(Après le retrait définitif de Gbagbo de la liste électorale par  la justice) Georges Armand Ouégnin(EDS) au pied du mur

(Après le retrait définitif de Gbagbo de la liste électorale par la justice) Georges Armand Ouégnin(EDS) au pied du mur

Hier mardi, le tribunal de première instance d’Abidjan a entériné le retrait de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo du listing électoral ivoirien. Cette décision judiciaire vient porter un tocsin à Georges Armand Ouégnin, chef de file des proches de l’ex-président qui avait introduit un recours auprès du Tribunal.

Pour rappel, le 06 août dernier, pour dénoncer la radiation de Laurent Gbagbo de la liste électorale, ses partisans avaient manifesté devant le siège de la Commission électorale indépendante(CEI), l’organe en charge de l’organisation des élections en Côte d’Ivoire. Une manifestation dispersée par la police. Reçu ce jour-là par Coulibaly Kuibiert Ibrahime, le président de l’institution électorale ivoirienne, Georges Armand Ouégnin, le chef de file de cette manifestation a expliqué à ses camarades, « après discussion, ce qu’on peut retenir, ils disent que ce n’est pas la CEI qui est responsable. Il semble qu’il y a deux raisons majeures pour que quelqu’un soit radié dans ce cas. Soit la personne est décédée, soit elle aurait perdu ses droits civiques».

Le patron de EDS avait appelé ses partisans au calme annonçant qu’il allait recourir à toutes les voies juridiques pendant le contentieux de la liste électorale pour démontrer que M. Gbagbo mérite bien de figurer sur la liste électorale de 2020. La question que nombre d’observateurs se posent est de savoir ce va faire, Georges Armand Ouégnin après cette décision à tout le moins définitive ?

EKB

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )