[Lutte contre le Covid-19] Les grandes décisions arrêtées par les chefs d’État et de Gouvernement au sommet extraordinaire de la Cedeao (Communiqué)

[Lutte contre le Covid-19] Les grandes décisions arrêtées par les chefs d’État et de Gouvernement au sommet extraordinaire de la Cedeao (Communiqué)

Les chefs d’État et de Gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), ont tenu un sommet extraordinaire le 23 avril 2020, par visioconférence, pour examiner l’évolution de la situation et l’impact de la maladie à Coronavirus, sous la présidence de  Issoufou Mahamadou, président de la République du Niger dans le but de coordonner et de renforcer les efforts engagés en Afrique de l’Ouest pour la lutte contre la maladie à Covid-19.

La propagation de la Covid-19 dans la Cedaeo enregistrait au total 6 083 cas, parmi lesquels 4 232 cas actifs, 1 793 guérisons et 158 décès au 22 avril 2020. Cette préoccupation était au cœur des débats, présidé par le président en exercice de la Conférence des chefs d’État et de Gouvernement de Cedeao, Issoufou Mahamadou. Cependant, la Conférence a pris note des projections indiquant que le taux de croissance économique, initialement prévue à 3,3%, subirait une baisse pour se situer à 2% si la pandémie prenait fin en juin 2020 et à -2,1% en supposant que la Région (Cedeao) n’avait pas pris les mesures adéquates pour freiner la propagation du virus et que la pandémie persistait au-delà du second semestre de 2020 comme projetée par le FMI.

S’agissant de la lutte contre la maladie à Covid-19, il a été décidé, entre autres, d’évaluer minutieusement la situation, en procédant au cas par cas, avant de décider de lever les mesures mises en place pour protéger la population, de sensibiliser la population aux dangers de la Covid-19 et à la nécessité d’un changement de comportement afin de contenir la propagation de la maladie et rompre la chaîne de transmission de la maladie et de soutenir l’initiative de l’Union africaine de négociation avec les partenaires pour une annulation de la dette publique et une restructuration de la dette privée des pays Africains.

Par ailleurs, afin d’assurer une coordination de haut niveau de tous les efforts régionaux visant à contenir la pandémie, le Sommet a nommé Muhammadu Buhari, président de la République fédérale du Nigeria comme Champion en vue de coordonner la riposte contre la maladie à COVID-19 et le processus d’éradication. En outre, les chefs d’État et de gouvernement ont mis en place des comités ministériels de coordination de la santé, des finances et des transports afin de coordonner les efforts régionaux de lutte contre la pandémie, sous la supervision du Champion. Le sommet a évoqué aussi, l’enlèvement de l’Honorable Député Soumaïla Cissé du Mali et réaffirmé sa solidarité et son soutien aux efforts des autorités maliennes pour sa libération.

Pour finir, les chefs d’État et de Gouvernement ont réaffirmé leur ferme engagement à poursuivre leurs efforts conjoints et coordonnés dans la lutte résolue contre la maladie à Covid-19 et à prendre les mesures appropriées pour en contenir les impacts et relancer les économies.

Kpan Charles

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )