[Côte d’Ivoire Toulepleu] Le préfet catégorique : ‘’Aucune arme de guerre n’a été découverte à Ziombly’’

[Côte d’Ivoire Toulepleu] Le préfet catégorique : ‘’Aucune arme de guerre n’a été découverte à Ziombly’’

Bini Koffi Étienne, préfet du département de Toulepleu apprécie mal la qualification des faits donnée au fusil de chasse de type calibre 12 et des cinq cartouches saisis à Ziombly, par le procureur près de la section du Tribunal de Guiglo évoquant la découverte d’‘’une saisie de cache d’armes de guerre’’.

Bini Koffi Étienne est ‘’quelque peu surpris de la qualification exagérée et alarmiste sur cette affaire’’. Un fait divers de cambriolage de la maison  de Yameogo Alexis, un ressortissant étranger résidant à Ziombly par Ninsemon, un jeune autochtone dans ce village situé à 8 km de Touleupleu, le 1er avril 2020.

De fil en aiguille, l’affaire empire et prend la forme d’une crise intercommunautaire entre les résidents de Ziombly et la communauté étrangère mise en cause. Les autochtones exigent le départ du chef de la communauté et son compatriote de leur village. Ceux-ci n’entendent pas de cette oreille.

C’est alors que le préfet instruit le commissaire de police qui, selon lui, a immédiatement diligenté une enquête le 2 avril 2020, au terme de laquelle, un fusil de type  calibre 12 et cinq cartouches ont été saisies.

Pour mieux qualifier l’affaire en conformité avec le rapport de l’enquête des officiers de la police judiciaire (OPJ), le maire de Toulepleu, natif de Ziombly, Denis Kah Zion, a adressé un courrier au substitut du procureur près de la section du Tribunal de Guiglo à l’effet d’ouvrir une enquête sur ce qu’il a qualifié de ‘’cache d’armes de guerre’’, créant de l’émoi au sein des populations.

Par ailleurs, pour consolider la paix encore précaire entre toutes les forces vives et les amener à la convergence des efforts au développement, le préfet a fait appel au maire Denis Kah Zion.

Le 24 avril 2020, le maire a intercédé auprès de ses parents afin de les amener à renoncer à leur décision de chasser  les deux étrangers de leur village. Le 5 mai, le préfet du département de Toulepleu a reçu les chefs des deux communautés à l’effet de ramener définitivement la paix. « Nous souhaitons que la paix règne dans notre département. Les communautés vivent en parfaite harmonie et nous souhaitons que ce soit ainsi», conseille-t-il.

Toulepleu fait partie des régions de l’ouest de la Côte d’Ivoire qui ont subi les affres de la guerre post-électorale. Aujourd’hui, grâce au retour de la paix, la vie a entièrement repris dans toutes les régions de la Côte d’Ivoire. Les populations de Ziombly s’activent au développement de leur région soutenu par les élus et l’État de Côte d’Ivoire.

De telles amalgames réveillent de vieux démons et installent la division au sein des populations encore sous le choc des différentes crises meurtrières qui ont secouées la Côte d’Ivoire depuis septembre 2002.

Serges Coulibaly, correspondant régional

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )