La CPI n’a pas encore fini avec la Côte d’Ivoire (La Chronique de Fernand Dédêh)

La CPI n’a pas encore fini avec la Côte d’Ivoire (La Chronique de Fernand Dédêh)

À Barthelemy Zouzoua Inabo: Cette affaire… Elle est la jauge de la division en Côte d’Ivoire. Le temps passe mais les rancœurs, la haine demeurent. La décision de la Procureure de la CPI de faire appel de l’acquittement des Ivoiriens de la Haye a réveillé les souvenirs douloureux, ce que les psychologues appellent « l’instinct grégaire » des Ivoiriens.

‘’Les réseaux sociaux offrent alors un champ d’expression de l’ambiguïté ivoirienne. Les intellectuels et officiels sont muets. Les réseaux sociaux laissent transparaître les tendances dans le pays.’’

La CPI devient malgré elle, Le champ des désirs refoulés des Ivoiriens. Le cadre de la bataille par procuration, qui alimente les tensions dans le pays et réveille les déchirements enfouis, les peurs et les angoisses couvertes par le semblant de vivre ensemble.

Les réseaux sociaux offrent alors un champ d’expression de l’ambiguïté ivoirienne. Les intellectuels et officiels sont muets. Les réseaux sociaux laissent transparaître les tendances dans le pays.

Une affaire bien embarrassante pour beaucoup. Parce que la CPI n’en a pas encore fini avec la Côte d’Ivoire. Elle poursuit pour le moment un camp. Donne l’impression de s’acharner sur un camp dans la crise ivoirienne. Or elle a ouvertement parlé de poursuites séquentielles. Un camp aujourd’hui. Et en fonction des circonstances, l’autre camp, demain.

‘’Une affaire bien embarrassante pour beaucoup. Parce que la CPI n’en a pas encore fini avec la Côte d’Ivoire. Elle poursuit pour le moment un camp. Donne l’impression de s’acharner sur un camp dans la crise ivoirienne. Or elle a ouvertement parlé de poursuites séquentielles. Un camp aujourd’hui. Et en fonction des circonstances, l’autre camp, demain.’’

Dans l’affaire pendante devant la Cour, la Procureure a donc fait appel et selon un habitué des couloirs de la Haye, elle a jusqu’au 16 octobre pour motiver sa décision. Les Avocats de la défense auront deux mois ou un peu moins pour faire leurs observations et la Chambre d’appel tranchera. Nouvelle bataille en perspective entre l’Accusation et La Défense. Nouvelle bataille politique entre les blocs en Côte d’Ivoire et leurs alliés respectifs au plan national et au plan international.

Selon mes informations, les acquittés sous conditions nourrissaient certes le secret espoir de voir la Procureure renoncer à interjeter appel mais n’ont pas pour autant été surpris. « Ce que Dieu a commencé, il va le terminer », avait déjà dit le plus jeune quand celui que ses partisans appellent « Le Vieux » disait « On ira jusqu’au bout ».

Juste un mot des activités de ton camarade: tendons l’oreille du côté de Yamoussoukro. Il y sera ce mercredi pour le Conseil des ministres. Il va lancer les travaux de voirie de la capitale politique. La zone de l’Indenié connaîtra aussi un coup de pioche.

À l’occasion de cette sortie, peut-être, se prononcera-t-il sur les événements de la CPI…

NB: Le titre est de la rédaction

CATEGORIES
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )