[Côte d’Ivoire] Attendu pour des routes, Amafou Gon annonce un nouveau CHR et une pluie d’électrifications villageoises

[Côte d’Ivoire] Attendu pour des routes, Amafou Gon annonce un nouveau CHR et une pluie d’électrifications villageoises

-Le Nihidaley, une réussite totale

Le projet de réalisation des routes dans la région du Tonkpi ne sera pas pour maintenant. Le Premier ministre ivoirien, parrain du festival Tonkpi Nihidaley a plutôt annoncé la construction d’un nouveau CHR avec des équipements modernes à Man, lors de la cérémonie d’ouverture du festival Nihidaley qui vise la promotion des arts et de la culture Dan, démarré le jeudi 7 pour prendre fin le mardi 12 décembre 2017.
En effet, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, parrain de cette première édition dudit festival, présent dans la capitale du Tonkpi avec une forte délégation ministérielle au nombre desquelles, les ministre Jeannot Ahoussou kouadio, Anne Désirée Ouloto, Koné Mariétou et Maurice K Bandaman était très attendu sur le projet de réhabilitation des voies et routes.

Il s’est réjoui de ce rendez vous culturel qui, selon lui, est un creuset de développement d’une nation à travers le respect des générations , du droit d’aînesse, de dialogue et de jeu des alliances inter-communautaires.

À cela, il faut ajouter le travail et le goût de l’effort. Répondant aux préoccupations des populations relatives au développement de la région , le chef du gouvernement a annoncé la construction très prochaine d’un nouveau Centre Universitaire Régional(CHR) avec des équipements modernes à Man et la connection de 252 villages de la région du Tonkpi au réseau électrique . S’il est vrai que le Premier ministre n’a pas donné de date quant ā la reconstruction des routes de la ville, il dira que ce projet qui tient à cœur les populations des montagnes,est inscrit dans le programme du gouvernement.

Cette promesse a laissé les populations sur leur faim.  »On attendait l’émissaire du gouvernement sur une date exacte pour la réalisation du projet des routes », laissaient entendre à haute voix, les population qui ont nombreux le déplacement. Un projet qui leur est cher, à cause de l’état impraticable des voies et des routes de la grande région du Tonkpi.  »Nous sommes quand même satisfait », s’est consolé le quadragénaire, Bombadé Rémi venu de Biankouma.

Une réussite totale. Quant au festival Tonkpi Nihidaley , il a tenu toutes ses promesses. En plus des danses, chants et autres parades de masques, un concours culinaire Dan, de beauté féminine dénommée  »sunga » était au rendez-vous. Sans compter, l’aspect festif et culturel du festival Tonkpi Nihidaley, des ateliers et colloques.

Tout ce cocktail a servi de tribune pour faire la promotion des richesses du Tonkpi dans le domaine de l’agriculture, du tourisme, de l’artisanat et du sous-sol. Ces rencontres ont enregistré la participation du CEPICI, du CNRA et des opérateurs économiques dans l’agro industrie venus d’Europe et de la chine.
Seydou Badian ( district des montagnes)

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )