[Circulation urbaine] Vers la saisie définitive des moto-taxis

[Circulation urbaine] Vers la saisie définitive des moto-taxis

Abidjan,  14-06-2022 (crocinfos.netLes autorités  administratives et municipales prévoient de soustraire irrémédiablement les moto-taxis des contrevenants à l’interdiction de circuler au centre de la capitale politique.

En effet, après la sensibilisation, le soutien et la tolérance, les autorités administratives passent à la vitesse supérieure. Par conséquent, les motos saisies seront vendues aux enchères.

Toutefois, depuis la première fois que cette interdiction a été prise, les contrevenants s’exposent à la saisie de leurs engins à deux roues. Excepté qu’ils avaient jusqu’ici la possibilité de les retirer en payant une amende telle que la loi le prévoit. Or, nonobstant ces circonspections, les conducteurs de motos continuent de sillonner les secteurs interdits, au mépris de la réglementation et des agents de la police municipale.

En conséquence, les autorités ont pris la résolution pour assurer l’application de l’interdiction. « Les principaux axes qui donnent sur le centre-ville sont prise d’assaut par les forces de maintien de l’ordre qui empêchent la progression des moto-taxis vers le centre urbain. Lorsque ces forces saisissent les motos, la commune assure leur acheminement », explique le maire de la commune de Yaoundé 5 Augustin Bala.

En outre, pour solidifier cette systématique, selon le magistrat municipal sur les ondes du poste national de la Crtv, les motos saisies ne seront pas restituées ; du moins pas aussi facilement. Parce qu’il faut limiter. « Et pour diminuer le nombre de motos, il faut que les saisies soient définitives pour pouvoir être vendues aux enchères là où la nécessité se fait sentir ».

Pour rappel, les moto-taxis sont interdits d’accès au centre-ville en raison de leur indiscipline, leur encombrement et des risques auxquels ils exposent les populations A cela, il faut ajouter que certaines personnes utilisent ces motos pour commettre des actes de banditisme tels des agressions, vols. D’autres arrachent les sacs et les téléphones portables des usagers de la voie publique. Interdits de circuler au centre-ville, les motos ont été renvoyées vers les zones où les véhicules à usage taxi n’arrivent pas.

Notons qu’il y a quelques jours, le préfet du département du Mfoundi Emmanuel Mariel Ndjikdent a de nouveau pris la mesure portant interdiction de circulation des motocycles à usage taxi au centre de la ville de Yaoundé. Cette mesure a pris effet jeudi 09 juin 2022.

Médard KOFFI avec ThiesInfo

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )