crocinfos
Deux ministres au passage ont pris des balles perdues

Deux ministres au passage ont pris des balles perdues

Deux ministres au passage ont pris des balles perdues. Au total, onze (11) ministres quittent le gouvernement.

Abidjan, le 21-4-2022 (crocinfos.net) À Barthelemy Zouzoua Inabo: Ce n’était donc pas un remaniement de fond. Mais plutôt un ajustement, un dégraissage, pour réduire les charges du gouvernement. Les Secrétaires d’État coûtaient sûrement trop cher à la nation…

« Tout ça pour ça », « le remaniement même est étonné », « 5 femmes sur 29. Même pas 17 %! », Les Ivoiriens.nes ont exprimé une certaine et légitime déception après la déclaration du Secrétaire général de la Présidence. Comme un air de déjà entendu. Un élagage, en fait. Et le superflu visé, les secrétaires d’Etat. Deux ministres au passage ont pris des balles perdues. Au total, onze (11) ministres quittent le gouvernement. Nouvelle configuration: 32 ministres, deux nouvelles entrées, une nouvelle tête bien faite à la Culture et un vieux cheval de retour, nommé ministre des mines, du Pétrole et de l’Energie.
Le Père fondateur avait des éternels ministres d’Etat qui survivaient à tous les changements. Ton Camarade suit ses traces. Il a « ses ministres-fétiches » que les tornades ne touchent jamais!

Ton Camarade et le Blanc de la Mé ont opté pour le maintien des ministres pour sûrement, la continuité, la cohérence et l’efficacité de l’action gouvernementale. La Côte d’Ivoire au plan social et économique est devant des vagues impétueuses. On prend donc les mêmes et on repart.
Certains ministres ont bénéficié d’un sursis. Ils sont mis à l’épreuve. D’autres entretenaient des relations conflictuelles avec leurs secrétaires d’Etat, la délimitation des frontières étaient ambiguës et paralysante. Ils s’en sortent renforcés et n’auront plus de circonstances atténuantes.

Clairement, le gouvernement JPA 2, doit lutter contre la vie chère, consolider la résilience de l’Etat devant les effets de la crise sanitaire sur l’économie nationale, renforcer la lutte contre la corruption. Maintenir le cap et surtout les acquis de la première équipe. Moins de bavardage. Plus d’efficacité. Plus d’actions lisibles et visibles sur le terrain!

Plus tôt dans la matinée, ce mercredi 20 avril 2022, le vice-président de la République a prêté serment. Le banquier de 73 ans a assuré ton Camarade et la nation, qu’il aborde cette fonction avec « humilité et détermination. ». L’architecture institutionnelle de l’Etat est désormais complète.

L’autre chapitre qui retient l’attention au plan national, c’est l’assemblée générale élective de la fédération ivoirienne de football le 23 avril 2022 à Yamoussoukro. Tout se met en place. La présidente du Conor-FIF qui fait office de présidente du comité d’organisation est installée dans la capitale politique. Elle va présider une rencontre préparatoire avec les différents staffs des candidats ce jeudi 21 avril 2022. La question pendante qui nécessite des clarifications reste « l’éligibilité des candidats sous réserves des enquêtes d’intégrité ». Les enquêtes sont pilotées par la FIFA qui a désigné un cabinet international à cet effet. Elle se donne au bas mot un mois à un mois et demie pour rendre publics ses résultats. En attendant, l’élection a eu le 23 avril 2022. Publiquement, tous les candidats affirment qu’ils s’alignent sur la décision de la FIFA. Mais en privé, certains pestent.
En attendant, ils font campagne dans les médias et sur le terrain. Chacun d’eux assure qu’il a l’opinion favorable pour gagner ce 23 avril 2022.
On s’en va à Yamoussoukro comme ça…

La chronique de Fernand Dédeh

CATEGORIES
TAGS
Share This