[Après 2010] Un séisme a encore secoué Haïti ce samedi

[Après 2010] Un séisme a encore secoué Haïti ce samedi

Un séisme de magnitude 7.2 de ce jour, a ravivé les terribles souvenirs du grand tremblement de terre de 2010 en Haïti.

Au moins 29 morts et plusieurs dégâts matériels

Abidjan, le 14-8-21 (crocinfos.net) Un séisme de magnitude 7.2 de ce jour, a ravivé les terribles souvenirs du grand tremblement de terre de 2010 en Haïti.

Haïti a été secoué par un séisme ce samedi matin, provoquant des morts ainsi que des dégâts matériels dans le sud-ouest de l’île, selon plusieurs médias. Le tremblement de terre s’est produit à 8 h 29min, heure locale, à 12 km de la ville de Saint-Louis-du-Sud, située à quelque 160 km de la capitale haïtienne Port-au-Prince, selon les données de l’Institut américain de géophysique (USGS), selon l’AFP. La longue secousse a été ressentie sur l’ensemble du pays et au moins 29 morts et des dégâts matériels ont été enregistrés dans plusieurs villes de la péninsule sud-ouest de l’île, selon des témoins interrogés par le confrère.

Des blessés affluent à l'hôpital de Jérémie suite au séisme.jpeg

Des blessés affluent à l’hôpital de Jérémie suite au séisme.Ph.Dr.

Comptant plus de 200 000 habitants, l’agglomération de Jérémie a ainsi souffert d’importants dommages dans le centre-ville, constitué principalement d’anciennes maisons de plain-pied. En effet, une alerte au tsunami avait été lancée dans la foulée du séisme par l’Agence nationale océanique et atmosphérique américaine avant d’être rapidement levée. La ville de Jérémie, surnommée la cité des poètes, est relativement isolée du pays, car la route nationale qui traverse la péninsule n’est pas encore achevée.

Sur des vidéos partagées en ligne, des riverains ont ainsi filmé des ruines de divers bâtiments en béton, dont une église dans laquelle une cérémonie était apparemment en cours samedi matin dans la commune de Les Anglais, à 200 km au sud-ouest de Port-au-Prince. Le pays le plus pauvre des Amériques garde encore en mémoire le séisme du 12 janvier 2010 qui avait ravagé la capitale et plusieurs villes de province. Plus de 200 000 personnes avaient été tuées et plus de 300 000 autres avaient été blessées lors de la catastrophe.

Plus d’un million et demi d’Haïtiens s’étaient ensuite retrouvés sans logis, plaçant les autorités et la communauté humanitaire internationale devant le colossal défi d’une reconstruction dans un pays sans cadastre ni règles de bâtisse. Sans parvenir à relever ce défi de reconstruction, Haïti qui est aussi frappé régulièrement par des ouragans, a en 10 ans plongé dans une crise sociopolitique aigüe.

Kpan Charles avec l’AFP

 

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )