[Médias numériques et prévention des conflits] Ouverture d’un atelier régional à Grand-Bassam

[Médias numériques et prévention des conflits] Ouverture d’un atelier régional à Grand-Bassam

Un atelier régional de restitution d’une étude sur l’état des lieux des normes applicables, des pratiques en cours et des risques sur la thématique « médias et prévention des conflits » s’est ouvert mardi 22 novembre 2022 à Grand-Bassam, cité balnéaire au sud d’Abidjan, la capitale économique ivoirienne.

Cet atelier organisé dans le cadre du projet « Implication des Médias Numériques pour une Prévention Active des Conflits et des Tensions » (IMPACT) mis en œuvre en Guinée et en Côte d’Ivoire, réunit en présentiel 26 participants venus de la Guinée, du Sénégal, de la France et de la Côte d’Ivoire.

Le projet IMPACT est porté par un consortium de cinq organisations : Il s’agit de deux structures françaises, Avocats Sans Frontières France (ASF France) et Danaïdes ; la plateforme panafricaine AfricTivistes; et deux associations nationales à savoir l’Association des Blogueurs de Guinée (ABLOGUI) et le Réseau des Professionnels de la Presse en Ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI).

« La réflexion précède l’action. C’est pourquoi, avant les actions de terrain prévues dans ce projet, les parties prenantes ont initié une étude sur l’état des lieux des normes applicables, des pratiques en cours et des risques sur la thématique +Médias et prévention des conflits+ dans les deux pays ciblés par le projet », a expliqué dans son allocution d’ouverture, le président du REPPRELCI, Lassina Sermé, par ailleurs porte-parole du consortium.

« C’est pour présenter les résultats de cette évaluation à l’effet de recueillir vos observations pertinentes au regard de vos expériences, que se tient le présent atelier », a-t-il ajouté, s’adressant aux participants à qui il a souhaité d’excellents travaux, féconds et fructueux pour la réussite du projet IMPACT.

Dans un chapitre de remerciements, M. Sermé a salué les autorités des deux pays de mise en œuvre de ce projet, la Côte d’Ivoire et la Guinée pour avoir accepté de s’approprier cette initiative.

 

 

Il a également remercié le bailleur de ce projet qu’est l’Union européenne représentée en visioconférence à l’ouverture par M. Sébastien Cocard.

Le projet IMPACT d’une durée de 24 mois est financé par l’UE à hauteur d’un million d’’Euros (environ 700 millions FCFA) à travers son instrument contribuant à la stabilité et à la paix (IcSP).

Démarré en mars 2022, ce projet a pour objectif de contribuer à consolider une paix durable en Afrique de l’Ouest et de renforcer le rôle positif de la société civile, dont les médias numériques, en matière de prévention des conflits, a rappelé Ahmed Sékou Touré, le coordonnateur du projet.

Cet atelier régional de Grand-Bassam prend fin ce jeudi 24 novembre 2022.

La Rédaction

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )