Transferts de fonds en Côte d’Ivoire: 398 millions de dollars envoyés par la Diaspora

Transferts de fonds en Côte d’Ivoire: 398 millions de dollars envoyés par la Diaspora

Selon les chiffres du Ministère de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur (MIAIE), les IRE (Ivoiriens résidents à l’extérieur) contribuent à hauteur de 1.2% du PIB. Chaque année, les transferts de fonds envoyés sont estimés à 398 millions de dollars en moyenne, a-t-on appris, mardi, lors d’un séminaire sur le mécanisme d’appui à la création d’entreprises à travers le fonds de garantie du Fonds de Solidarité Africaine (FSA).

Initié par le MIAIE, en collaboration avec le FSA  et une trentaine de banques en Côte d’Ivoire, ce séminaire avait pour objectif de présenter le dispositif d’accompagnement à la création et au soutien des initiatives productives des ivoiriens de la diaspora. Mais surtout à sensibiliser les banques locales sur la nécessité de soutenir les initiatives  d’investissement de la diaspora en recourant aux mécanismes de garanties mis en place par le fonds de solidarité africain.

Représentant le ministre Ally Coulibaly en mission, le Directeur de cabinet adjoint, Stéphane Aka Anghui,  a indiqué que « l’objectif spécifique est d’accroître la contribution des Ivoiriens de l’extérieur aux efforts de construction nationale à travers des appuis financiers à la création d’entreprise par la diaspora ivoirienne », et d’ajouter que « l’action concertée des institutions bancaires locales, la mise en place d’un mécanisme efficace et efficient grâce au FSA pour encourager l’entrepreneuriat de la diaspora, connaîtra une réussite ».

Au cours de cette rencontre, le dispositif d’appui à l’implication des ivoiriens de l’extérieur dans l’activité économique nationale et des attentes à l’égard des banques et du  FSA, a été présenté par Dr Coulibaly Nanourougo, Directeur de  la promotion et de la recherche  des opportunités  économiques auprès des Ivoiriens de l’Extérieur.

Un autre exposé qui a porté sur les instruments opérationnels du FSA relatifs à la garantie et à la bonification des taux d’intérêt, a été faite par M. Augustin Zouglou. Il a édifié les participants notamment les banques locales sur les garanties que propose le FSA, pour le renforcement de la capacité des PME/PMI et des structures de micro-finance dans la mobilisation  des fonds.

Il a également indiqué qu’ au cours des 40 dernières années, le FSA a mobilisé  835 milliards F CFA pour 253 projets. Révélant par ailleurs  que la Côte d’Ivoire est la première en Afrique avec 25% en matière d’intervention en garanties du FSA. Aussi, a-t-il invité les banques à solliciter les outils mis en place par l’institution bancaire africaine.

Créé le 21 décembre 1976, le fonds de solidarité africain a pour mission de faciliter le développement économique des Etats membres africains, dont la Cote d’Ivoire, en jouant le rôle de catalyseur des systèmes financiers en vue de permettre, aux Etats et aux entreprises publiques et privées, d’une part, l’accès aux crédits destinés à financer des projets d’investissements productifs, et d’autre part, en leur facilitant la mobilisation de l’épargne locale et extérieure notamment par des interventions en garantie sur les marchés financiers.

Pour accomplir sa mission, le FSA dispose de trois techniques d’intervention : la garantie des prêts bancaires et des émissions d’emprunts obligataires, la bonification de taux d’intérêt et l’allongement de la durée des prêts par l’octroi d’avances de refinancement. Le FSA a son  siège à Niamey au Niger.

Touré M.

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )