[Côte d’Ivoire] Le vrai visage du laxisme et de la corruption à la MACA

[Côte d’Ivoire] Le vrai visage du laxisme et de la corruption à la MACA

Abidjan, le 20-06-2022 (crocinfos.net) Le soleil vient de se lever sur un cas de sorcellerie où les acteurs n’ont pas pu se métamorphoser. En effet, l’actualité sociétale actuelle en Côte d’Ivoire, c’est l’évasion d’un dealer de drogue, qui écopait de 10 ans de prison ferme à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) depuis 2019.

Toutefois, avec la complicité de trois agents de ce pénitencier, il est sorti aussi facilement de cette prison dite de haute sécurité. Les faits sont justifiés par le ministère de la Justice et des Droits de l’homme.

A l’heure actuelle, l’affaire est donc sérieuse et lève un coin du voile sur ce qui se murmure depuis sur la sortie, loin des regards, en violation des lois, de certains détenus.

Depuis des années, pour ceux qui suivent l’actualité des Maisons d’arrêt et de correction (MAC), ils entendent dire que certaines classes de détenus sortent nuitamment avec la complicité de l’administration pénitentiaire. Ils vaquent à leurs préoccupations et retournent se faire prisonniers au petit matin.

D’ailleurs, l’acteur principal a décidé que le masque tombe et que l’administration pénitentiaire soit mise devant le fait accompli pour répondre de ses actes.

À y voir de près, le dealer de drogue, Tambedou Mohamed, vient de narguer l’administration pénitentiaire, mais en même temps démontrer les failles d’un système corrompu jusqu’à la moelle épinière. Se venger, pourquoi pas? Pourquoi le trafiquant de drogue peut-il continuer à croupir dans un lieu carcéral où les autres détenus de son rang peuvent sortir et rentrer avec une complicité interne? Il a essayé et ça a marché. Sera-t-il arrêté ? Dans tous les cas, le poisson est déjà pourri par la tête. Les autorités judiciaires tenteront, sûrement de plâtrer cette énorme tête et maîtriser l’odeur pour faire payer la queue, qui n’est qu’un exécutant.

Au demeurant, cette évasion aussi facile va aiguiser les appétits des nouveaux locataires de la MACA. Ces barons de la drogue qui, eux aussi, continuent d’alimenter l’actualité. Eux, ont déjà des tuteurs dans les pays du Sahel infectés par les djihadistes où leur marchandise était censée être acheminée. C’est un signal fort contre le laxisme et la corruption qui, malheureusement, rongent la société ivoirienne.

Sériba Koné

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )