Le nouveau mécène et les anniversaires (Simple avis Pascal Kouassi)

Le nouveau mécène et les anniversaires (Simple avis Pascal Kouassi)

Un nouveau mécène avec un dilettantisme tout à fait désintéressé est né. Les artistes ne sont plus des laissés pour compte. Alors, ils en profitent au maximum. Célébration par-ci, célébration par-là. Surtout qu’il vient de glaner le Prix du meilleur mécène de l’année. Ce Grand Prix va le galvaniser davantage, à coup sûr, nos artistes le savent bien.

C’est leur année, l’année des célébrations. Il y en a qui ont 18 ans de carrière, mais comme c’est deux années auparavant que leur professeur leur avait dit qu’ils avaient des talents de…, ils ont alors 20 ans de carrière. Un autre a 37 ans de carrière, mais comme c’est deux ans après qu’il a fait sa première télévision avec Georges Benson ou Roger Fulgence Kassi, il a donc 35 ans de carrière.

Ces deux années, arrangez-vous pour organiser vos anniversaires, surtout qu’avec le nouveau dilettante, les briques correspondent au nombre d’années de carrière…Ce n’est pas comme le père fondateur qui avait dribblé ce meilleur chanteur, ce sapeur hors pair. (Paix à son âme !) Lorsque la femme, qui va fêter ses 35 ans bientôt, avait tourné ses yeux revolver sur scène pour ses dix ans, le magnanime père lui a donné 10 millions. Quelques semaines après, c’était autour du sapeur d’organiser ses 20 ans. On a tout organisé en fonction des 20 années de carrière vraiment bien remplies et les 20 millions aussi. Hélas, le père de Jasmine, le protocole, lui a remis 10 millions. Revenons à nos moutons, pardon, à notre actuel bienfaiteur et les artistes.

‘’Les artistes de tous genres, de tout acabit, si vous ne profitez pas pour célébrer vos 10, 20, 30 ou 50 ans, ne venez pas demain vous asseoir à C’midi pour exposer vos calamités, pleurer vos misères pour attendrir les âmes sensibles.’’

Aujourd’hui, l’argent a déjà trop travaillé et il faut penser à la population malgré les innombrables chantiers ouverts ça et là dans tout le pays. Houphouët-Boigny disait: ‘’L’économie doit supporter le social et le social doit aider au développement de l’économie. Les deux se secondent mutuellement.’’ Le social a beaucoup aidé au développement, les chiffres de la croissance sont là pour témoigner. Alors, un social des plus hardis est instauré depuis janvier 2019 pour supporter le social où trônent en bonne place nos artistes sans lesquels nos mœurs ne seraient pas douces.

Les artistes de tous genres, de tout acabit, si vous ne profitez pas pour célébrer vos 10, 20, 30 ou 50 ans, ne venez pas demain vous asseoir à C’midi pour exposer vos calamités, pleurer vos misères pour attendrir les âmes sensibles.

‘’Sinon, si, brusquement, l’argent qui n’aime pas l’oisiveté, se remet à travailler, vous n’aurez que vos parents pour vous aider à pleurer. Nous, on ne sera plus dedans.’’

C’est votre traite jusqu’en 2020 et peut-être jusqu’en 2050 selon certaines prévisions. Sinon, si, brusquement, l’argent qui n’aime pas l’oisiveté, se remet à travailler, vous n’aurez que vos parents pour vous aider à pleurer. Nous, on ne sera plus dedans.

De plus, avec ce Grand Prix du mécénat, les cachets ont des chances d’être doublés. C’est-à-dire si vous célébrez 30 ou 35 ans de riche carrière, vous pouvez avoir 60 ou 70 millions. On ne sait jamais. Célébrez ! Il se peut qu’en 2020 même les cachets s’étendent aux couples qui célèbrent les noces de bois, d’argent ou d’or.

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )