[Question intelligente] Junte, qu’attendez-vous pour dégager devant toute la puissante France, présidente de la Cedeao ?

[Question intelligente] Junte, qu’attendez-vous pour dégager devant toute la puissante France, présidente de la Cedeao ?

Tout ça, c'est la France qui est derrière, c'est elle qui orchestre tout pour piller les ressources du Mali." Ok.

Abidjan, le 10-1er-2022 (crocinfos.net) “Tout ça, c’est la France qui est derrière, c’est elle qui orchestre tout pour piller les ressources du Mali.” Ok. Puisque vous savez tout ça, vous faites quoi là ? Vous attendez quoi pour dégager ? Alassane Ouattara est sous-préfet de la France, le Ghanéen Nanan Akuffo Addo et le Nigérian Buhari sont devenus eux aussi sous-préfets de Macron, la France est donc toute puissante, vous savez ça ; elle veut que vous, putschistes, vous vous en alliez pour pouvoir piller en toute tranquillité le sous-sol malien, vous attendez quoi pour dégager ? Puisque vous ne pouvez rien faire contre elle, vous attendez quoi pour dégager ?

Cet enfantillage repris par bon nombre d’intellectuels : “La France a déclaré la guerre au Mali pour pouvoir piller ses ressources, c’est la France qui arme les djihadistes, patati patata.” Le Mali était considéré avant l’avènement des djihadistes et la France comme l’un des pays pauvres du monde, les dirigeants maliens attendaient quoi depuis l’indépendance en 1960 pour exploiter ce très riche sous-sol au profit des Maliens ?
Des plaisantins viennent usurper le pouvoir sans passer par les urnes, on veut les dégager, vous venez mettre votre CD jamais dépassé ” c’est la France qui est derrière tout ça, c’est la France qui ne veut pas le développement de l’Afrique”. Ces militaires fuient les affrontements contre les djihadistes, préfèrent venir s’asseoir dans les bureaux climatisés à Bamako. Ils sont malins, ils se relaient. En plein début de crise, ils sont venus renverser Toumani Touré sous prétexte qu’il ne leur fournissait pas de moyens pour contrer le djihadisme naissant. Ils ont désorganisé le gouvernement et ont permis aux djihadistes d’occuper le Nord Mali avec toutes les conséquences qui ont suivi. Les autres sont venus “renverser” leurs frères d’armes pour goûter, à leur tour, les délices du mont Kouliba. Aujourd’hui, les Asmi Goïta se sont installés. Ayant constaté que la France rassasiée voulait les “abandonner en plein vol”, ils devraient monter au front pour combattre eux-mêmes les djihadistes. Que nenni ! Les militaires et Choguel Maïga, qui clament la souveraineté du Mali, ont préféré aller louer les services de mercenaires russes. En principe, comme ils sont venus faire le bonheur des Maliens, ils devraient aller eux-mêmes au front et économiser, pour les populations, l’argent qui va servir à payer les services du groupe Wagner. Ils veulent plutôt s’asseoir sous les climatiseurs pendant 5 ans encore, soit 6 au total. En fait, Asmi Goïta et sa troupe ne sont pas capables de prendre la place des soldats français, ils ont peur de combattre, ils préfèrent les bureaux douets du palais présidentiel. Qu’est-ce qu’ils vont faire pendant ce “mandat” de 5 ans à la présidence du Mali ? Quelles réformes le militaire Goïta peut apporter à la politique malienne ? Ils usent du dilatoire pour perpétuer le règne militaire. Si on se plie à leur desiderata, dans le premier semestre de la 5e année, ils vont se faire “renverser” par d’autres petits colonels qui vont se donner à leur tour un mandat de 3 à 5 ans. Quand on veut dégager ces plaisantins intrus, sans boussole, il y a des plaisantins de même acabit qui viennent rabâcher dans les oreilles des gens leur vieille litanie ” c’est la France qui est derrière tout ça, c’est la France qui veut piller nos ressources”. Depuis quelques mois, une société italienne exploite le pétrole qu’elle a découvert en Côte d’Ivoire dans nos eaux. Il semble que nous avons 10%. Si c’était une société française, l’Elysée nous ferait la guerre pour prendre encore nos 10%.
Le sous-développement, ce n’est pas la France, c’est notre ignorance, notre incapacité à apprécier les conjonctures. Et avec ce manque d’intelligence, nous voyons les ennemis partout comme les non croyants voient partout les démons. Et nous, notre démon omniprésent, omnipotent, c’est la France. À plus de 6 000 km de nous, la France, moins de deux fois la superficie du Mali, nous gouverne, elle vient nous chasser de nos zones d’exploitations et s’installer pour piller, devant nous, notre sous-sol. Et cette chanson, mille fois répétée par jour, ne fait honte à personne.

Le billet de Pascal Kouassi

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )