Mme Clarisse Kayo Mahi invite les mutuelles sociales à être un pilier pour l’État

Mme Clarisse Kayo Mahi invite les mutuelles sociales à être un pilier pour l’État

La Secrétaire d’État chargée de la Protection sociale, Mme Clarisse Kayo Mahi, a rencontré les responsables des mutuelles sociales immatriculées en Côte d’Ivoire ce jeudi 10 juin, à son cabinet à Abidjan. Elle les a invitées à être un pilier pour l’État de Côte d’Ivoire.

Abidjan, le 10-06-21 (crocinfos.net) La Secrétaire d’État chargée de la Protection sociale, Mme Clarisse Kayo Mahi, a rencontré les responsables des mutuelles sociales immatriculées en Côte d’Ivoire  ce jeudi 10 juin, à son cabinet à Abidjan. Elle les a invitées à être un pilier pour l’État de Côte d’Ivoire.

Réunion de prise de contact et de présentation des attributions du Secrétariat d’État chargé de la Protection sociale par la première responsable Clarisse Kayo Mahi. Sur une quarantaine des mutuelles sociales immatriculées en Côte d’Ivoire, une trentaine a répondu spontanément à l’invitation de la secrétaire d’État chargée de la Protection sociale.

Mme Clarisse Kayo Mahi a expliqué aux mutualistes qu’ils sont des associations proches des couches sociales, donc capables d’apporter un appui à l’État dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique de la protection sociale. Notamment, la mise en œuvre de la couverture maladie universelle. « J’ai reçu ces responsables ce matin pour leur passer ce message pour dire que l’Etat de Côte d’Ivoire compte sur leurs soutiens, appuis et surtout sur une gestion saine de leur portefeuille afin qu’une plus grande partie de la population bénéficie de la protection sociale », a-t-elle indiqué.

Par ailleurs, il a été question de rendre visible les activités des mutuelles afin que les populations adhèrent massivement aux mutuelles sociales. « Nous avons plusieurs types de mutuelles, mais ici nous parlons de mutualité sociale. Les mutuelles qui sont bien organisées qui offrent des prestations au niveau social et de la santé. Si une structure offre des prestations à ces deux niveaux-là, c’est la protection qui gagne », a expliqué Mme Mahi.

Mme Clarisse Kayo Mahi et les responsables des mutuelles sociales immatriculées en Côte d’Ivoire

La secrétaire d’État chargée de la Protection civile, Mme Clarisse Kayo Mahi (violet blanc) pose avec les responsables des mutuelles sociales immatriculées en Côte d’Ivoire.

La directrice générale de l’Agence ivoirienne de la régulation de la mutualité sociale (Airms), Koné Collette, s’est réjouie de la rencontre. « Nous nous réjouissons de ce que cette vision épouse celle que nous développions déjà au niveau de ces mutuelles sociales », a-t-elle révélé.

Faisant l’état des lieux de la régulation de la mutualité sociale, la DG de l’Airms, Koné Collette, a déclaré qu’il existe 45 mutuelles sociales immatriculées dans le registre national d’immatriculation de la Côte d’Ivoire et 1 500 000 bénéficiaires, couverts par les produits des mutuelles sociales.

Elle souhaite que la règlementation communautaire qui existe et codifie la mutualité sociale dans l’espace UEMOA soit connue.

Pour clore, la secrétaire d’État chargée de la Protection sociale, Clarisse Kayo Mahi a souhaité qu’un cadre d’échanges permanent soit mis en place entre le département qu’elle dirige et les mutuelles pour un partage d’idées. Ella a encouragé les mutuelles non-immatriculées à s’inscrire dans la légalité, en vue de travailler ensemble.

Kpan Charles

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )