[Région du Cavally/Aménagement de la forêt de SCIO] Le préfet plaide pour l’implication des populations riveraines

[Région du Cavally/Aménagement de la forêt de SCIO] Le préfet plaide pour l’implication des populations riveraines

Guiglo, le 22-06-2022 (crocinfos.net) La salle Alassane Ouattara du Conseil Régional du Cavally  a abrité le  mercredi 15 juin 2022, un séminaire d’élaboration du plan d’aménagement de la forêt de SCIO. Une initiative du ministère des Eaux et Forêts organisée à travers la SODEFOR.

En effet, cette rencontre qui a réuni plus d’une soixantaine de personnes, a été l’occasion pour d’une soixantaine de personnes d’inviter toutes les populations à s’impliquer d’avantage dans la politique gouvernementale  de la reconstitution des forêts classées.

Toutefois, il estime qu’après la mise en œuvre du processus, une décision sera prise pour régler tous les problèmes anarchiques dans les forêts classées. Et ce, par rapport à tout ce qui sera fait, à part le recensement des autochtones et les allogènes.

« Il revient aux différentes parties de faire des propositions concrètes afin que quelque chose soit faite et il faut que ces propositions soient réelles », a-t-il indiqué.

Poursuivant, il a adjoint in fine que l’objectif est de sauver la forêt et de la restaurer.  C’est pourquoi d’ailleurs, pour le déguerpissement, les propositions seront faites entre 100.000 et 400.000/ hectares.

Pour le préfet de la Région du Cavally, Yacouba Doumbia, aujourd’hui, il y a un doute au niveau de l’exportation de la  culture du cacao parce que les bailleurs qui financent les projets sur la protection des forêts se posent des questions.

C’est fort de cela, qu’il demande à toutes les populations d’apporter leur contribution à la préservation des forêts ivoiriennes et surtout les forêts classées.

Quant aux populations riveraines, par la voix du chef du village, Bientôt Gnoabou, ont exprimé des inquiétudes relatives à la mauvaise gestion des forêts classées de Goin-Debe et de SCIO.  « Les forêts classées, réserves naturelles de l’État de Côte d’Ivoire sont toujours occupées par les étrangers qui les exploitent », s’est-il indigné.

Devant le réalisme des faits dénoncés par les populations, le Capitaine Brou jean Michel, chef de délégation du ministère des eaux et forêts a rassuré tous les participants venant des quatre départements de la Région du Cavally en ces termes suivants : “Les mesures idoines seront prises pour freiner la dégradation de la forêt en Côte d’Ivoire”.

Laine Gonkanou, Correspondant Régional

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (1)
  • comment-avatar

    2impersonation

  • Disqus ( )