‘’Affaire Soro’’ : les positions sont tranchées (Simple avis)

‘’Affaire Soro’’ : les positions sont tranchées (Simple avis)

[Politique] Cerveau, intelligence, instinct et militantisme

Aujourd’hui, c’est indéniablement le militantisme qui prime sur l’intelligence et la raison.

On juge selon son appartenance politique. On ne juge plus avec la raison et l’intelligence quel que soit notre niveau d’étude. Titulaire de Cepe ou de chaire, on apprécie selon notre bord politique. Même les serviteurs de Dieu jugent selon leur appartenance politique et non selon les Saintes Écritures.

Lorsque lors de la Réconciliation de 2001, M. Ali (écriture de l’époque) Coulibaly avait présenté toutes les pièces prouvant la nationalité du président du Rdr, M. Alassane Dramane Ouattara, on avait apprécié selon notre bord politique : pour les militants du Rdr, le débat était désormais clos, la preuve de la nationalité ivoirienne de M. Ouattara irréfutable; pour les militants de l’autre côté, du camp adverse, c’était du bluff. Les pièces brandies par MM. Ouattara et Coulibaly sont fausses, falsifiées, elles brillent trop pour être des papiers datant certaines de plus de quarante ans. Aujourd’hui encore, chaque groupe campe sur sa position. Vous le voyez dans les propos des uns et des autres sur les réseaux sociaux.

‘’Quand les militants du Rhdp saluent le président Ouattara et les services de renseignements pour nous avoir sauvés d’un autre bain de sang, d’autres Ivoiriens, par contre, en tenue de Saint Thomas, rejettent en bloc les arguments et preuves du procureur.’’

L’actualité brûlante dans ce que l’on appelle ‘’affaire Soro Guillaume’’ divise. On apprécie les pièces et les preuves brandies par le procureur de la République selon le bord politique. Quand les militants du Rhdp saluent le président Ouattara et les services de renseignements pour nous avoir sauvés d’un autre bain de sang, d’autres Ivoiriens, par contre, en tenue de Saint Thomas, rejettent en bloc les arguments et preuves du procureur. Ils le tournent même en dérision sur la toile. Pour ceux-ci, c’est une cabale contre Soro Guillaume pour l’écarter de la course à la magistrature suprême.

Le professeur d’université, titulaire de chaire, a abandonné sa toge par laquelle on reconnaît son niveau intellectuel pour prendre sa tenue Rhdp pour claironner comme le petit portefaix. Les deux raisonnent parti politique.

‘’Les positions sont tranchées. Il est inutile de parler d’intelligence, de culture et de raisonnement.’’

Les opposants au régime, professeur d’université ou petit cireur de chaussures, tiennent les mêmes propos, ils ont la même appréciation de l’affaire. Ils raisonnent opposition. Selon eux, le pouvoir instrumentalise l’appareil judiciaire et l’oblige à mentir.

Les positions sont tranchées. Il est inutile de parler d’intelligence, de culture et de raisonnement. Il est inutile de parler de la crainte de Dieu pour amener les uns et les autres à plus de sagesse et de raisonnement, l’athée et le premier chef religieux se rejoignant pour approuver ou condamner sans se référer aux paroles de Dieu qui prônent la justice, la tolérance et la paix. La politique, à bien des égards, passe avant Dieu.

Et l’élection présidentielle prochaine, selon le président en exercice, se déroulera bien, il n’y aura rien. Mais il est inéluctable, les résultats de la CEI seront appréciés selon notre bord politique et non selon les résultats des urnes. Parce que les cerveaux, les intelligences, les raisons ont fait place au militantisme qui ne réfléchit pas mais qui ingurgite toutes les productions (actes sensés ou inepties) de nos partis politiques et de leurs leaders.

Par Pascal Kouassi

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )