Bictogo  prend la forme du récipient qui le contient

Bictogo prend la forme du récipient qui le contient

En réalité, ceux qui connaissent et côtoient l’homme le savent: il est un fluide. Il (Ndlr : Bictogo) prend la forme du récipient qui le contient. Il est d’un camp certes, très souvent du bon camp, mais il garde des liens forts avec tout le monde. Il devient le onzième président de l’institution depuis l’indépendance de la Côte d’Ivoire

Abidjan, le 8-6-2022 (crocinfos.net) À Barthelemy Zouzoua Inabo: C’est le jour de mon Autre moi, au féminin. Elle sait, je sais. Chaque année, par son abnégation au travail, elle monte d’un palier. Dans sa vie professionnelle. Pas grand-chose à dire, que Dieu qu’elle sert avec tant de passion continue de la garder dans le creux de sa main et de l’élever. L’ambiance n’est pas à la fête mais je la laisse dans les mains de la « Kamala Harris » de la Primature. Joyeux anniversaire, ma fille Sylvie Touré.

‘’Pour sa première prise de parole après son élection, il a donné le ton de ce qui va changer à l’assemblée nationale et dans le travail des députés: « Promotion du E-Parlement, Amélioration des conditions de travail des députés, Des assistants parlementaires pour les différents groupes parlementaires »’’.

Il est dun camp certes tres souvent du bon camp mais Adama Bictogo garde des liens forts avec tout le monde

Il est d’un camp certes, très souvent du bon camp, mais Adama Bictogo garde des liens forts avec tout le monde

Le Propriétaire des Tabourets du Rassemblement de ton Camarade a obtenu son Tabouret à la tête de l’Assemblée nationale. Les choses ont été pour le moins très faciles. Aussi bien dans son propre camp que dans celui de l’Opposition. Consensus. À partir du moment, ton Camarade a décidé, toutes les velléités de contestation se sont tuées dans les rangs du parti au pouvoir. Restait maintenant au Diamant noir, à montrer sa capacité à rassembler autour de son nom, la grande majorité des députés de tous les camps. « Sa gestion des hommes pendant son intérim a joué en sa faveur », selon des députés de l’opposition.

En réalité, ceux qui connaissent et côtoient l’homme le savent: il est un fluide. Il (Ndlr : Bictogo) prend la forme du récipient qui le contient. Il est d’un camp certes, très souvent du bon camp, mais il garde des liens forts avec tout le monde. Il devient le onzième président de l’institution depuis l’indépendance de la Côte d’Ivoire.

Pour sa première prise de parole après son élection, il a donné le ton de ce qui va changer à l’assemblée nationale et dans le travail des députés: « Promotion du E-Parlement, Amélioration des conditions de travail des députés, Des assistants parlementaires pour les différents groupes parlementaires ».

‘’En écoutant le communiqué du Procureur de la République sur les antennes de la télévision nationale, menacer de poursuites tous ceux qui ébruitent les dessous de l’enquête en cours concernant le trafic de drogue dans notre pays, on en vient à conclure, les réseaux sociaux gouvernent le monde’’.

Ton Camarade a suivi avec une attention soutenue cette élection. Oh, il savait les jeux faits mais l’instance du challenger du Propriétaire des Tabourets à demeurer dans la course, sans le soutien de son propre parti faisait à la fois sourire et donnait un goût de jeu démocratique. Le député d’Agnibilekro a quand brisé là façade d’unanimité à l’hémicycle. Avec ses six (6) voix. Le président élu a été aussitôt reçu au Palais. « Mes vœux de réussite l’accompagnement dans l’accomplissement de sa mission au service de la Côte d’Ivoire ».

adou richard

Le procureur de la République, Richard Adou Christophe interpelle les journalistes

Peu après, il a reçu le nouveau président de la fédération ivoirienne de football. « Nous l’avons remercié pour son implication dans le football ivoirien avec tous les gros investissements dans le cadre de la CAN, lui dire nos admirations dans ce sens et lui confier aussi les Eléphants parce qu’il est le premier capitaine », a dit le patron de la faîtière du football ivoirien a sa sortie d’audience.

Une question qui gêne tout le monde: le rapport aux réseaux sociaux. Tout change, les dirigeants ont encore du mal à s’adapter et continuent de gérer à l’ancienne. En écoutant le communiqué du Procureur de la République sur les antennes de la télévision nationale, menacer de poursuites tous ceux qui ébruitent les dessous de l’enquête en cours concernant le trafic de drogue dans notre pays, on en vient à conclure, les réseaux sociaux gouvernent le monde. Ils aident les autorités à sortir des fameux « secrets » des enquêtes et des lenteurs à gérer les dossiers sensibles.

‘’La responsabilité incombe donc aux autorités et aux enquêteurs. Pas aux journalistes. Les internautes eux, fonctionnent comme des donneurs d’alerte. Et, ils sont bien alertes dans leurs rôles de contrôle citoyen de l’action publique’’.

Une évidence: tant que les dossiers sont gardés au chaud, dans les placards, il y a secret de l’instruction, secret des enquêtes ou même secret d’Etat. Une fois qu’ils tombent dans le domaine public, ce qui est demandé aux hommes de médias, c’est de s’assurer de la véracité des faits, les recouper, croiser les sources et les publier. Donc, informer l’opinion publique. Droit de l’opinion à l’information. La responsabilité incombe donc aux autorités et aux enquêteurs. Pas aux journalistes. Les internautes eux, fonctionnent comme des donneurs d’alerte. Et, ils sont bien alertes dans leurs rôles de contrôle citoyen de l’action publique.

Chacun doit faire son travail. Avec responsabilité. La Justice prend son temps. Les journalistes et internautes jouent le temps. Les parties doivent se compléter dans l’intérêt de la société. Et non, se neutraliser…

Encore merci pour les candidats au CEPE de ton canton. Action citoyenne à saluer et à encourager. Ouvrir des cantines pour les gamins, c’est une épine retirée du pays de leurs parents. C’est également préparer l’avenir!

La chronique de Fernand Dédeh

CATEGORIES
TAGS
Share This