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’Administration, présidente du conseil régional du Cavally (ouest), par ailleurs ex-porte-parole du candidat Alassane Ouattara (2010-2011), tous deux du Rhdp, ‘’organisent nuitamment des missions dans les villages pour porter des messages de menaces aux chefs des villages prêts à faire le déplacement’’.

Les menaces semblent, tellement graves que les chefs ont intervenus tous, sous le couvert de l’anonymat. Même la jeunesse des 8 départements du Cavally et du Guémon, n’a pas intervenu tout comme les chefs. En clair, des chefs ‘’fantômes’’ incapables de brandir un courrier d’invitation comme élément de preuve ont porté des accusations infondées. Un travail de rumeurs dans un laboratoire comme au printemps de la presse.

Comme eux, ont choisi de porter une cagoule au visage, Emmanuel Victor Coulayes (chef central du Cavally), Victor Guéhi Vlehi (chef central du Guémon), Patrice Goué (chef central de Bangolo) et Alain Guidi (chef central de Toulepleu) eux, ont choisi de parler à visage découvert pour informer les populations. Ce, pour ne pas fragiliser davantage la cohésion sociale dans cette partie de l’ouest de la Côte d’Ivoire qui n’a pas fini de pleurer ses morts de la guerre de 2011.    Approché par le confrère, Le Matin dans sa parution du samedi 28 au dimanche 29 août 2021 N°623 ensemble, les quatre chefs ont rejeté du revers de la main « ces rumeurs de bas étage ». « Le Rhdp ne nous a jamais menacés », répond Emmanuel Victor Coulayes. « Ils n’ont pas considéré la chefferie », réplique Victor Guéhi Vlehi. « Personne ne peut me menacer », martèle Patrice Goué. « Nous n’avons jamais reçu de menaces, renchérit Alain Guidi. Lui, explique et s’interroge : « J’attends dire que les chefs wê vont rendre visite au président Gbagbo, c’est une bonne chose. Mais, nous n’avons pas été invités, on va aller faire quoi là-bas ? »

Ces chefs qui connaissent bien leurs droits et devoirs se posent la même interrogation. « Ils n’envoient pas d’invitation. Ils se promènent dans les villages pour dire qu’il aller à Mama. (…) J’ai demandé aux autres chefs qu’est-ce qui se passent ? Ils m’ont dit, des gens passent avec des mégaphones pour demander aux habitants d’aller à Mama », précise le chef central du Guémon. « Nous avons pris la décision à l’unanimité de ne pas effectuer le déplacement parce que les organisateurs nous ont manqué du respect », argumente le chef central du Cavally.

Accusé, la réplique de l’ex-porte-parole du candidat Alassane Ouattara, Anne Désirée Ouloto, donne toute l’importance et valorise les chefs traditionnels. En substance, voici ce qu’elle a confié au confrère de Le Matin : « Il ne faut pas infantiliser les chefs traditionnels qui sont des autorités et gardiens de nos traditions », a coupé court la présidente du conseil régional du Cavally.

Agacé par ces « rumeurs », Dr Célestin Serey Doh, président du conseil régional du Guémon, hausse le ton et tape du poing sur la table. En substance, voici ce qu’il a répondu au confrère de Le Nouveau Réveil, N°5846 dans sa parution du samedi 28 et dimanche 29 août 2021 : « Ce sont les wê qui ont, le plus perdu dans la crise que nous avons connue. Gbagbo va chez Bédié, en oubliant le rôle qu’il a joué dans son transfèrement à la Haye. Gbagbo va en RDC chez Jean-Pierre Bemba pour prendre part au mariage de sa fille. Et il oublie les wê. Il ne leur rend pas visite, eux, qui ont tout perdu. (…) Moi, je mène mon combat pour les wê. Vous pensez que ces conneries vous faites, c’est la bonne politique ? »

Un courrier a-t-il été adressé à la Chambre nationale des rois et chefs traditionnels, représentée dans chaque région administrative par un comité régional des rois et chefs traditionnels par les organisateurs de la Visite à l’ex-président Gbagbo à Mama ?

Qui veut ‘’infantiliser les chefs wê’’ qui sont régis par le décret n° 2015-358 du 20 mai 2015 portant organisation et fonctionnement de la Chambre nationale des rois et chefs traditionnels en évoquant des chefs fantômes pour diviser?

Après Anne Désirée Ouloto et Dr Célestin Serey Doh, le laboratoire de fabrication des rumeurs mettra le cap sur quelle zone ? Pour sûr, la politique politicienne annonce, maladroitement ses couleurs dans la région de l’ouest qui n’a pas fini de compter ses charniers, voire identifier ses morts.

Serges Mignon

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )