[Côte d’Ivoire] 137 correspondants de la presse étrangère reçoivent leurs accréditations pour l’année 2020

[Côte d’Ivoire] 137 correspondants de la presse étrangère reçoivent leurs accréditations pour l’année 2020

Abidjan, 12-08-2020 (https://crocinfos.net/) Le mardi 11 août 2020, a eu lieu la cérémonie de remise des cartes d’accréditation aux journalistes et correspondants de la presse étrangère en Côte d’Ivoire, à la salle de conférence du ministère de la Communication et des Médias.

C’était en présence de monsieur Adou Martial, directeur de cabinet, représentant, le ministre de la Communication et des Médias, porte-parole du gouvernement, monsieur Beda Guillaume, directeur des Partenariats et du Développement des Médias, Madame M’ma Camara, présidente de l’Association de la presse étrangère en Côte d’Ivoire (Apeci), du Président du Conseil supérieur de la publicité Maurice Agoh, de l’Inspecteur Général du Ministère de la Communication Léandre Anoma-Kanié, et Mama Fofana Secrétaire permanent du CIJP. Plusieurs membres du ministère de la Communication et des médias et des correspondants, ont également pris part à cette activité.

Selon les chiffres officiels, pour l’année 2020, ce sont au total 137 Journalistes et professionnels de la communication exerçant pour des médias internationaux qui ont été accrédités en Côte d’Ivoire.

Ces journalistes sont répartis dans plusieurs médias dont 14 Chaînes de Télévision, 12 Agences de presse, 5 radios, 7 Organes de Presse en ligne et 33 Indépendants (Professionnels de la Communication).

Prenant la parole, le directeur des Partenariats et du Développement des Médias (DPDM), a tenu à remercier le ministre de la communication pour ses efforts et son assistance dans l’établissement des cartes d’accréditions.

Monsieur Adou Martial, directeur de cabinet, représentant monsieur le ministre Sidi Tiémoko Touré, porte-parole du gouvernement a, quant à lui, félicité et précisé que la presse étrangère constitue l’une des priorités de l’action de son département ministériel d’autant plus qu’elles relaient l’information vraie sur la Côte d’Ivoire. « Cela se constate avec la hausse du nombre qui était de 107 en 2019 et qui est passé à 137 en 2020 », s’est-il exprimé.

Madame M’ma Camara, Présidente de l’Association de la presse étrangère en Côte d’Ivoire (Ape ci), qui a salué l’initiative de cette cérémonie a souhaitée pour l’année 2021 que les cartes soient distribuées au plus tard dans le premier trimestre. En outre, elle a plaidé pour l’établissement et le renouvellement des accréditations en début d’année et souhaité que le ministère de la Communication et des médias organise des sessions de rattrapage pour les correspondants qui viendront au cours de l’année.

117800807 598502380844957 4318881713320799134 n

Madame M’ma Camara, Présidente de l’Association de la presse étrangère en Côte d’Ivoire (Ape ci)

Elle a par ailleurs, fait le constat de certains faux journalistes et de faux correspondants parmi la corporation qui, souvent utilisent ces cartes à des fins inappropriées et qui fait honte au noble métier de journalisme. Avant de rassurer le ministre de la Communication et des Médias. « La presse étrangère est prête à vous accompagner pour mettre fin à ces comportements incongrus », a-t-elle promis.

Pour M’ma Camara le nombre grandissant des demandes d’accréditation annuelle des correspondants de la presse étrangère est un indicateur important.

« Les correspondants accrédités étaient une vingtaine entre 2003 et 2006 et après une quarantaine entre 2010 et 2014 pour atteindre la cinquantaine en 2015 et après 94 en 2017, et 107 en 2019. C’est pour nous un indicateur encourageant. Ce qui veut dire que la destination Côte d’Ivoire intéresse l’internationale (…). Cette année nous sommes au nombre de 137 Correspondants accrédités. Avec ce chiffre, la Côte d’Ivoire est en train de se positionner comme deuxième pays en Afrique de l’ouest ayant un nombre élevé de correspondants accrédités de la presse internationale devant le Sénégal », a-t-elle fait savoir.

La présidente de l’Association de la presse étrangère en Côte d’Ivoire a aussi indiqué que la liberté de la presse représente la plus importante de la démocratie dans un pays sinon l’une des plus importantes.

« Nous sommes à quelques semaines des élections présidentielles dans notre pays et la presse étrangère souhaite que la presse en Côte d’ivoire ne soit pas inquiétée. Car une presse inquiète est une population tourmentée. L’Ape ci souhaite que cette vitrine ne soit pas entachée par un musèlement du droit à la liberté de presse qui pour nous n’honore pas notre pays. (…) Nous représentons l’une des vitrines, je dirais la vitrine la plus importante de la démocratie dans un pays. L’Ape ci souhaite que cette vitrine ne soit pas entachée par un musèlement du droit à la liberté de presse qui pour nous n’honore pas notre pays », a-t-elle déclaré.

Georges Kouamé Avec Sercom Ape ci

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )