[Scrutin du 6 mars] Deux listes d’émargement, listing électoral…les précisions du président de la CEI

[Scrutin du 6 mars] Deux listes d’émargement, listing électoral…les précisions du président de la CEI

Après son droit de vote à Cocody, pour les législatives 2021, comptant pour le scrutin du 6 mars, le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Coulibaly-Kuibert Ibrahime a fait des précisions sur le rôle des représentants des candidats dans les bureaux de vote, le problème du listing électoral, et les deux listes d’émargement que dénoncent certains candidats

Abidjan, le 6-03-2021 (crocinfos.net) Après son droit de vote à Cocody, pour les législatives 2021, comptant pour le scrutin du 6 mars, le président de la Commission électorale indépendante (CEI), Coulibaly-Kuibert Ibrahime a fait des précisions sur le rôle des représentants des candidats dans les bureaux de vote, le problème du listing électoral, et les deux listes d’émargement que dénoncent certains candidats.

Coulibaly-Kuibert Ibrahime a d’abord fait des précisions, concernant les candidats. « Les candidats doivent avoir, s’ils le souhaitent bien entendu, deux catégories de représentants dans les bureaux de vote: les représentants itinérants (ceux qui sillonnent les bureaux de vote dans la circonscription, appelé ‘’délégué’’) et les représentants qui sont statiques ». À ce niveau, souligne-t-il « Ils sont au nombre deux (un titulaire et un suppléant). Le titulaire est dans le bureau de vote et le suppléant, dehors. Il attend que son intérim soit ouvert. ‘’Jusqu’à preuve du contraire, il n’y a pas deux représentants dans un bureau de vote concernant un candidat’’ », indique le président de la CEI.

Quant au problème lié au listing électoral, il a expliqué que c’est la loi électorale qui le prescrit à la Commission électorale de donner la possibilité à tout candidat ou parti politique ayant parrainé une candidature de se voir délivrer les listings de la liste électorale de la circonscription concernée, mais à leur frais. « Donc, quand ils viennent, ils font la demande au président, le président ordonne à l’imprimerie nationale de leur tirer copie ou exemplaire concernant la circonscription électorale. Le fait de détenir un listing relatif à liste électorale, ne pose pas de problème, ce n’est pas une irrégularité, c’est de droit : ‘’Tout citoyen, candidat ou parti politique a le droit d’avoir la liste électorale de la circonscription qui le concerne’’ », a-t-il coupé court.

Dans certaines circonscriptions, il lui revient que certains candidats aient découvert qu’il y a deux listes d’émargement. « Les deux listes d’émargement sont justifiées par les faits suivants : Le premier fait, c’est qu’il y a la liste d’émargement de la distribution de la carte d’électeurs et il y la liste d’émargement relative au vote. ‘’Le fait d’en trouver deux dans un bureau de vote n’est pas irrégulier’’ », indique-t-il

À l’en croire, la CEI a ouvert la possibilité, comme la loi le prescrit, selon lui, de permettre à l’électeur qui n’a pas pu retirer sa carte d’électeur avant, de le faire le jour du vote. « Mais le faisant, il faut que nous tenions comptabilité de ce fait, donc nous ouvrons une liste concernant la distribution des cartes. Ce qui justifie la présence de cette liste d’émargement dans le bureau de vote, en plus de cette liste il y a la liste d’émargement pour le vote », conclut-il.

Kpan Charles

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )