[Déchets toxiques] Adama Bictogo dans le viseur des victimes (communiqué)

[Déchets toxiques] Adama Bictogo dans le viseur des victimes (communiqué)

Les victimes déchets toxiques projettent des manifestations d’envergure à plusieurs endroits à Abidjan, contre le député élu d’Agboville, Adama Bictogo, par ailleurs  directeur exécutif du Rhdp le mercredi 7 avril 2021, pour réclamer le milliard ‘’détourné’’ par celui-ci dans l’affaire de leur indemnisation.

Abidjan, le 28-03-2021 (crocinfos.com) Les victimes déchets toxiques projettent des manifestations d’envergure à plusieurs endroits à Abidjan, contre le député élu d’Agboville, Adama Bictogo, par ailleurs  directeur exécutif du Rhdp le mercredi 7 avril 2021, pour réclamer le milliard ‘’détourné’’ par celui-ci dans l’affaire de leur indemnisation.

Dans un communiqué de presse du samedi 27 mars dont nous avons reçu copie, les victimes des déchets toxiques organisées au sein du Réseau national pour la défense des droits  des victimes des déchets toxiques de Côte d’Ivoire (Renadvidet-CI) projettent des sit-in pacifiques. Ces manifestations qu’ils qualifient de pacifique, auront lieu simultanément devant le Palais de la Présidence de la République, la Primature, le bureau du directeur exécutif du Rhdp, sis aux II-Plateaux à partir du mercredi 7 avril 2021. « Nous protestons vigoureusement contre la rétention indue faite par Monsieur Adama Bictogo des 600 millions F CFA destinés à notre indemnisation, mais aussi et, surtout réclamer cette somme » indique dans le communiqué, la vice-présidente, Fatoumata Kindo. Cette affaire porte sur la somme de 4,658 milliards de FCFA destinés à l’indemnisation de 6.624 victimes.

Dans le rapport d’enquête de février 2012, Koné Cheick Oumar de la société Koneco avait affirmé à l’officier en charge de l’enquête préliminaire avoir transféré la somme de 600 millions de FCFA sur le compte de la Coordination nationale des victimes des déchets toxiques de Côte d’Ivoire (Cndvt-CI), logé à Access Bank sur le compte de la MLBA Consulting Sarl dont Adama Bictogo était le représentant légal au moment desdits faits. Il a ensuite, indiqué avoir remis en main propre, la somme de 400 millions de FCFA à Bictogo Adama. Ce qui a porté le préjudice causé aux victimes, membres du Renadvidet-CI, à un milliard de FCFA.

Début 2010, Adama Bictogo dirigeait le cabinet de consulting MBLA et a mené une médiation entre les différentes parties pour laquelle il a été rémunéré par la Coordination nationale des victimes des déchets toxiques (Cnvdt), dirigée à l’époque par Claude Gohourou, autre personnalité mise en accusation.

Cette énième manifestation des victimes des déchets toxiques fait suite à plusieurs démarches infructueuses menées depuis 2011 à ce jour auprès d’Adama Bictogo, selon la vice-présidente du Renadvidet-CI.

Adama Bictogo traîne ce scandale financier comme un boulet à ses pieds même s’il a toujours nié les faits.

Bienvenue R. Kwado

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )