[Adama Bictogo à Genève] Diplomatie parlementaire et paix à l’UIP

[Adama Bictogo à Genève] Diplomatie parlementaire et paix à l’UIP

Adama Bictogo participe à la 148e Conférence de l'UIP à Genève pour discuter de diplomatie parlementaire et promouvoir la paix, rencontrant des leaders mondiaux pour des débats importants.

Abidjan, Côte d’Ivoire, le 23-3-2024 (crocinfos.net)—Le Président de l’Assemblée nationale, Adama BICTOGO, est actuellement à Genève, en Suisse, pour participer à la 148e Assemblée de l’Union Interparlementaire (UIP), se déroulant du samedi 23 mars au lundi 25 mars 2024. Cette réunion internationale rassemble des représentants de parlements du monde entier afin de débattre des questions cruciales liées à la diplomatie parlementaire et à la promotion de la paix.

Le samedi 23 mars, M. Bictogo aura des rencontres bilatérales avec des personnalités telles que M. Martin Chungong, Secrétaire Général de l’UIP, SEM. Kurtulmuş Numan, Président de la Grande Assemblée nationale de Türkiye, et SEM. Eric Nussbaumer, Président du Conseil National Suisse. Il interviendra également devant ses pairs pour exposer sa vision sur la thématique de la session.

Le dimanche 24 mars sera marqué par l’ouverture officielle de l’Assemblée, débutant par un débat général sur le thème “Diplomatie parlementaire : tisser des liens pour promouvoir la paix et la compréhension“. Des discussions approfondies auront lieu tout au long de la journée, avec des rencontres prévues avec des personnalités de renom comme S.E.M. Saqr Ghobash Al Marri, Président du Conseil Fédéral des Emirats Arabes Unis.

La dernière journée, le lundi 25 mars, sera consacrée à des débats sur des points d’urgence et à des rencontres avec d’autres dirigeants parlementaires, notamment SEM. Hassan Bin Abdulla Al-Ghanim, Président du Conseil de la Choura du Qatar, SEM. Ahmed Bin Salman Almusalam, Président du Conseil des Représentants de Bahreïn, et Mme Tulia Ackson, Présidente de l’UIP.

Cette conférence fait suite à la 147e réunion tenue à Luanda (Angola), où le débat général portait sur l’action parlementaire en faveur de la paix, de la justice et d’institutions fortes. Des résolutions ont été adoptées, notamment sur le point d’urgence et sur le rôle des parlements dans la lutte contre la traite d’enfants dans les orphelinats.

KANGAH ATHANASE, info sercom

CATEGORIES
TAGS
Share This