Prêter attention au document final-Par Fernand Dédeh

Prêter attention au document final-Par Fernand Dédeh

À Barthelemy Zouzoua Inabo: Les JNCE ont été une belle fenêtre pour pointer les problèmes concrets à résoudre dans le District autonome de la Vallée du Bandama mais aussi réussir la coupe d’Afrique des nations de football en janvier 2024. Le gouvernement doit prêter une attention particulière au document final et aux recommandations.

Abidjan, le 13-11-22 (crocinfos.net) Les journées nationales des chefs d’entreprises ont posé beaucoup de questions, proposé des pistes de solutions, invité les opérateurs économiques à prendre des initiatives. Elles ont aussi interpellé le gouvernement : « Le Premier ministre était ici à Bouaké, il y a un an. Il nous a dit que les usines allaient redémarrer. On ne voit rien. Pourquoi l’État n’a pas fait expertiser les entreprises et les relancer ? Bouaké a des opportunités, oui. Nous avons tout à Bouaké. Pourquoi ce n’est pas exploité ? », a lancé un opérateur économique. « Il faut une discrimination positive pour les entrepreneurs », ont recommandé les JNCE, après trois jours de réflexions, d’échanges (10 au 13 novembre 2022).

Bouaké abrite la CAN2023. La coupe d’Afrique des nations n’est pas seulement une compétition sportive. C’est bien plus, un projet de développement.

À un peu plus de 18 mois de la compétition, les JNCE ont montré les défis à relever au niveau de l’hébergement, notamment. Un déficit de 1000 chambres, 150 hôtels recensés à Bouaké mais seulement trois qui répondent aux normes, un personnel peu qualifié et qui a besoin de formation.

Le ministère du Tourisme a annoncé la construction d’un hôtel de haut standing de 50 chambres. Après trois jours la ville, aucune trace de la première pierre.

315536987 6156989854313973 4636017528915044999 n

Les journées nationales des chefs d’entreprises ont posé beaucoup de questions, proposé des pistes de solutions, invité les opérateurs économiques à prendre des initiatives.

Le Blanc de la Mé et ses ministres sont justement en séminaire de cadrage à Yamoussoukro (12-13 novembre 2022). Pour le bilan de l’année et les perspectives pour 2023. Grand oral pour chaque ministre sur sa feuille de route.

A sa nomination en 2021, Le Blanc de la Mé avait invité les ministres à parler moins et agir plus sur le terrain. « À renforcer la cohérence dans la planification et la programmation », recréer la confiance avec les populations. Un an plus tard… Des ministres ont tiré leur épingle du jeu. Certains ont fait bouger les lignes dans leurs départements respectifs, d’autres par contre, beaucoup de discours…

JPA s’était aussi engagé à insuffler une dynamique nouvelle de collaboration avec le secteur privé. Avec plus de 2/3 des investissements et plus de 80% des emplois, le secteur privé constitue le principal levier de création de richesses, d’innovation et d’emplois. »

Un an plus tard… « Nous allons à Yamoussoukro pour dire au gouvernement ce qui a marché. Ce qui l’a été moins ».

Tiens, dans une semaine, la coupe du monde FIFA Qatar 2022. Les passionnés.es sont frustrés. Seulement 28 matches à voir sur le territoire national. Le monde change sous nos yeux. S’adapter ou subir…

CATEGORIES
TAGS
Share This