Retour au Rhdp, le Montagnard sera pris (La chronique de Fernand Dédeh)

Retour au Rhdp, le Montagnard sera pris (La chronique de Fernand Dédeh)

Le nouvel attelage qui se dessine, chaque partie joue son intérêt. Ton Camarade ne veut pas perdre l’Ouest du pays. Le Montagnard tient fermement le Guei-land.

Abidjan, le 8-9-22 (crocinfos.net) À Barthelemy Zouzoua Inabo: Agir pour demain. Les États généraux de l’éducation nationale et de l’alphabétisation pensent l’école du futur. JPA a reçu les actes des assises.

Agir et parler pour demain… À observer la démarche du crabe du Montagnard, la politique en Côte d’Ivoire a besoin des États généraux…

EGENA, (19 juillet 2021 au 13 avril 2022),  « une concertation nationale inclusive et des consultations précieuses d’expertises nationales et internationales », selon les mots du Blanc de la Mé, recevant ce mercredi 7 septembre 2022, les actes du projet, piloté par Petromax.

Le plus dur commence en fait. Ce n’est pas la première fois que des consultations nationales sont organisées autour de l’Ecole ivoirienne. La différence cette fois, l’évolution du monde. « Avec la conclusion de ces États généraux, nous franchissons une étape immense dans la construction d’une nouvelle école ivoirienne, celle du diagnostic méticuleux et des recommandations structurées », se satisfait JPA.

‘’À observer la démarche du crabe du Montagnard, la politique en Côte d’Ivoire a besoin des États généraux…’’

La réflexion a pris en compte tous les aspects de l’Ecole: le cadre institutionnel, le cadre pédagogique, le dispositif d’encadrement pédagogique, les infrastructures, les enseignants, les élèves eux-mêmes…

Le système doit créer des passerelles de sorte à ne laisser aucun enfant sur le carreau: le cas des écoles de la seconde chance.

Elle a permis de dégager  une centaine mesures. Certaines seront appliquées immédiatement. D’autres, progressivement. Avec comme boussole, « faire briller l’Ecole. »

« L’esquisse du plan d’opérationnalisation des recommandations/propositions montre que pour l’ensemble des projets, c’est un montant global de 865 753 881 546 FCFA qui seront nécessaires, les trois premières années, pour mettre en œuvre les activités planifiées pour opérer la transformation…», a révélé Petromax.

Le nerf de la guerre

Les manifestations d’intérêt pour le financement du projet après un premier tour de table, donne 250 milliards FCFA. Autant dire…

305445423 5955765597769734 135621756204912300 nTon Camarade est à l’a manœuvre au plan politique. Il prépare demain, 2025. Il a réussi à pacifier le front social tout comme le fond politique. Il jouait aux jeux de dames. Maintenant, il est devenu un spécialiste de jeu d’échec. Il connaît mieux ses opposants. Il sait ceux qui sont compatibles et ceux qui le sont moins. Il lance le filet. Et les membres du premier groupe, y plongent. Cas du Montagnard. L’ancien Bruxellois disait « on voit le dos du nageur ».

Ton Camarade lui, il prend le nageur. Il ne le regarde pas nager. Et le Montagnard sera pris. Fini le temps des discours enflammés de l’ère CNT. Finie l’ambition de l’opposant, sans les moyens de l’opposition. Retour à la maison pour engranger des dividendes et les lambris dorés.

Le nouvel attelage qui se dessine, chaque partie joue son intérêt. Ton Camarade ne veut pas perdre l’Ouest du pays. Le Montagnard tient fermement le Guei-land. Selon une analyste politique, « Si les cadres rhdp de l’ouest faisaient le poids, le RHDP n’aurait pas eu besoin de AMT. Ce retour sonne comme un échec pour eux, incapable de conquérir l’ouest et de le ravir à AMT

Du côté du Montagnard, les choses sont simples: placer ses cadres et proches  et les renflouer de nouveau…

La politique en Côte d’Ivoire, si tu commences à la comprendre, c’est ce que tu n’as pas bien compris…

CATEGORIES
TAGS
Share This