[Reportage] La maladie à Covid-19 avance à grand pas, la commune de Yopougon attend toujours ses trois sites

[Reportage] La maladie à Covid-19 avance à grand pas, la commune de Yopougon attend toujours ses trois sites

Abidjan, 20-04-2020 (lepointsur.com) 879 cas confirmés, 287 guéris et 10 décès. Tel est le triste point de la situation de la maladie à coronavirus qu’enregistre le ministère de la Santé et l’Hygiène publique ce 20 avril 2020, au moment où la commune de Yopougon attend toujours la finition et la livraison de ses trois sites dans le cadre du plan de riposte contre la Covid-19. Reportage…

Deux semaines après les vives tensions dues à la construction du site de prélèvement pour le dépistage volontaire de Yopougon, sis à la Brigade anti-émeute (BAE), le 5 avril dernier, notre équipe de reportage s’y est rendue ce lundi 20 avril. Elle en a profité pour visiter les deux autres sites de prise en charge des malades au CHU et à l’Espace Jesse Jackson de ladite commune.

76db0fc9 4625 4fb4 9ddf 60fccad29cef

Une vue du site de prélèvement pour le dépistage volontaire de Yopougon

Au quartier Yopougon-BAE, plus détachement des forces de l’ordre autour du site de prélèvement pour le dépistage volontaire de la plus grande commune du district d’Abidjan. Les travaux de la construction avancent.

Devant nous se dresse une construction volumineuse, toute blanche. C’est le principal chapiteau de 900 m2 qui va accueillir bientôt le site de prélèvement de dépistage volontaire des populations de Yopougon.  Il comprend des toilettes pour le personnel de service et les personnes venues se faire dépister, et un préau d’environ 10 m sur 30, pour les demandeurs de test.

À l’intérieur, il y a  20 compartiments et une salle d’attente qui est réservée aux personnes voulant se faire dépister. C’est d’ailleurs, le seul bâtiment avec plusieurs compartiments à l’intérieur, selon le directeur de la coopération et de la professionnalisation au ministère du Tourisme et des Loisirs, par ailleurs coordonnateur des travaux, Boka Evariste. « Sur d’autres sites, on a réalisé plusieurs petits chapiteaux et de petits préaux. Mais, ici, c’est un seul chapiteau contenant tous les services qui sont démultipliés. Il y a même des compartiments qui sont prévus pour la restauration», indique-t-il.

Dans la cour, les travaux prévoient un espace de nettoyage qui n’a cependant pas encore été aménagé. En revanche, concernant l’électricité, tout sera mis en place pour assurer l’alimentation du site et éclairer la cour même nuitamment, selon notre interlocuteur. «Il y aura un groupe électrogène pour assurer le relai en cas de coupure du courant», rassure le coordonnateur des travaux.

Le site de prélèvement pour le dépistage volontaire de Yopougon est en finition et la date de sa livraison ne dépend que du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, même s’il ‘’ne reste que quelques réglages à faire au niveau de l’équipement des différents compartiments et de la fixation des portails’’.

Toutefois, Boka Evariste garde une triste mémoire de la construction de ce site qu’il ne souhaiterait plus voir répéter. Il propose alors le dialogue et la saine communication auprès des communautés.

Notre interlocuteur a par ailleurs profité de notre présence pour lancer un appel aux populations face à la pandémie de la Coronavirus. «Ce site a été créé à proximité des populations pour leur permettre un accès facile. Je pense qu’un travail de sensibilisation devrait permettre à toute la population ivoirienne de lutter efficacement contre le Coronavirus», conseille-t-il.

À quelques kilomètres de la BAE, nous sommes à l’Espace Jesse Jackson. Depuis le 8 avril, un groupe de travailleurs de l’Entreprise Koné Mamadou (EKM) s’active avec les matériaux de construction sur l’un des deux sites de la commune de Yopougon qui doit accueillir la prise en charge des malades atteints de la maladie à coronavirus. 

Cet espace, autrefois, réputé pour les grands concerts, tournois sportifs, meetings politiques et autres a changé de visage. Aucun match de Maracaña, même pas une cérémonie politique ou sociétale pouvant drainer du monde. Il a laissé place à un vide total avec à la clé la chute de la clôture principale.

« Le moment venu, vous serez informé », nous dit-on.

Ici, il y a du boulot à faire pour rendre le site opérationnel le 8 mai prochain. Malheureusement, quelques difficultés freinent l’avancement des travaux. La clôture de 1,50 mètre empiétait sur une niche des vidéos de surveillance de la commune de Yopougon. « La démolition de la clôture a pris du temps parce qu’il a fallu l’intervention de plusieurs acteurs de la sécurité», raconte Dosso Issouf, chef chantier.

Outre les travaux de la clôture, il reste le crépissage, la peinture, les portes et les évacuations d’eau. Autant affirmer que la livraison du site Jessie Jackson pour la prise en charge des malades n’est pas pour demain.

Au CHU de Yopougon, le deuxième site de prise en charge des malades du Covid-19. À l’entrée, les mesures barrières de sécurité sanitaire sont respectées, même si cet établissement sanitaire est fermé pour réhabilitation.

221021f2 160c 4673 9094 6b1d76b06ab9

Une vue de l’intérieur du site de prélèvement pour le dépistage volontaire de Yopougon

C’est toute une équipe mobilisée sous la surveillance de différents chefs d’équipes, le tout supervisé par, le chef de projet des travaux à PFO Africa Côte d’ Ivoire, Latta Silver qui y travaille.

Le site est scindé en deux zones, selon M. Latta. La première zone a été achevée, mise à la disposition du Bnetd (Bureau national d’études techniques et de développement) et livrée au ministère de la Santé.  Elle est faite de 8 bâtiments dont deux pour réanimation et 6 pour l’hospitalisation.

Quant à la deuxième, elle est en cours de finition et comporte 5 bâtiments d’hospitalisations avec 12 chambres. Les différents travaux sont très avancés au CHU. «Chaque bâtiment de réanimation comprend 8 chambres et les zones accueilleront au total 132 cas en hospitalisation et 16 en réanimation », indique notre interlocuteur.

Au ministère de Santé et de l’Hygiène publique, on s’abstient de donner la date de livraison des sites. « Le moment venu, vous serez informé », nous dit-on.

De plus, dans un communiqué, le ministre du Budget et du portefeuille de l’État, a révélé que le budget du plan de riposte contre les infections respiratoires aiguës à Covid-19 en Côte d’Ivoire s’élève à 95 880 020 628 FCFA.

Cependant, la prévention demeure le moyen le plus efficace pour limiter la propagation de l’épidémie Covid-19 dans la communauté au moment où le ministère de santé annonce 879 cas confirmés, 287 guéris et 10 décès.

Les trois sites retenus à Yopougon dans le cadre du Plan de riposte Covid-19 ne sont pas encore opérationnels. Malheureusement, les derniers chiffres de la propagation de la pandémie sont effrayants et donnent le tournis.

Réalisé par Georges Kouamé et Médard Koffi

 

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )