Retour d’Alassane Ouattara et les enjeux de la nouvelle ‘’loi Kambilé’’

Retour d’Alassane Ouattara et les enjeux de la nouvelle ‘’loi Kambilé’’

Le retour enflammé d’Alassane Ouattara et les enjeux de la nouvelle ‘’loi Kambilé’’, les préparatifs pour la présidentielle 2025, la cohabitation politique en France, et les performances des Éléphants au Malawi. À lire la chronique de Fernand Dédeh.

Abidjan, Côte d’Ivoire, le 10-6-2024 (crocinfos.net)—À Barthelemy Zouzoua Inabo: Ton Camarade est de retour au pays. Focus sur le 18 juin 2024. La nouvelle loi Kambilé, une fonction polynomiale ? France, la cohabitation en vue. Football, les Éléphants au Malawi. Un sans-faute, pourquoi pas ?

Il est tout sourire. À sa descente de l’avion, tout le monde ou presque est là pour l’accueillir. Gnian Gougouessi et lui serrent les mains visibles, qui veulent en réalité sonder leurs pouls respectifs et voyager de façon transcendantale, dans leurs esprits. À la vérité, certains sont pressés de savoir ce que ton Camarade va dire à l’opinion nationale et internationale, le 18 juin 2024, devant le Congrès. Qu’est-ce qu’il a mijoté avec la DGA du pays, à Kong-Mougins, en France, à propos de la présidentielle 2025 ? Toute la question est là.

Ils l’ont écouté rendre compte de sa visite en République de Corée. Ils ont pris note des accords de coopération signés entre les deux pays. Dans son camp, deux tendances mènent la bataille d’opinion. Les partisans de « Avec ADO en 2025 » et ceux de « Avec ou sans ADO, nous vaincrons ». Les premiers ont le vent en poupe. Ils organisent des meetings sur tout le territoire national pour indiquer la seule voie à suivre à ton Camarade. Les seconds parlent sous cape. « Si c’est ADO, nous nous alignons. S’il désigne quelqu’un, nous le suivrons », tel est leur engagement.

Dis-lui, au pays, l’opposition conteste la nouvelle loi « Kambilé ». Selon les députés de l’opposition, le texte adopté en commission par l’Assemblée nationale et au Sénat est dangereux et restreint la liberté d’opinion et la liberté d’expression.

L’opposition conteste la nouvelle loi Kambilé. Ph.Dr

Le ministre de la Justice n’est pas d’accord. Il estime que le texte existe depuis 1981. « La polémique porte sur l’alinéa 2 de l’article 185 qui était précédemment l’article 175 du code pénal. Cette disposition a été modifiée en 2019, puis actuellement pour reprendre, en ce qui concerne l’alinéa 1, le champ de réflexion de l’apologie à tous les crimes. »

Le fin mot se trouve alors entre le soutien à un détenu et l’apologie du crime que ce dernier a commis ou aurait commis.

‘’Il était dans l’avion quand son homologue français, le visage fermé, les traits tirés, a annoncé la dissolution de l’Assemblée nationale et convoque les Français aux urnes le 30 juin 2024, pour le premier tour et le 7 juillet 2024, pour le second.’’

Ton Camarade a sûrement constaté la débâcle de la majorité en France avant de quitter Kong-Mougins par l’aéroport de Nice ce dimanche. Il était dans l’avion quand son homologue français, le visage fermé, les traits tirés, a annoncé la dissolution de l’Assemblée nationale et convoque les Français aux urnes le 30 juin 2024, pour le premier tour et le 7 juillet 2024, pour le second. Le choc est énorme en Europe. L’extrême-droite monte en puissance. Les observateurs voient pour la première fois le rassemblement national à Matignon. L’ex-Front national voit-il enfin son heure de gloire arriver ? La cheffe de RN dit que son groupe est prêt à diriger la France.

Informe ton Camarade que les champions d’Afrique ont pris leurs quartiers au Malawi. Ce mardi 11 juin, sous le coup de 13 h GMT, ils croisent le Kenya. Quatrième journée des éliminatoires du mondial 2026, Zone Afrique. Selon les journalistes présents à Lilongwé, le sélectionneur national dispose de tout son effectif. Après la victoire face au Gabon, les Éléphants sont dopés pour un quatre sur quatre face au Kenya.

Dis à ton Camarade, grâce à la qualité des infrastructures sportives en Côte d’Ivoire, le Bénin reçoit le Nigeria ce lundi 10 juin 2024, à 16 h au Felicia. Deux ans plus tôt, la Côte d’Ivoire négociait les matches de l’équipe nationale au Bénin. Faute de stade aux normes FIFA. On dit merci à qui ?

Par Fernand Dédeh

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)