[CAN21] « Un match tactique », selon Beaumelle

[CAN21] « Un match tactique », selon Beaumelle

Côte d’Ivoire-Egypte au stade Japoma. « Un match tactique », à dit l’entraîneur de la sélection ivoirienne.

Douala, le 26-1er-2022 (crocinfos.net) À Barthelemy Zouzoua Inabo: La décision est forte et nous la saluons. On ne peut pas jouer avec la vie des jeunes amoureux du football. Le drame de Olembé ne pouvait pas passer comme lettre à la poste. La CAF a décidé de suspendre tous les matches programmés dans le plus grand stade de la capitale politique du Cameroun jusqu’à nouvel ordre. Tolérance zéro. Je suis d’accord avec ça!
Derniers matches des huitièmes de finale ce mercredi 26 janvier 2022: Côte d’Ivoire-Egypte et Guinée Équatoriale-Mali. Le foot continue. La sécurité doit être garantie!

Nous sommes venus à la fête. Nous avons décidé d’accompagner le Cameroun. Sur le terrain, nous ne sommes pas aveugles. Nous voyons bien que les choses ne sont pas faciles. Toutefois, il y a des limites à ne pas franchir: la sécurité des joueurs et des spectateurs doit être la priorité des priorités. La bousculade de Olembé est venue exposer les failles dans le dispositif sécuritaire. La CAF ne pouvait pas rester sans réaction. La mesure conservatoire prise est salutaire.
Aux autorités camerounaises et au comité d’organisation de prendre les dispositions pour éviter un tel drame à l’avenir. Huit (8) morts et plus de quarante (40) blessés, en pleine CAN, c’est trop pour attirer l’attention de tout le monde! Nous voulons la fête. Pas la mort!

Je note bien que pour le match Côte d’Ivoire-Egypte, le Gouverneur de la région du Littoral, président du comité des site dit une conférence de presse ce mercredi 26 janvier 2022. Pour informer l’opinion publique sur les dispositions sécuritaires prises à l’occasion de ce match. Chat échaudé…

Côte d’Ivoire-Egypte au stade Japoma. « Un match tactique », à dit l’entraîneur de la sélection ivoirienne. Patrice Beaumelle sait cependant que chaque match a sa vérité. Les Éléphants ont livré une partie de référence face à l’Algérie. Du coup, la confiance est revenue dans le milieu des supporters masos et des amoureux du foot. Ils placent l’équipe ivoirienne dans le top 4 désormais et attendent au minimum, une qualification pour les quarts de finale.
Le sélectionneur essaie d’évacuer la pression. Il a tout son monde ou presque. Douala lui réussit bien, pas de cas Covid-19 dans son groupe. Sébastien Haller, l’attaquant des Éléphants expose mieux l‘’état d’esprit du groupe Ivoire: « écrire notre histoire ».

Face à la Côte d’Ivoire, une équipe de métier. Une formation habituée à la haute compétition. Sept fois championne d’Afrique. Le football le mieux structuré du continent. Ces dernières années, l’Egypte a connu des difficultés mais le pays a les infrastructures, les hommes et les moyens pour rebondir. Les Pharaons ont fait l’essentiel au premier tour. Deux victoires et une défaite. Jeu d’échecs pour passer en huitièmes de finale. Mohamed Salah sait qu’il est attendu. Il a échoué en 2019 à placer une huitième médaille sur le maillot des Pharaons. Et, à domicile. L’Afrique du Sud était sur son chemin. Cette fois, c’est la Côte d’Ivoire. « Pas de plan anti-Salah. Ce serait manquer du respect aux autres joueurs de l’équipe », a dit Patrice Beaumelle en conférence de presse.

Côte d’Ivoire-Egypte mais aussi, Mali-Guinée Équatoriale. Les Aigles donnent espoirs au peuple malien. Avec tout ce qui arrive au pays, seul le football permet aux populations de prendre un peu de plaisir et d’oublier un bout, les vicissitudes de la vie. L’équipe a du potentiel mais elle est reste toujours en dedans. Elle a du mal à franchir supérieur. Face à une formation de la Guinée Équatoriale, combattante et qui n’a rien à perdre, il faut élever le niveau de jeu.

Un mot des huitièmes de finale Sénégal-Cap Vert et Maroc-Malawi. Le Sénégal est certes qualifié pour les quarts de finale mais quelle déception! Aliou Cissé a du mal à asseoir une équipe homogène et percutante. Les fruits de 2019 sont évaporés. Par contre, le Maroc a joué en champion. Surtout en première mi-temps avec un contenu mdr qualité. Des individualités, du collectif, des actions de but, de la percussion, le plaisir du jeu. C’est fort logiquement que les Lions de l’Atlas se sont imposés face au Malawi. Ils attendent désormais le vainqueur du match Élephants-Pharaons en quart de finale!

Fernand Dédeh, envoyé spécial à la CAN

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )